Eyal Golan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Eyal Golan

Eyal Golan, (hébreu: אייל גולן - de son vrai nom Eyal Biton), est un chanteur israélien qui chante dans le style Mizrahi. Il est né le 12 avril 1971 dans la ville de Rehovot en Israël.

Il a été élu "artiste de l'année" par la chaîne israélienne CHannel 2 en 1997.

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Lehisha ba'Laila (Hebreu: לחישה בלילה, "Un murmure dans la nuit") (1995)...
  • BeHofa'a Haya (Hebreu: בהופעה חיה, "Live en Concert") (1996)
  • Bila'adayikh (Hebreu: בלעדייך, "Sans toi") (1997)
  • Hayal shel Ahava (Hebreu: חייל של אהבה, "Soldat d'amour") (1998)
  • Histakli Eilay (Hebreu: הסתכלי אלי, "Regarde-moi") (1999)
  • haMofa'a haMeshoutaf: Ethnix v'Eyal Golan (Hebreu: המופע המשותף עם אתניקס, "Concert en duo avec Ethnix") (2000)
  • Tzlil Meitar (Hebreu: צליל מיתר, Sound of String) (2001)
  • v'Ani Koreh Lakh (Hebreu: ואני קורא לך, "Et je t'appelerai") (2002)
  • Halomot (Hebreu: חלומות, "Rêves") (2003)
  • Metziout Aheret (Hebreu: מציאות אחרת, "Une réalité différente") (2005)
  • Bishvilekh Notzarti (Hebreu: בשבילך נוצרתי, "J'ai été créé pour toi") (2007)
  • Ze Ani (Hebreu: זה אני, "C'est moi") (2009)
  • Mi chemaamin (Hebreu:מי שמאמין ,"Qui croit") (2010)
  • Derekh Lahayim (Hebreu: דרך לחיים, "Route pour la vie") (2010)
  • Helek Mihayay (Hebreu: חלק מחיי, "Une partie de ma vie") (2011)
  • Nagat Le Balev (Hebreu: נגעת לי בלב , "Tu as touché mon cœur") (2012)

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

En 2002, Eyal Golan a épousé Ilanit Levi, lauréate du concours Miss Israël 2001. Deux enfants sont issus de ce mariage, Liam en 2003 et Alin en 2006. En 2008, le couple a divorcé.

En octobre 2013, Eyal Golan a été poursuivi pour évasion fiscale, pour une somme avoisinant 2,5 millions de shekels.

En novembre 2013, Eyal Golan a reconnu être le chanteur israélien soupçonné d'avoir eu des rapports sexuels avec des mineures, mettant un terme à une semaine de rumeurs qui se diffusaient sur les réseaux sociaux. Le même jour, il annonçait mettre fin à sa collaboration avec HaKokhav HaBa, la version israélienne de la Nouvelle Star.

Liens externes[modifier | modifier le code]