Félicie d'Ayzac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Félicie d'Ayzac
Félicie d'Ayzac.jpg
Félicie d'Ayzac
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activités

Félicie Marie Émilie d'Ayzac, née à Paris en et morte au château de Castelnoubel à Bon-Encontre près d'Agen le , est une historienne et poète française.

Sa vie et son œuvre[modifier | modifier le code]

Entrée à l'âge de seize ans comme « dame professeur » à la Maison d'éducation de la Légion d'honneur de Saint-Denis, elle y enseigne pendant trente-cinq ans tout en s'adonnant aux belles-lettres et aux études historiques[1]. Dès 1823, elle prend part aux concours de l'Académie des Jeux floraux, où elle remporte plusieurs prix, et elle publie en 1833 un recueil de Soupirs poétiques dont la seconde édition est couronnée par l'Académie française en 1842. En 1858, l'Académie des Jeux floraux lui confère le titre de maître ès jeux.

Parallèlement, elle étudie la statuaire et publie des mémoires historiques. En 1849, l'Académie des inscriptions et belles-lettres accorde une mention honorable à sa monographie sur les statues de la cathédrale de Chartres et, en 1861, un prix à son œuvre majeure, une histoire de l'abbaye de Saint-Denis. Elle publie ensuite, pour des revues d'art et d'archéologie, plusieurs études de « zoologie mystique » sur les emblèmes bibliques et le symbolisme architectural, entre autres sur le dragon, la belette, l'aurochs, l'éléphant et les quatre animaux de l'Apocalypse.

Devenue « dame dignitaire honoraire » de son école, elle prend sa retraite dans le pays d'Agen, au château de Castelnoubel, auprès de son amie, la Comtesse Hélène des Echerolles[2] dont la famille possédait le château, où elle continue jusque dans son grand âge à tenir salon et à composer des poésies empreintes de mélancolie chrétienne.

Principales publications[modifier | modifier le code]

Études historiques
  • Les Statues du porche nord de la cathédrale de Chartres, ou explication de la présence des statues de la Beauté, de la Volupté, de l'Honneur, sur les basiliques chrétiennes (1849)
  • Histoire de l'abbaye de Saint-Denis en France (2 volumes, 1860-1861)
  • Saint-Denis, sa basilique et son monastère (1867)
Recueils poétiques
  • Odes d'Horace. Traduction française avec des notes explicatives (1822)
  • Soupirs poétiques (1833)
  • Au Temps passé (1867)

Sources[modifier | modifier le code]

  1. Éléments biographiques d'après :
    (1) Axel Duboul, Les Deux Siècles de l'Académie des Jeux floraux, vol. 2, Édouard Privat, Toulouse, 1901, p. 399-400.
    (2) « Mademoiselle Félicie d'Ayzac » in Revue de l'Agenais et des anciennes provinces du sud-ouest, 2e livraison, mars-avril 1881, p. 180-182.
  2. Recueil de l'Académie des jeux floraux, Académie des jeux floraux,., (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]