Félix Ibarrondo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Félix Ibarrondo
Félix Ibarrondo.jpg
Félix Ibarrondo en 2011.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (79 ans)
OñatiVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Mouvement
Distinction

Félix Ibarrondo est un compositeur né le à Ognate dans la province du Guipuscoa au Pays basque en Espagne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Issu d'une famille musicienne, il apprend avec son père, Antonino, la théorie musicale[1]. Il étudie ensuite parallèlement à des études musicales aux conservatoires de Saint-Sébastien et Bilbao, la théologie et la philosophie.

En 1969, il s'installe à Paris où il suit l'enseignement de Max Deutsch, Henri Dutilleux et Maurice Ohana[1], ce dernier ayant une grande influence sur son travail de compositeur. Il s'initie aussi à la musique électroacoustique au sein du Groupe de recherches musicales (GRM).

Son œuvre aborde toutes les formations, vocales et instrumentales, de l'orchestre aux petites formations de chambre.

Prix[modifier | modifier le code]

Œuvres[modifier | modifier le code]

Chambre
  • Iru-bi, pour mandoline guitare et harpe (2013)
  • Et la vie était là… pour quatuor à cordes (1973)
  • Brisas pur 9 instruments (1980)
  • Phalène pour trio à cordes (1983)
Orchestre
  • Vague de fond, pour grand orchestre (1972)
  • Sous l'emprise d'une ombre (1976)
  • Izengabekoa (1978)
  • Amairuk, pour 12 cordes et guitare (1979)
  • Abyssal pour 2 guitares et orchestre (1982)
  • Eris pour orchestre (1986)
  • Irrintz pour orchestre (1988)
  • Naretzko Aiak, concerto pour violoncelle (1991)
Vocales
  • Aitaren Extea, pour ténor, 2 pianos, violon et percussion (1971)
  • Musique pour la messe (1977)
  • Trois chœurs Basques a capella
    • Odolez [Ensanglanté] (1979)
    • Zoro dantzak [Danses folles] (1981)
    • Argiruntz [Vers la lumière] (1983)
  • Cibillak, pour soprano, ténor, baryton, 2 clarinettes et 3 violoncelles (1981)
  • Oroïpen [Souvenir] (1993)
  • Ode à Martin pour chœur, soliste et petit orchestre (1996)
  • Illindik [Venant de l'obscurité] (1999)
  • Min dira [Ils ont mal] (2004)
  • Urrundik [Du lointain] (2005)

Discographie[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Vignal 2005, p. 483
  2. (es) « Relación de premiados del año 2010 », sur Ministère de la Culture, (consulté le ) [PDF].
  3. « AIKAN (Félix Ibarrondo), by SIGMA PROJECT », sur SIGMAProject (consulté le )
  4. « Félix Ibarrondo, by Ensemble Sinkro », sur Ensemble Sinkro (consulté le )
  5. « Félix Ibarrondo - Iris, by Alfonso Gómez », sur Ensemble Sinkro (consulté le )