Extinction du Trias-Jurassique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Intensité des extinctions marines à travers le temps
En haut du graphique, les périodes géologiques sont désignées par leur abbréviation. Des pics représentent les cinq plus grandes extinctions. Cambrien Ordovicien Silurien Dévonien Carbonifère Permien Trias Jurassique Crétacé Paléogène Néogène
Millions d'années
Tr-J

Le graphique bleu indique le pourcentage apparent (pas en nombre absolu) de genres d'animaux marins ayant disparus au cours d'un intervalle de temps. Il ne représente pas toutes espèces marines, mais seulement les espèces marines fossiles. Les 5 plus grandes extinctions sont liées, voir les extinction massives pour plus de détails.

Source et information sur le graphique

L'extinction du Jurassique ou extinction T-J est une extinction massive qui s'est produite à la fin du Trias, il y a environ 200 Ma. Près de 20 % des espèces marines, les Crurotarsi les plus importants, une grande partie des Therapsida et les gros amphibiens ont disparu. La diversité biologique a été diminuée de moitié.

Elle s'est produite à peu près au moment où la Pangée s'est fracturée. On n'en connaît pas la cause mais elle peut être due à la conjugaison :

  • d'un changement climatique graduel ou de fluctuations du niveau de la mer, mais ceci n'explique pas les disparitions marines ;
  • d'un ou plusieurs impacts d'astéroïdes, mais aucun grand cratère d'impact ne coïncide pour cette période ;
  • à une éruption volcanique qui aurait entraîné un réchauffement climatique global, l'ouverture de la province magmatique centre atlantique (=(en) CAMP) semble être une des causes les plus plausibles[1] .

Cette extinction a permis l'explosion radiative des dinosaures en libérant des niches écologiques.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. 1.Jessica H. Whiteside et al., Compound-specific carbon isotopes from Earth's largest flood basalt eruptions directly linked to the end-Triassic mass extinction, Proceedings of the National Academy of Sciences, 2010