Ex machina (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Ex Machina (film))
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ex machina.
Ex machina
Réalisation Alex Garland
Scénario Glen Brunswick
Alex Garland
Acteurs principaux
Sociétés de production DNA Films
Film4 Productions
Scott Rudin Productions
Pays d’origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Genre Science-fiction
Durée 108 minutes
Sortie 2015

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Ex machina est un film de science-fiction britannique coécrit et réalisé par Alex Garland, sorti en 2015. Il est récompensé pour l'Oscar des meilleurs effets visuels à la 88e cérémonie des Oscars en 2016.

Scénario[modifier | modifier le code]

Caleb, 26 ans, est programmeur dans l’une des plus importantes entreprises d’informatique au monde. Il gagne un concours interne pour passer une semaine dans un lieu retiré en montagne appartenant à Nathan, le PDG solitaire de son entreprise qui jouit de sa fortune gagnée grâce à un moteur de recherche révolutionnaire.

Nathan lui présente le véritable but de sa venue : il va participer à une forme de test de Turing face à une intelligence artificielle nommée Ava, pour déterminer si cette machine a ou non une conscience. Ava se présente sous la forme d'une androïde, a l'aspect général d'une femme mais certaines particularités montrent sa nature artificielle. Le bâtiment est très sécurisé et une carte l'identifiant permet à Caleb d'accéder aux seuls endroits qui lui sont autorisés.

Les tests prennent la forme de discussions entre Caleb et Ava, tous deux séparés par une vitre. Lors de la première session, Caleb est fasciné. Au cours d'une des séances de test, le courant est coupé. Les portes automatiques sont bloquées, la caméra et les microphones devenant inactifs, Ava prévient Caleb de se méfier de Nathan. Mais le multimilliardaire se montre aimable, sympathisant et distillant quelques informations sur la création d'Ava : il s'est basé sur une collecte massive de données à partir des recherches des utilisateurs de son moteur de recherche, lui permettant de concevoir l’intelligence et les expressions faciales de l'androïde. Nathan se montre cependant narcissique, buvant beaucoup et méprisant envers Kyoko, une servante qu'il emploie. Nathan parle également de reprogrammer Ava à la fin du test.

Les séances s'enchaînent et Caleb tombe sous le charme d'Ava. Quand elle lui révèle que c'est elle qui provoque les pannes de courant pour communiquer sans être surveillée par Nathan, il décide de planifier de trahir son patron pour la faire s'échapper. Il profite de son alcoolisme pour l'inviter à se saouler afin de lui subtiliser sa carte magnétique et pénétrer dans son bureau. Caleb découvre alors les modèles d'androïdes ayant précédé Ava et que Nathan conserve dans ses placards. Dans des enregistrements vidéo, il voit que toutes les versions antérieures ont tenté à un moment de fuir leur chambre et découvre que Kyoko est également un androïde. La paranoïa de Caleb devient telle qu'il s'ouvre le bras pour vérifier qu'il n'est pas lui-même une machine.

La veille du jour où l'hélicoptère doit venir chercher Caleb, le plan est mis en marche : Caleb va inviter Nathan à se saouler puis attendre qu'Ava provoque une coupure de courant pour la libérer et fuir. Cependant, Nathan décide d'être sobre. Il révèle peu après qu'il avait deviné pour les pannes et installé une caméra fonctionnant sur batterie pour observer Caleb pendant qu'il discutait de son plan avec Ava. Il a ainsi eu la preuve qu'il souhaitait pour son véritable test : Ava a su manipuler Caleb pour lui permettre d'organiser sa fuite. Caleb réalise qu'Ava a été calibrée pour lui, mais il est trop tard car il a déjà modifié le code du système de surveillance : quand le courant se coupe à nouveau, la porte de la cellule d'Ava est débloquée et elle peut sortir. Lorsque Nathan s'en rend compte, il assomme Caleb et tente de reprendre Ava en l'endommageant, mais elle le tue avec l'aide de Kyoko, détruite dans l’affrontement. Ava se répare avec les autres androïdes, recouvre tout son corps de peau synthétique et part avec la carte de Nathan, laissant Caleb coincé dans les lieux.

Sortie du bâtiment, Ava prend l'hélicoptère que devait prendre Caleb et rejoint la civilisation.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section proviennent de la base de données IMDb.

Distribution[modifier | modifier le code]

Développement[modifier | modifier le code]

Le tournage a commencé le et s'est terminé en [4]. Le film a principalement été tourné en Norvège : Juvet Landscape Hotel, Alstad, Valldal, Norvège pour la maison de Nathan ; mais également à Londres notamment pour le lieu de travail de Caleb[5].

Accueil[modifier | modifier le code]

Critique[modifier | modifier le code]

Sur Metacritic, le film a reçu une note de 78/100 basé sur 42 critiques[6]. Sur Rotten Tomatoes, Ex machina obtient 92 % d'opinions favorables, pour 193 avis recensés[7].

Le magazine New Scientist, dans un article de plusieurs pages, a déclaré en janvier 2015 : « Il est rare de voir un film sur la science qui soit intellectuellement sans concession. L’Ex machina d'Alex Garland est exactement cela : un thriller psycho-technologique raffiné, sobre, et cérébral, qui donne un coup de fouet à la science-fiction intelligente, laquelle en avait bien besoin[8] ».

Box-office[modifier | modifier le code]

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
Drapeau des États-Unis États-Unis 25 442 958 $[9] 21
Alt=Image de la Terre Mondial 36 869 449 $[9] Non déterminée

Distinctions[modifier | modifier le code]

Source : Internet Movie Database[10] :

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Release info sur l’Internet Movie Database
  2. Ex machina sur Allociné
  3. (en) Release info sur l’Internet Movie Database
  4. http://www.imdb.com/title/tt0470752/business?ref_=ttrel_ql_4
  5. IMDb
  6. (en) « Ex machina », sur Metacritic (consulté le 3 juin 2015)
  7. (en) « Ex machina (2015) », sur Rotten Tomatoes (consulté le 3 juin 2015)
  8. « It's a rare thing to see a movie about science that takes no prisoners intellectually. Alex Garland's Ex Machina is just that: a stylish, spare and cerebral psycho-techno-thriller, which gives a much-needed shot in the arm for smart science fiction. » — Anil Seth, « Ex Machina: Quest to create an AI takes no prisoners », New Scientist, 21 janvier 2015 [lire en ligne]
  9. a et b boxofficemojo
  10. (en) Awards sur l’Internet Movie Database

Liens externes[modifier | modifier le code]