Extrêmement fort et incroyablement près (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Extrêmement fort et incroyablement près
Titre québécois Extrêmement fort et incroyablement près
Titre original Extremely Loud and Incredibly Close
Réalisation Stephen Daldry
Scénario Eric Roth d'après le roman de Jonathan Safran Foer
Acteurs principaux
Sociétés de production Paramount Pictures
Scott Rudin Productions
Warner Bros. Pictures
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Drame
Sortie 2011

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Extrêmement fort et incroyablement près

Extrêmement fort et incroyablement près (Extremely Loud and Incredibly Close) est un drame américain de Stephen Daldry sorti le aux États-Unis, adapté du roman de Jonathan Safran Foer.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le jeune Oskar Schell rentre chez lui, à New York, selon la consigne de son école. Tandis qu'il écoute les messages sur le répondeur téléphonique, il regarde les informations à la télévision. C'est ce même 11 septembre 2001 que son père disparaît. Après s'être renfermé sur lui-même, il retrouve la dernière consigne que lui avait laissée son père : « n'abandonne pas ». Il se lance alors dans la résolution d'une énigme, comme son père Thomas Schell lui avait appris à le faire : qu'ouvre la clé qu'il a trouvée dans un vase que son père avait caché ? Qui est le Black dont le nom apparaît sur l'enveloppe contenant la clé ? Persuadé qu'il trouvera un dernier message du disparu, il cherche à rencontrer tous les Black de New York, aidé par un vieux locataire de sa grand-mère, qui ne parle pas et ne communique que par des petits mots écrits sur un calepin.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

  • Titre original : Extremely Loud and Incredibly Close
  • Titre français : Extrêmement fort et incroyablement près
  • Titre québécois :

Distribution[modifier | modifier le code]

Source: Version française (V.F)

Nominations[modifier | modifier le code]

La nomination à l'Oscar du meilleur film posa polémique. Le film n'était pas un succès commercial, eu une critique très médiocre et fut totalement absent des récompenses précédentes (BAFA, Golden Globes, prix des guildes et de la critique...)[3].

Box-office[modifier | modifier le code]

Réception critique[modifier | modifier le code]

Extrêmement fort et incroyablement près reçoit en majorité des critiques passables. L'agrégateur Rotten Tomatoes rapporte que 53 % des 53 critiques ont donné un avis positif sur le film, avec une moyenne de 5,9/10 [4]. L'agrégateur Metacritic donne une note de 44 sur 100 indiquant des « critiques mitigées et négatives » [5].

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Extrêmement fort et incroyablement près est tiré du roman éponyme de Jonathan Safran Foer, publié en 2005, qui est la toute première œuvre majeure de fiction à se pencher sur la détresse des familles touchées par les attentats du 11 septembre 2001.
  • Le tournage d' Extrêmement fort et incroyablement près s'est entièrement déroulé à New-York. Après avoir démarré dans les studios JC à Brooklyn, l'équipe de tournage s'est aventurée dans les rues d'Harlem, de l'East Side et de l'Upper West Side, ainsi que dans des immeubles de bureaux et des gratte-ciels de Manhattan, des tunnels de métro désaffectés de la gare Grand Central et même sur l'imposant Manhattan Bridge.
  • La première réplique du film: "Il y aujourd'hui sur la terre plus de gens vivants qu'il n'y a eu de morts dans toute l'histoire de l'humanité" est un postulat totalement erroné[6].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]