Félix Thomas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Félix Thomas
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 59 ans)
NantesVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Formation
Maîtres
Distinctions
prix de Rome ()
pensionnaire de la Villa Médicis (d) (-)Voir et modifier les données sur Wikidata

Félix Thomas, né en 1815 à Nantes, et mort dans la même ville en 1875, est un architecte, peintre, graveur et sculpteur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études au lycée Clemenceau à Nantes, Félix Thomas se tourne vers l'École des beaux-arts de Paris. Il devient l'élève de Louis-Hippolyte Lebas[1] et obtient le premier prix de Rome en architecture sur un projet de cathédrale en 1845.

Grand voyageur, il parcourt l'Italie, la Grèce, la Turquie. En 1851, il est missionné par le gouvernement pour participer à la mission Fresnel en Asie mineure et en Mésopotamie en qualité d'architecte dessinateur. Félix Thomas fut engagé par Victor Place (1818-1875), Consul à Mossoul, pour poursuivre les fouilles initiées en 1843 par Paul-Emile Botta dans le palais du roi assyrien Sargon II à Dur-Sharrukin, en Irak. Il établit dans ce cadre des relevés, métrés, croquis et dessins qui feront de lui le « collaborateur principal, essentiel des grandes publications sur Ninive, l'Assyrie et la Mésopotamie »[réf. nécessaire].

Son état de santé le contraint toutefois à quitter l'expédition au bout de deux ans. À son retour en France, il devient l'élève de Charles Gleyre et se consacre à la peinture. Il réalise alors un ensemble d'œuvres orientalistes inspirées de ses voyages. À la fin de sa vie, il partage son temps entre son atelier de Nantes et sa villégiature de Pornic[2]. « Modeste jusqu'à l'excès, retiré et solitaire, il peignait pour lui » raconte le baron de Girardot, dans un ouvrage consacré au peintre[3].

Il meurt à Nantes en avril 1875.

Œuvres dans les collections publiques[modifier | modifier le code]

Salons[modifier | modifier le code]

  • Salon de 1863 : Visite du Pacha de Mossoul aux fouilles de Khorsabad, ancienne Ninive.

Élèves[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Architecte français, professeur d'histoire et de théorie de l'art.
  2. [[refnec|Félix Thomas est apparenté à la famille Robert du Gardier, dont le peintre Raoul du Gardier possédait également une propriété à Pornic.]]
  3. Baron de Girardot, Félix Thomas, grand prix de Rome, architecte, peintre, graveur, sculpteur, 1875.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Émillien Maillard, L'Art à Nantes au XIXème siècle, 1880.
  • Baron de Girardot, Félix Thomas, grand prix de Rome, architecte, peintre, graveur, sculpteur, 1875.
  • Élisabeth Fontan (dir.) avec la collaboration de Nicole Chevalier, De Khorsabad à Paris, la découverte des Assyriens, [catalogue de l’exposition au musée du Louvre, département des Antiquités orientales], Paris, RMN, 1994.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :