Fédération internationale des cheminots espérantophones

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Fédération internationale des cheminots espérantophones
Histoire
Fondation
Cadre
Type
Organisation
Site web

La Fédération internationale des cheminots espérantophones (en espéranto Internacia Fervojista Esperanto-Federacio, également IFEF ou I.F.E.F.) a été fondée en 1948. IFEF est une des associations adhérentes à l'Association mondiale d'espéranto (depuis 1953) et elle est également membre de la FISAIC (de) (Fédération Internationale des Sociétés Artistiques et Intellectuelles de Cheminots)[1].

La fédération rassemble les associations nationales de cheminots espérantophones d'une vingtaine de pays et ses objectifs sont la diffusion de la langue internationale espéranto et son application dans le milieu cheminot. Sa devise est : « La reloj ligas la landojn, Esperanto la popolojn. » (Les rails relient les pays, l'espéranto les peuples)[2]

Histoire[modifier | modifier le code]

En mars 1909, dans la revue Esperanto (organe de l'Association mondiale d'espéranto), un cheminot français, Armand Berlande, lance un appel pour la fondation d'une association d'espéranto cheminote. Il en résulte, lors du 5e Congrès mondial d'espéranto (à Barcelone en septembre 1909), la création d'une Association Internationale de Cheminots Espérantistes (en espéranto : Internacia Asocio de Esperantistaj Fervojistoj, IAEF) qui sera active jusque dans les années 30.

Après la Seconde Guerre mondiale, l'action est reprise par la fédération IFEF : celle-ci est créée pendant le congrès de l'Association mondiale anationale SAT (à Amsterdam le 4 août 1948). L'année suivante, en mai 1949, a lieu le premier congrès d'IFEF à Aarhus au Danemark. 149 participants de 8 pays décident alors que, en dehors des réunions cheminotes organisées pendant le congrès annuel de l'Association mondiale d'espéranto, aura lieu un congrès annuel cheminot indépendant. Le n°118 d'Espéranto-info retrace l'histoire du mouvement espéranto des cheminots[3].

Bulletin[modifier | modifier le code]

IFEF édite un bulletin intitulé Internacia Fervojisto (trad.: Cheminot International) traitant notamment des activités de la fédération IFEF (travail terminologique, réunions techniques, congrès...), des nouvelles du monde ferroviaire, des nouvelles du monde de l'espéranto, etc.

Travail terminologique[modifier | modifier le code]

La fédération est en relation avec l'Union internationale des chemins de fer (UIC) et participe notamment au RailLexic, lexique ferroviaire d'environ 16000 termes techniques en 23 langues [4].

Congrès[modifier | modifier le code]

Le congrès d'IFEF a lieu chaque année dans un pays différent. Les derniers congrès :

Liste des associations nationales membres de IFEF[modifier | modifier le code]

  • Drapeau de l'Allemagne Allemagne: Germana Esperanta Fervojista Asocio (GEFA)
  • Drapeau de l'Autriche Autriche: Aŭstria Fervojista Esperanto-Federacio (AFEF)
  • Drapeau de la Belgique Belgique: Belga Esperanto Fervojista Asocio (BEFA)
  • Drapeau de la Bulgarie Bulgarie: Bulgara Fervojista Sekcio de Bulgara Esperanto-Asocio
  • Drapeau de la République populaire de Chine Chine: Ĉina Fervojista Esperanto-Asocio (ĈFEA)
  • Drapeau de la Croatie Croatie: Kroata Fervojista Esperanto-Asocio (KFEA)
  • Drapeau du Danemark Danemark: Dana Esperantista Fervojista Asocio (DEFA)
  • Drapeau de l'Espagne Espagne: Hispana Esperanto Fervojista Asocio (HEFA)
  • Drapeau de la France France: Franca Fervojista Esperanto-Asocio (FFEA)
  • Drapeau de la Hongrie Hongrie: Hungara Fervojista Esperanto-Asocio (HFEA)
  • Drapeau de l'Italie Italie: Itala Fervojista Esperanto-Asocio (IFEA)
  • Drapeau du Japon Japon: Japana Esperantista Ligo Fervojista (JELF)
  • Drapeau de la Roumanie Roumanie: Rumana Esperanto Fervojista Asocio (REFA)
  • Drapeau de la Serbie Serbie: Serba Asocio de Fervojistoj
  • Drapeau de la Slovénie Slovénie: Fakkomitato de Fervojistaj Esperantistoj en Slovenio
  • Drapeau de la République tchèque République tchèque: Ĉeĥa Fervojista Esperanto-Asocio

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://fisaic.org/files/Organigramm_Kontaktdaten_2019_04_11.pdf en allemand, français et anglais (consulté le 6 juin 2019)
  2. http://ifef.free.fr/spip/spip.php?article7
  3. https://esperantoinfo.info/histoire-mouvement-esperanto-cheminots/
  4. https://uic.org/terminology
  5. http://haut-rhin.foxoo.com/congres-desperanto%2Ccolmar,nx17020217083831677.html (consulté le 6 juin 2019)
  6. https://agenda.colmar.fr/groupe-vogesia-aux-catherinettes (consulté le 6 juin 2019)
  7. http://www.rai.tv/dl/RaiTV/programmi/media/ContentItem-2a1fe5a8-bcd6-4275-95b2-0d36bae08e6a-tgr.html?refresh_ce#p=0 RAI TV 21 mai 2014 (8'35" à 10'55), en italien (consulté le 6 juin 2019)
  8. http://www.provincia.ap.it/archivio10_notizie-e-comunicati_0_963_0_1.html Portail Internet de la province d'Ascoli Piceno, 20 mai 2014, en italien (consulté le 6 juin 2019)
  9. http://www.ilquotidiano.it/articoli/2014/05/17/120883/al-via-il-66-congresso-internazionale-dei-ferrovieri-esperantisti 17 mai 2014, en italien (consulté le 6 juin 2019)
  10. http://herzberg.de/magazin/archiv.php?menuid=378&topmenu=7&keepmenu=&view=search&keyword=eisenbahn&kategorie=&year=0&month=0&page=2 Site Internet de la ville de Herzberg am Harz, liste de liens vers articles sur le congrès, en allemand (consulté le 12 octobre 2018)
  11. http://herzberg.de/magazin/artikel.php?artikel=1794&type=&menuid=377&topmenu=7 Site Internet de la ville de Herzberg am Harz, 23 mai 2012, en allemand (consulté le 12 octobre 2018)

Cet article est une ébauche adaptée de l'article en espéranto.