Félix Buhot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Félix Buhot
Felix Buhot01.jpg

Portrait de Félix Buhot, par Loÿs Delteil (1898).

Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 50 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Félix Buhot[1], né à Valognes le et mort à Paris le , est un peintre, graveur et illustrateur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Félix Buhot participe pleinement du renouveau de l'eau-forte au XIXe aux côtés de graveurs comme Félix Bracquemond ou Charles Jacque.

Les eaux-fortes de Buhot sont célèbres pour leurs marges dites « symphoniques » : aux côtés du sujet central, l'artiste réalise dans les marges des ajouts — on parle aussi de « remarques » — parfois très détaillés. C'est lui qui grave les estampes de l'album Japonisme d'après la collection de Philippe Burty, en avril 1883.

Buhot signe ses œuvres au moyen du monogramme « FB » qui apparaît parfois inversé. Il signe parfois aussi d'un hibou[2].

Il illustre, entre autres, des œuvres de Jules Barbey d'Aurevilly.

Une exposition lui a été consacré en février 1888 à New York.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • l'Hiver 1879 place Bréda (1879), eau forte, château de Nemours
  • L’Hiver à Paris ou La Neige à Paris, eau-forte avec marges symphoniques, neuf états, 1879[3]
  • La Rue de Gisors à Valognes, dessin, département des arts graphiques du musée du Louvre, Paris
  • Vue de Valognes, dessin, département des arts graphiques du musée du Louvre, Paris
  • Vue de la route de Cherbourg, à Valognes, dessin, département des arts graphiques du musée du Louvre, Paris
  • La Falaise. Baie de Saint Malo : L'Abri Dinard 1889-1890 (L 977) , Bibliothèque de l'Institut National d'Histoire de l'Art, collections Jacques Doucet.
  • La Falaise - Baie de Saint-Malo, Paris 1892 ; ancienne collection André Fontaine reproduit p.145 Félix Buhot Peintre-Graveur 1982

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • J.-L. Adam, Notice sur la vie et l'œuvre de Félix Buhot, Évreux, imprimerie de l'Eure, 1900.
  • Bourcard, Catalogue descriptif de l'œuvre gravé de Buhot, Paris, Floury, 1899.
  • J.-L. Dufresne, V. Sueur, A. Mc Queen, Félix Buhot. Peintre graveur entre romantisme et impressionnisme. 1847-1898, Cherbourg, Isoète, 1998.
  • André Fontaine: Félix Buhot Peintre-Graveur 1847-1898 éditions Jafont 1982
  • Pierre Leberruyer, Le Peintre graveur aquafortiste Félix Buhot (1847-1898), éditions Manche-Tourisme, 1979, 119 p.
  • Léonce Bénédite, Félix Buhot : Étude biographique et critique, suivie du catalogue de l'œuvre gravé de cet artiste exposé au Musée du Luxembourg, Paris, Librairie de l'Art ancien et moderne, 1902, 24 p.
  • (en)The late Félix Buhot, painter-etcher, New York, F. Keppel, 1910 ?, 37 p.Claude Roger-Marx, La Gravure originale au XIXe siècle, Somogy, Paris, 1962, p. 152-154.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

  • Document utilisé pour la rédaction de l’articleAbbé J.L. Adam, Quelques notes sur Valognes, Cherbourg : Impr. Émile Le Maout, 1905. p. 633

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Né Félix Hilaire Buhot.
  2. « Buhot » en espagnol.
  3. Dufresne J.-L. et al. (1998), p. 191