Eyburie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Eyburie
Eyburie
La mairie d'Eyburie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Corrèze
Arrondissement Arrondissement de Tulle
Canton Canton d'Uzerche
Intercommunalité Communauté de communes du pays d'Uzerche
Maire
Mandat
Gérard Laval
2014-2020
Code postal 19140
Code commune 19079
Démographie
Gentilé Eyburicois
Population
municipale
494 hab. (2016 en augmentation de 6,93 % par rapport à 2011)
Densité 17 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 27′ 37″ nord, 1° 38′ 05″ est
Altitude Min. 296 m
Max. 451 m
Superficie 29,14 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Nouvelle-Aquitaine

Voir sur la carte administrative de Nouvelle-Aquitaine
City locator 14.svg
Eyburie

Géolocalisation sur la carte : Corrèze

Voir sur la carte topographique de la Corrèze
City locator 14.svg
Eyburie

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Eyburie

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Eyburie
Liens
Site web http://mairieeyburie.wix.com/commune-d-eyburie

Eyburie est une commune française située dans le département de la Corrèze, en région Nouvelle-Aquitaine.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Eyburie est située dans le quart nord-ouest du département de la Corrèze, au centre-ouest de la France, en bordure ouest du Massif central.

Le bourg d'Eyburie est à 9 km au nord-est d’Uzerche, à 32 km au nord-ouest de la préfecture Tulle et à 44 km au nord-est de Brive-la-Gaillarde.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Carte d'Eyburie et des communes avoisinantes.

Eyburie est limitrophe de huit autres communes.

Au nord, son territoire est distant d'environ 500 mètres de celui de Rilhac-Treignac. Au sud-ouest, Espartignac n'est limitrophe que sur environ 170 mètres.

Communes limitrophes d’Eyburie
Meilhards Peyrissac
Condat-sur-Ganaveix Eyburie Le Lonzac
Uzerche,
Espartignac
Pierrefitte Chamboulive

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Le territoire de la commune, qui s'étend sur une superficie de 2 914 hectares, est vallonné, recouvert de bocages, de bois et bosquets.

Eyburie, comme l’ensemble des communes du canton d'Uzerche (dans sa configuration d'avant 2015), est assis sur un sol essentiellement composé de gneiss[1].

L'altitude minimale 296 mètres se trouve localisée au sud-ouest, en aval du lieu-dit Moulin de Chaleix, là où la Vézère quitte la commune et sert de limite entre celles d'Espartignac et d'Uzerche. L'altitude maximale avec 451 mètres est située au nord-ouest, près du lieu-dit Puy Roger[2].

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La commune est arrosée par plusieurs cours d'eau :

  • la Vézère[3] — l'un des principaux affluents de la Dordogne — qui sur douze kilomètres marque la limite entre Eyburie et quatre autres communes à l'est et au sud : Le Lonzac, Chamboulive, Pierrefitte et Espartignac ;
  • deux affluents de la Vézère :
    • le Bradascou[4] en deux endroits distincts, au nord et au sud-ouest ;
    • le ruisseau d'Andreuil[5] au nord-est qui marque sur plus d'un kilomètre la limite entre Eyburie et Peyrissac ;
  • un affluent du Bradascou, le ruisseau de Vialle[6], qui prend sa source au nord du bourg d'Eyburie.

Contrairement à ce qu'indique le Sandre, la Madrange[7] et le Rujoux[8], affluents de rive gauche de la Vézère, ne peuvent arroser Eyburie dont le territoire est entièrement situé en rive droite de celle-ci.

Climat[modifier | modifier le code]

Article connexe : Climat de la Corrèze.

Eyburie n'ayant pas de station météo, le tableau suivant recense les données climatique de Limoges, distante de 50,8 kilomètres à vol d'oiseau[9].

Relevé météorologique de Limoges
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) 1,4 1,8 3,4 5,3 8,9 11,9 13,8 13,8 11,2 8,4 4 1,9 7,2
Température moyenne (°C) 4,2 5 7,2 9,5 13,3 16,5 18,7 18,6 15,7 12,3 7,2 4,7 11,1
Température maximale moyenne (°C) 7 8,3 11,1 13,7 17,7 21,2 23,7 23,5 20,3 16,2 10,4 7,5 15,1
Ensoleillement (h) 83 101 145 173 192 227 250 237 198 140 99 86 1 931
Précipitations (mm) 89,9 77,3 80,8 84 89,2 70,1 62,8 78,1 80 89,3 93,9 97,1 992,5
Source : Climatologie de 1959 à 2008 - Limoges, France
Diagramme climatique
JFMAMJJASOND
 
 
 
7
1,4
89,9
 
 
 
8,3
1,8
77,3
 
 
 
11,1
3,4
80,8
 
 
 
13,7
5,3
84
 
 
 
17,7
8,9
89,2
 
 
 
21,2
11,9
70,1
 
 
 
23,7
13,8
62,8
 
 
 
23,5
13,8
78,1
 
 
 
20,3
11,2
80
 
 
 
16,2
8,4
89,3
 
 
 
10,4
4
93,9
 
 
 
7,5
1,9
97,1
Moyennes : • Temp. maxi et mini °C • Précipitation mm

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Pour accéder à Eyburie depuis l'autoroute A20, il faut emprunter la sortie 44 (nord) ou la sortie 45 (sud) et prendre ensuite à Uzerche la route départementale (RD) 3 qui traverse le bourg d'Eyburie. Le territoire communal est également desservi par les RD 3E3 et 26.

