Félix Adriano

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Adriano.
Félix Adriano
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Informations
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 94 ans)
QuébecVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Français (depuis le ), Italien ( - ), Italien ( - )Voir et modifier les données sur Wikidata
Spécialité
Équipes amateurs
1935-1937SU Agenais
1938-1939VC Libos
1942-1944SO Toulouse
Équipes professionnelles
1944Erka-Dunlop
1945France-Sport-Dunlop
1946Liberia
1947Erka
1947Iberia
1948Elvish-Fontan-Wolber
1948Terrot-Hutchinson
1949Thomas-Rosset
1949France-Sport-Dunlop
1950Terrot-Wolber
1951France-Sport-Dunlop
1951Terrot-Hutchinson
1952Magnat-Debon

Félix Adriano, né le , à Monforte d'Alba en Italie, et mort le , à Québec au Canada, est un ancien coureur cycliste, né italien puis naturalisé français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Félix Adriano naît le , à Monforte d'Alba en Italie[1].

Carrière[modifier | modifier le code]

En 1947, encore de nationalité italienne, il participe au Tour d'Espagne. Il remporte quatre étapes et termine 8e au classement général et 4e au classement de la montagne. Il se présente ensuite au départ du Tour des Pays-Bas. Échappé avec quatre coureurs lors de la première étape, un pont tournant près de l'arrivée se ferme et bloque leur progression, ce qui permet le retour du peloton. Adriano, vexé, quitte la course le lendemain[2]. La même année, il s'impose sur le Circuit boussaquin devant Raphaël Géminiani. Il est naturalisé français le 7 octobre.

Retraite sportive[modifier | modifier le code]

Il raccroche le vélo en 1953 puis déménage au Canada en février 1954. Il finit par ouvrir un restaurant français auquel il se consacre pendant 28 ans, puis devient chauffeur de taxi de nuit[2].

En 1977, alors chauffeur de taxi, il se fait agresser près de la station de métro Mont-Royal à Montréal par trois individus. L'un des hommes lui place un couteau sous la gorge et lui demande son argent. Félix Adriano réussit à donner un violent coup de coude et de poing à l'homme en question et à faire fuir les agresseurs. Il les poursuit en taxi et les fait arrêter par deux patrouilles arrivées sur les lieux. Il fait pour ceci la une du Journal de Montréal[2].

Le , il est victime d'une chute dans son jardin qui lui occasionne un important traumatisme crânien. Il meurt quelques heures après cet accident[2].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour d'Espagne[modifier | modifier le code]

  • 1947 : 8e, vainqueur des 9e, 11e, 12e et 20e étapes

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Fiche de Félix Adriano », sur http://www.siteducyclisme.net/
  2. a b c et d Gérard Descoubes, « Félix ADRIANO est mort », sur sudgirondecyclisme.fr,

Liens externes[modifier | modifier le code]