Extinction du paupérisme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Extinction du paupérisme. Profession de foi de Louis-Napoléon Bonaparte, 1848, recto.
Extinction du Paupérisme. Profession de foi de Louis-Napoléon Bonaparte, 1848, verso.

De l'extinction du paupérisme est un ouvrage de Louis-Napoléon Bonaparte publié en 1844. Il y développe des réflexions sociales, influencé en cela par les idées saint-simoniennes. Ce travail s’ancre dans le contexte de la révolution industrielle, de croissance économique et du développement d’une classe ouvrière ainsi que de nouvelles formes de misère.

Rédaction de l'ouvrage[modifier | modifier le code]

Lors de la rédaction de l'ouvrage, Louis-Napoléon Bonaparte utilise la mythologie qui entoure la mémoire de son oncle, très vivace dans la première moitié du XIXe siècle, « pour élaborer un bonapartisme populaire qui favorise son élection au suffrage universel direct le 10 décembre 1848 », explique l'historienne Natalie Petiteau[1].

Idées développées dans l’ouvrage[modifier | modifier le code]

Critiques[modifier | modifier le code]

Pour la philosophe Chantal Delsol, De l'extinction du paupérisme, « qu'on a à tort référencée comme participant du courant catholique social, est en réalité un fatras d'idées despotico-socialistes, bien éloignées de l'idéal d'autonomie personnelle pour tous, et démagogiques à vomir »[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Natalie Petiteau, « Napoléon, génie de la com' », Revue des sciences humaines no 295, août-septembre 2017, p. 47.
  2. Chantal Delsol, « Cinquante ans de suffrage universel direct, et la France fait toujours figure d'exception », in Le Figaro, lundi , p. 19.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]