Exacompta

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher


image illustrant une entreprise image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant une entreprise française.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?).
Les entreprises étant sujet à controverse, n’oubliez pas d’indiquer dans l’article les critères qui le rendent admissible.

Exacompta
logo de Exacompta
Création 1928
Fondateurs Charles Nusse
Forme juridique Société par actions simplifiée
Siège social Drapeau de France Paris (France)
Direction François Nusse, Charles Nusse
Société mère Exacompta Clairefontaine
Filiales Brause, Registres le Dauphin
Site web http://www.exacompta.com/
Le site Exacompta à Paris, quai de Jemmapes

Exacompta est une marque française de papeteries et d'articles de classement faisant partie du groupe Exacompta-Clairefontaine. Elle est fondée à Paris en 1928. Elle est située au bord du canal Saint-Martin dans le 10e arrondissement de Paris, notamment dans les murs de l’ancienne usine électrique de la compagnie parisienne de l’air comprimé, qui sont parmi les derniers vestiges industriels du quartier et où sont encore produits de nombreux registres, agendas et papiers[1],[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Charles Nusse[n 1] fonde en 1928 un atelier de fabrication de registres de comptabilité à Paris[3], sous la marque Exacompta. S'en suit la création d'un atelier d’agendas.

Exacompta dispose aujourd'hui de 12 sites de production en France et en Europe. La société est présidée par François Nusse et dirigée par Charles Nusse (respectivement fils et petit-fils du fondateur).

Historiquement consacrée à la production de registres et piqûres comptables, la marque a augmenté au fil des années sa présence dans de nouvelles catégories de produits.

Produits[modifier | modifier le code]

Exacompta est l'une des marques de référence des catégories de produits qu'elle commercialise aujourd'hui. En ce qui concerne plus précisément des agendas, l'entreprise se situe dans le moyen de gamme comme les Éditions Oberthur, ou encore les Éditions Quo Vadis qui appartiennent au même groupe Exacompta Clairefontaine[6]. Dans ce domaine, Exacompta fait face à son concurrent plus haut de gamme, Filofax[7].

Démarche environnementale[modifier | modifier le code]

Du fait d'une prise en compte des problématiques écologiques par les particuliers mais aussi par les entreprises dans leurs choix de produits (notamment papetiers[8]), Exacompta a fait évoluer sa production à partir des années 2000. Une part significative de ses produits, qu'ils soient ou non composés de papiers, est ainsi certifiée ou labellisée[9][réf. insuffisante].

Cette prise en compte écologique se traduit notamment par la commercialisation de produits :

  • certifiés FSC et PEFC et donc garantis comme étant issus de forets gérées durablement[9],[10] ;
  • issus d'une démarche de réduction des effets néfastes sur l’environnement, tout en gardant un niveau qualitatif identique à celui d'autres produits équivalents. De nombreux produits de classement et d'environnement de bureau d'Exacompta possèdent en ce sens le label Ange bleu[11].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Charles Nusse est le fils de Louis Nusse, qui a dirigé les Papeteries de Clairefontaine de 1904 à 1914[3]. De nos jours, la famille Nusse est propriétaire du groupe Exacompta Clairefontaine[4],[5].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Jeannine Christophe, « De l’usine à air comprimé aux papeteries Exacompta-Clairefontaine », Les Infos du 10e,‎
  2. « Usine Clairefontaine-Exacompta », sur Patryst (consulté le 29 décembre 2014)
  3. a et b « Histoire d'une marque : Clairefontaine », sur France Bleu (consulté le 29 décembre 2014)
  4. « Tout sur les 200 familles, actualité Economie - Le Point », sur lepoint.fr,‎ (consulté le 30 décembre 2014)
  5. « Exacompta Clairefontaine : le papetier fait sa 150e rentrée ! », sur lexpress.fr,‎ (consulté le 31 décembre 2014)
  6. « L'agenda de papier contient les assauts de la puce », sur liberation.fr,‎ (consulté le 30 décembre 2014)
  7. Karine Blanc, « Les agendas tiennent dans la poche : Les petits modèles et l'électronique remplacent les lourds modulaires. », sur liberation.fr,‎ (consulté le 30 décembre 2014)
  8. « Papier bureautique : la baisse de volume n’exclut pas les progrès en tous genres ! », Le Papetier de France, no Septembre 2013,‎ , p. 16 (lire en ligne)
  9. a et b « EXACOMPTA, ÉCOLOGIQUE PAR NATURE », sur http://www.exacompta.com (consulté le 23 février 2015)
  10. « Une nouvelle ligne d'assemblage », sur La Voix du Nord,‎ (consulté le 23 février 2015)
  11. (en) « Brand: Exacompta », sur The Blue Angel (consulté le 23 février 2015)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]