Fédération textile habillement cuir blanchisserie CGT

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant les textiles image illustrant le syndicalisme
Cet article est une ébauche concernant les textiles et le syndicalisme.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Fédération textile habillement cuir blanchisserie CGT (THCB CGT)
Cadre
Forme juridique Fédération syndicale
Zone d’influence Drapeau de la France France
Fondation
Fondation 1891, Fédération du textile
1893, Fédération des cuirs
1893, Fédération habillement
1985, fusion des trois fédérations
Identité
Siège 263 rue de Paris, Case 415, 93514 Montreuil Cedex
Secrétaire général Maurad Rabhi
Affiliation CGT
Publication Infos Thc
Site web thc-cgt.fr

La Fédération textile habillement cuir blanchisserie de la CGT (THCB CGT) est la fédération professionnelle des travailleurs du secteurs du textile, de l'habillement, du cuir et de la blanchisserie affiliée à la Confédération générale du travail. Elle est au niveau européen affiliée à la Fédération européenne du textile, de l’habillement et du cuir.

Historique[modifier | modifier le code]

La Fédération nationale ouvrière de l'industrie textile se constitue lors d'un congrès qui s'est tenu en novembre 1891, à la suite d'une convocation faite quelques mois plus tôt par les syndicats de tissage de Lyon et de sa région. Cette fédération est alors constituée des syndicats du textile de Lille, Roubaix et Fourmies en plus des syndicats lyonnais. En 1902, le siège de la fédération est transféré à Lille et l'année suivant, le congrès décide de la publication d'un bulletin fédéral qui paraît à partir du 1er novembre 1903 : Le Travailleur du Textile[1],[2].

Au contraire du textile, la Fédération nationale des cuirs et peaux eu une existence plus agitée et fut refondée à plusieurs reprises au XIXe avant de l'être définitivement en 1893 lors de son congrès de Paris[3],[2].

Face à la baisse du nombre de travailleurs dans les secteurs du textile et de l'habillement, une union interfédérale se met en place le 24 novembre 1971 entre la fédération du textile, celle de l'habillement et celle des cuirs et peaux, et les trois fédérations fusionnent en 1985 pour former l'actuelle Fédération textile habillement cuir (THC)[1].

La branche blanchisserie est créée à l'occasion du 10e congrès des 3 au 6 juin 2014 et le nom de la fédération est légèrement modifié[4].

Personnalités de la fédération[modifier | modifier le code]

  • Victor Griffuelhes, secrétaire général de la CGT de 1901 à 1909, est membre de la fédération des Cuirs et Peaux
  • Henri Dret, secrétaire de la fédération dans les années 1910, amputé d'un bras à la suite de la grève de Draveil-Villeneuve-Saint-Georges de 1908.
  • Jules Vercruysse, secrétaire de la Fédération textile, fusillé par les nazis à Chateaubriand le 22 octobre 1941[5].
  • Charles Michels, secrétaire de la Fédération des Cuirs et Peaux dans les années 1920, fusillé par les nazis à Chateaubriand le 22 octobre 1941[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Fédération nationale des travailleurs du textile CGT, 1891-1978, répertoire numérique réalisé par Neïla Kebatti, Arch. Dép. de Seine-Saint-Denis, p. 5
  2. a et b Histoire de la fédération THCB sur le site thc-cgt.fr
  3. Fédération nationale des cuirs et peaux CGT, 1893-1985, répertoire numérique réalisé par Neïla Kebatti, Arch. Dép. de Seine-Saint-Denis, p. 4
  4. Nouveau statuts adoptés en 2014 sur le site thc-cgt.fr
  5. a et b Voir l'article Représailles après la mort de Karl Hotz.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]