Fédération nationale des associations de sauvegarde des sites et ensembles monumentaux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Fédération nationale des associations de sauvegarde des sites et ensembles monumentaux (FNASSEM)

Cadre
But Fédérer les associations de sauvegarde du patrimoine et des paysages
Fondation
Fondation 1967
Fondateur Henry de Ségogne
Identité
Président Kléber Rossillon
Vice-présidents Marie-Suzanne de Renty
Éric Duthoo
Alain de La Bretesche
Secrétaire général Baudoin Capelle
Site web http://patrimoine-environnement.fr/
Dissolution
Dissolution dissoute en 2013 et fusionne avec la LUR et devient Patrimoine-Environnement

La Fédération nationale des associations de sauvegarde des sites et ensembles monumentaux (FNASSEM), a fusionné avec la Ligue urbaine et rurale (LUR) en 2013[1] pour devenir la Fédération Patrimoine-Environnement (fédération nationale au service des patrimoines et des paysages).

Elle a été créée en 1967 par Henry de Ségogne pour sensibiliser l’opinion publique aux menaces qui pèsent sur le patrimoine français. C'est un mouvement fédérateur des associations de sauvegarde du patrimoine et des paysages. Elle a été reconnue comme organisme d'utilité publique par décret du 11 janvier 1983 et agréée par le ministère de l’Environnement (1979) et de la Jeunesse et des Sports (1986).

Son but[modifier | modifier le code]

Elle avait pour but de fédérer les associations de sauvegarde du patrimoine et des paysages. La sauvegarde du patrimoine et des paysages, protégé ou non au titre des législations françaises spécifiques, relève en effet des initiatives locales (propriétaires privés, collectivités territoriales) et de plus en plus des associations.

Associations membres de la FNASSEM[modifier | modifier le code]

Elles sont nationales, régionales, départementales ou locales. La FNASSEM est en contact avec près de 2500 associations, à vocation très diversifiée (restauration, sensibilisation, animation, aménagement, organisation de chantiers, etc.). Les deux tiers au moins du conseil d’administration comprenant 24 membres représentent des associations membres.

Grandes ou petites, ces associations, réparties dans la France entière, interviennent dans des domaines très divers : protection, réhabilitation, étude, mise en valeur ou animation d’un patrimoine architectural (quartiers anciens, villages, édifices, etc.) ou naturel. Elles sont toutes complémentaires. C’est cette complémentarité que la Fédération Patrimoine-Environnement a pour objectif d’entretenir et de développer[2].

Actions[modifier | modifier le code]

Lieu d’échanges entre les associations, la Fédération Patrimoine-Environnement agit concrètement par :

  • l’aide et le conseil aux associations en matière d’étude, de protection et de mise en valeur du patrimoine ;
  • l’information et l’échange : mise en relation des associations entre elles, possibilité de partager leurs expériences, des études et des recherches par le biais du bulletin « L’Entrait », et du site Internet ;
  • la Journée du patrimoine de pays : organisée chaque année le 3e dimanche de juin par la Fédération Patrimoine-Environnement avec d’autres partenaires, cette journée offre l’occasion aux participants (associations ou autres) de se faire connaître du public en organisant par exemple la visite d’un quartier ou d’un bâtiment, une exposition, une démonstration de savoir-faire traditionnel, un circuit de promenade autour du patrimoine ou une animation ;
  • un concours scolaire destiné à sensibiliser les élèves de primaire et collège à la sauvegarde du patrimoine bâti de leur commune
  • la participation aux commissions et groupes de travail avec les ministères et les grandes associations sur la législation de la défense du patrimoine et de l’urbanisme (G8 Patrimoine) ;
  • des actions ponctuelles contre les menaces les plus graves qui pèsent sur le patrimoine : pétitions, campagne de presse, organisation de manifestations, interventions auprès de l’Administration.

La Fédération nationale des associations de sauvegarde des sites et ensembles monumentaux est par ailleurs membre du « Groupe des 8 »[3].

Création de la coordination des fédérations et associations culturelles (COFAC)[modifier | modifier le code]

Les travaux du CNVA (Conseil national de la vie associative)[4] et le forum des associations, organisé en juin 1999 par le gouvernement, ont conduit un certain nombre d’associations du secteur culturel à se regrouper en coordination nationale afin de faire valoir dans les organes représentatifs de la vie associative et auprès des instances officielles le bénévolat qui est leur état commun et les principes que celui-ci implique : partenariat et reconnaissance.

La Fédération Patrimoine-Environnement a adhéré à cette coordination qui comporte aujourd'hui 25 membres œuvrant dans le domaine culturel[5].

Édition[modifier | modifier le code]

  • Guide pratique sur le patrimoine et les paysages à l’usage des élus, et en particulier des élus des communes rurales, FNASSEM
    Ce guide identifie les différents éléments qui constituent le patrimoine de la commune (monuments, architecture, paysage) et présente les différents outils de protection et les partenaires concernés

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Historique – Fédération Patrimoine-Environnement », sur www.patrimoine-environnement.fr (consulté le 10 septembre 2018)
  2. L'Encyclopédie du patrimoine (Monuments historiques, Patrimoine bâti et naturel - Protection, restauration, réglementation - Doctrines - Techniques - Pratiques), Extrait de la Notice Fédération nationale des associations de sauvegarde des sites et ensembles monumentaux (FNASSEM), pp. 741 à 743. Paris (éditions Les Encyclopédies du patrimoine), septembre 1997 (ISBN 2-911200-00-4)
  3. Le groupe national sur le patrimoine 8 associations reconnues d'utilité publique constituent, avec l'aide de l'association "Les journées juridiques du patrimoine", le "G8 du patrimoine" : Fédération nationale des associations de sauvegarde des sites et ensembles monumentaux ; La Demeure historique ; Ligue urbaine et rurale ; Maisons paysannes de France ; Société pour la protection des paysages et de l'esthétique de la France ; Union REMPART ; Vieilles maisons françaises ; La Sauvegarde de l'Art Français
  4. Portail du Conseil national de la vie associative (CNVA)
  5. « Liste des membres de la COFAC », sur http://cofac.asso.fr/, (consulté le 19 avril 2018)