Eyguians

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Eyguians
Eyguians
Eyguians, vu du chemin de Vieil Eyguians
Blason de Eyguians
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département Hautes-Alpes
Arrondissement Arrondissement de Gap
Canton Canton de Serres
Intercommunalité Communauté de communes du Laragnais
Code postal 05300
Code commune 05053
Démographie
Population 229 hab. (2013)
Densité 24 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 20′ 50″ nord, 5° 46′ 23″ est
Altitude Min. 576 m
Max. 1 200 m
Superficie 9,37 km2
Historique
Date de fusion
Commune(s) d’intégration Garde-Colombe
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Hautes-Alpes

Voir sur la carte administrative des Hautes-Alpes
City locator 15.svg
Eyguians

Géolocalisation sur la carte : Hautes-Alpes

Voir sur la carte topographique des Hautes-Alpes
City locator 15.svg
Eyguians

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Eyguians

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Eyguians

Eyguians est une ancienne commune française située dans le département des Hautes-Alpes en région Provence-Alpes-Côte d'Azur, devenue, le , une commune déléguée de la commune nouvelle de Garde-Colombe.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le village est situé sur la route départementale 1075 (ancienne route nationale 75) reliant Sisteron à Grenoble, à cinq kilomètres au nord de Laragne-Montéglin. La commune fait partie du Parc naturel des Baronnies provençales créé en 2014.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Eyguians est la francisation du Aiguians haut-alpin.

Le nom de la localité est attesté sous la forme latine Lacquatium dès 739[1].

Le toponyme aiguians a pour origine la racine latine Aqua, en patois Aiga (« eau »).

Les sources d'eau sont nombreuses dans la région, le site originel de la commune, au sud de la colline de Saint-Pierre, devait posséder des sources ou un système lié à l'eau des plus caractéristique. Il aura donné son nom au village moyenâgeux.

Histoire[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 mars 2008 Monique Rouy PS  
mars 2008 mars 2014 Stéphanie Bouvier    
mars 2014 en cours Damien Duranceau[2] DVD Agent immobilier

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[4],[Note 1].

En 2013, la commune comptait 229 habitants, en diminution de -5,76 % par rapport à 2008 (Hautes-Alpes : 2,89 %, France hors Mayotte : 2,49 %).

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
162142187142141127133130131
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
136120149117152179195175166
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
181159155160167192196199205
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2013
256227213191203237256232229
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Dans le cartulaire de l'abbaye de Saint Hugues et dans le testament d'Abbon.
  2. « Liste des maires du département des Hautes-Alpes (mise à jour 15 mai 2014) », sur le site de la préfecture des Hautes-Alpes, (consulté le 14 mars 2015).
  3. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 201120122013 .