L’accès en train le plus proche se situe en gare ferroviaire d'Uzerche à 8,5 km.

Les aéroports les plus proches sont ceux de Brive-Vallée de la Dordogne (58 km) et de Limoges-Bellegarde (74 km).

Toponymie[modifier | modifier le code]

L’origine du nom d’Eyburie n’est pas certaine. Il s’agit soit du nom propre germanique Eybour(g), soit du nom propre gaulois Eburo (« l'if »), qui aurait été latinisé en Eburius.

Eburius est utilisé comme adjectif, sous sa forme féminine, pour qualifier un sous-entendu : « terre d’Eburius »[10],[11].

En occitan, la commune porte le nom d'Esburia.

Histoire[modifier | modifier le code]

Détail du monument aux morts : portraits d'hommes morts pour la France pendant la Première Guerre mondiale.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1790 1792 Jean Jouvenel   Curé[12]
1792 1795 Jean Nussas   Propriétaire[12]
1896 1908 Marcel Pradel de Lavaux   Rentier[12]
1908 1912 Léonard Bioulou   Propriétaire cultivateur[12]
1912 1919 Jacques-Henri Condet   Négociant en vins[12]
1919 1925 Marcel Pradel de Lavaux   Rentier[12]
1925 1941 Jean-Henri-Maxime Condet   Négociant en immeuble puis directeur de l'hôpital de Tulle[12]
1941 1944 Pierre Vareille   Conseiller municipal délégué puis président du comité de libération[12]
1944 1945 Jean Andrieux   [12]
1945 1977 Maurice Lachenaux   Cultivateur[12]
mars 1977 mars 2001 Pierre Counil Apparenté PCF Cultivateur[12]
mars 2001 En cours Gérard Laval DVG Maçon retraité

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

Eyburie est membre de la communauté de communes du Pays d'Uzerche, qui est constituée de douze communes.

Environnement[modifier | modifier le code]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Les habitants d'Eyburie sont appelés les Eyburicois[13].

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[14]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[15].

En 2016, la commune comptait 494 habitants[Note 1], en augmentation de 6,93 % par rapport à 2011 (Corrèze : -0,38 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 0401 2671 1511 3311 3811 4821 4521 4881 484
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 4371 3621 3361 3051 3301 3761 4971 4881 503
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 5371 5211 5331 2401 2071 0361 003874785
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
673629570539528499491465492
2016 - - - - - - - -
494--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[16] puis Insee à partir de 2006[17].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

Enseignement[modifier | modifier le code]

La commune est en regroupement pédagogique intercommunal avec celle de Condat-sur-Ganaveix : les enfants vont à l'école maternelle d'Eyburie[18], puis à l'école primaire publique de Condat-sur-Ganaveix[18]. Ensuite, les élèves vont au collège Gaucelm-Faidit d'Uzerche[19]. Les lycées les plus proches sont ceux de Brive-la-Gaillarde[19],[20] et de Tulle[19],[20].

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Santé[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

Cultes[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Revenus de la population et fiscalité[modifier | modifier le code]

En 2008, le revenu fiscal médian par ménage était de 13 717 , ce qui plaçait Eyburie au 29 634e rang parmi les 31 604 communes de plus de 50 ménages en métropole[21].

Population active[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Une ancienne borne Michelin, située sur la commune, le long de la RD 3.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église de la Nativité-de-Saint-Jean-Baptiste.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Jean-Baptiste Martial Materre (1772-1843), général des armées de la République et de l’Empire, né à Limoges et décédé dans la commune le 2 février 1843.

Héraldique[modifier | modifier le code]

La commune n'a pas de blason officiel.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Centre régional de documentation sur l'archéologie du Paysage (CRDAP), sous la direction de Corinne Michel, Pays d'Uzerche, rayonnement d'une ville-paysage, Les Ardents éditeurs, 2008, (ISBN 9782917032084).
  2. « 451 » sur Géoportail (consulté le 16 août 2018)..
  3. Sandre, « Fiche cours d'eau - La Vézère (P---0100) », consulté le 16 août 2018.
  4. Sandre, « Fiche cours d'eau - Le Bradascou (P31-0400) », consulté le 16 août 2018.
  5. Sandre, « Fiche cours d'eau - Ruisseau d'Andreuil (P3101000) », consulté le 16 août 2018.
  6. Sandre, « Fiche cours d'eau - Ruisseau de Vialle (P3140550) », consulté le 16 août 2018.
  7. Sandre, « Fiche cours d'eau - La Madrange (P3110500) », consulté le 16 août 2018.
  8. Sandre, « Fiche cours d'eau - Le Rujoux (P3120510) », consulté le 16 août 2018.
  9. « Distance orthodromique », sur lion1906.com.
  10. Louis Bournazel, Le Pays d’Uzerche, tome 2.
  11. Marcel Villoutreix, Les noms de lieux du Limousin.
  12. a b c d e f g h i j et k Louis Bournazel, Histoire du Pays d'Uzerche, Éditions Lemouzi no 188bis, 2009.
  13. « Habitants d'Eyburie », sur habitants.fr.
  14. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  15. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  16. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  17. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  18. a et b (fr) « Écoles publiques de la Corrèze », Inspection académique de la Corrèze
  19. a b et c (fr) « Établissements scolaires publics de la Corrèze », Inspection académique de la Corrèze
  20. a et b (fr) « Établissements scolaires privés de la Corrèze », Inspection académique de la Corrèze
  21. « CC-Résumé statistique/com,dep,zone empl », sur le site de l'Insee (consulté le 20 août 2011)