Expérience du énième pays

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

L'expérience du énième pays (Nth Country Project) fut une expérience menée dans les années 1960 aux États-Unis pour savoir à quel point il était facile de construire une bombe atomique.

Afin d’en juger, le gouvernement américain recruta des scientifiques fraîchement diplômés et sans connaissance de la bombe atomique, leur fournit un équipement correspondant à ce que pouvait obtenir un petit pays (notamment, sans aucune information classifiée).

Ils réussirent. Même si leur bombe n'explosa jamais réellement, elle fut simulée plusieurs fois. Ainsi, le monde militaire apprenait que presque n’importe qui peut créer une bombe atomique. En fait, la seule chose que les gouvernements peuvent essayer de contrôler, c'est l'accès à la matière fissile.

« Jay Davis […], durant l’ère Clinton, essaya sans succès de convaincre les laboratoires d’armes de lancer une nouvelle version de l’expérience Énième Pays, cette fois en posant la question de savoir si un groupe terroriste pouvait construire la bombe. Bob Selden pense savoir pourquoi personne ne fut intéressé : lui et Dave Dobson avaient déjà répondu à la question voici quarante ans. »

Cependant, beaucoup de publicité a été faite autour de cette expérience peu après les attentats du 11 septembre. On connaît[évasif] le travail médiatique qui a été fait pour convaincre de la présence d'armes de destruction massive en Irak ou chez Al-Qaïda. La possibilité d'une intoxication reste envisageable, en l'absence de lecture exhaustive des documents d'époque.

Liens externes[modifier | modifier le code]