Ezio Frigerio

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ezio Frigerio
Description de cette image, également commentée ci-après
Ezio Frigerio avec Franca Squarciapino et Nikita Tihonov
Naissance
Erba, Lombardie
Nationalité Drapeau de l'Italie Italienne
Décès (à 91 ans)
Lecco, Lombardie
Profession Chef décorateur
Scénographe
Costumier
Films notables Cyrano de Bergerac

Ezio Frigerio est un chef décorateur, un scénographe et un costumier italien né le à Erba (Lombardie) et mort le 2 février 2022 à Lecco.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études d'architecture et de peinture, la carrière d’Ezio Frigerio[1],[2] nait de la rencontre avec le réalisateur Giorgio Strehler qui marque le début d’une longue et intense collaboration au Piccolo Teatro di Milano à partir de 1954 et qui durera toute une vie jusqu'à la mort du grand Maestro. Avec lui, il signera comme décorateur des célèbres spectacles du Piccolo Teatro de Milan: Les géants de la montagne de Pirandello, Roi Lear de Shakespeare, L'Opéra de quat’sous de Brecht, etc.

Le Teatro alla Scala de Milan voudra leur présence pour une série de productions: Falstaff de Verdi, Lohengrin de Wagner, Don Giovanni de Mozart. La présence du scénographe dans le grand théâtre milanais est stable continuera pendant des nombreuses années avec plus de vingt représentations d'opéra et de ballet.

Au cours de cette période, il concevra les scènes de Arlequin valet de deux maîtres pour le Piccolo Teatro de Milan, qui portera le drapeau du théâtre italien dans le monde.

La vie du scénographe aura un tournant fondamental lorsque Rolf Liebermann l'appelle avec Strehler à ouvrir la saison du Théâtre de l'Opéra Garnier renouvelé à Paris avec Le nozze di figaro de Mozart, qui fera ses débuts à L’Opéra royal du Château de Versailles, en présence du Président de la République, Georges Pompidou, inoubliable succès.

Ainsi commence la carrière française de Frigerio, avec son épouse, Franca Squarciapino, à Paris où ils vivront et travailleront  longtemps au Théâtre de l'Opéra Garnier.

Il signera nombreux spectacles d’opéra et de ballet, parmi lesquels La Belle au bois dormant, Lac des cygnes, Romeo et Juliette, etc., toujours avec son grand ami Rudolf Noureev. Notamment La Bayadère qui deviendra célèbre dans le monde entier.

Il a dessiné la tombe de Rudolv Nureyev au cimetière de Sainte-Geneviève-des-Bois[3] et puis la scénographie d’une exposition rétrospective dediée au grand danseur au Centre national du costume de scène[4].

Pour ce qui concerne le théâtre de prose, au Théâtre de l'Odéon, il créera les décors de La Villégiature de Goldoni et de L'Illusion comique de Corneille, à nouveau dirigés par Strehler.

Il sera invité par Roland Petit à collaborer avec le Ballet de Marseille dans plusieurs  spectacles, parmi lesquels Coppélia, toujours représenté dans les plus grands théâtres du monde, suivra Nana sur la musique de Marius Constant à l'Opéra de Paris.

Amitié fondamentale dans la carrière de Ezio Frigerio celle avec Roger Planchon. De leur collaboration naîtront les spectacles, au T.N.P de Villeurbanne, tels que No man's land de Pinter, Athalie de Racine, Don Juan et George Dandin de Molière, etc.

En 1986, Émile Biasini, directeur du nouveau Louvre, annonce que Ezio Frigerio aura l'honneur de représenter, dans le grand musée renouvelé, L'art de la scénographie du XXe siècle. Ce projet a été abandonné à la suite d'une grave maladie qui a frappé le maitre et qui a duré deux longues années. La non-exécution de ce projet est la plus grande douleur de sa vie d'artiste.

Sous la présidence de François Mitterrand, il recevra la Légion d'Honneur par le ministre de la Culture, Jack Lang.

Ezio Frigerio a créé plus de 500 décors dans tous les plus grands théâtres du monde.

L'activité cinématographique :

Ezio Frigerio n'a jamais été particulièrement attiré par le monde du cinéma. Il a cependant signé des sets importants: "Hier, aujourd'hui, demain "de Vittorio De Sica qui a reçu un Oscars du cinéma pour le film 1900 (film) de Bernardo Bertolucci, Cyrano de Bergerac (film, 1990) de Jean-Paul Rappeneau, qui obtiendra le César du cinéma, le Prix européen de la critique et la nomination aux Oscars.

Ezio Frigerio a dénoncé, au printemps 2020[5], un système opaque de gestion des contrats artistiques passés avec l'opéra d'Astana Kazakhstan et avec le Teatro Regio (Turin).

Il meurt le à l'âge de 91 ans[6] à l'hôpital de Lecco[7].

Tombe en forme de pavé, recouverte d’un tapis en mosaïque.
La tombe de Rudolf Noureev, dessinée par Ezio Frigerio

Théâtre (sélection)[modifier | modifier le code]

Filmographie (sélection)[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Les grands scénographes et concepteurs », Artsvivants.ca (consulté le ).
  2. (it) « Frigerio, Ezio nell'Enciclopedia Treccani », sur www.treccani.it (consulté le )
  3. « Noureev exposé », Paris-Match,‎ (lire en ligne, consulté le )
  4. « Un écrin pour le mythe Noureev », La Croix,‎ (ISSN 0242-6056, lire en ligne, consulté le )
  5. (it) « LA BARCACCIA - Rai Radio 3 - RaiPlay Radio », sur Rai (consulté le )
  6. https://slippedisc.com/2022/02/la-scala-mourns-famed-art-director-91/
  7. Marie-Aude Roux, « Ezio Frigerio, décorateur et scénographe italien, est mort », sur Le Monde, (consulté le )
  8. (es) « Relación de premiados del año 2010 », sur Ministère de la Culture, (consulté le ) [PDF].

Liens externes[modifier | modifier le code]