Félix Bouvier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bouvier.
Félix Bouvier
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 56 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalité
Activité
Autres informations
Distinction
Père-Lachaise - Division 82 - Félix-Bouvier 01.jpg
Vue de la sépulture.

Félix Bouvier, né le à Bruyères (Vosges) et mort le à Paris, est un historien français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Félix Bouvier entre le dans l'administration des finances[1]. Il gravit les échelons successifs jusqu'à chef de bureau (1887). De 1883 à 1885 il est détaché de l'administration pour être chef-adjoint du cabinet de Jules Méline, ministre de l'agriculture.

Parallèlement à son activité administrative Félix bouvier s'est consacré à l'histoire et tout particulièrement à la période de la Révolution française et du Premier empire. Il collabore à diverses revues : La Nouvelle Revue, la Revue générale, la Revue alsacienne, La Révolution française, revue historique, Le Drapeau ; il est aussi le collaborateur de l'Annuaire des Vosges et de plusieurs journaux vosgiens. Il est membre de la Société d'histoire et d'archéologie des IXe et XVIIIe arrondissements, Le Vieux Montmartre.

Félix Bouvier est chevalier de la Légion d'honneur (12 juillet 1890[2]), officier de l'instruction publique, officier de l'Ordre royal du Cambodge, chevalier du mérite agricole.

Il reçoit le prix Thérpuanne de l'Académie française pour son livre sur Bonaparte en Italie[3].

Publications[modifier | modifier le code]

  • Les Vosges pendant la révolution, 1789-1795-1800, Paris, 1885, Berger-Levrault et cie, 520 p.
  • Bonaparte en Italie, 1796, Paris, 1899, éd. L. Cerf, 745 p. disponible sur Gallica
  • Les Premiers Combats de 1814 : prologue de la Campagne de France dans les Vosges, 1895, Paris, éd. L. Cerf, 161 p. disponible sur Gallica
  • La Eévolte de Casalmaggiore, août 1796, Mâcon, 1906, impr. de Protat frères 27 p. disponible sur Gallica
  • Une danseuse de l'Opéra. La Bigottini, Paris, 1909, éd. N. Charavay, 32 p. disponible sur Gallica

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ardoin-Dumazet, « M. Félix Bouvier », Le Pays lorrain : revue régionale bi-mensuelle illustrée,‎ , p. 250-251 (disponible sur Gallica)
  2. « Cote LH/342/83 », base Léonore, ministère français de la Culture
  3. EBDB, Félix Bouvier, biographie in Une danseuse de l'Opéra, La Bigottini / Paris, 1909, N. Charavay, 32 p.

Liens externes[modifier | modifier le code]