Ewen Chardronnet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ewen Chardronnet
Naissance
Quimper, Finistère, France
Nationalité Drapeau de la France française
Profession

Ewen Chardronnet, né en 1971 à Quimper, est un écrivain, journaliste, artiste et commissaire d'exposition français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ewen Chardronnet a participé depuis le début des années 1990 à de nombreuses initiatives artistiques et éditoriales et écrit comme essayiste dans de multiples publications en France et à l'étranger.

L'essentiel de ses activités d'auteur, de journaliste ou de commissaire s'intéresse aux impacts politiques, écologiques, artistiques et sociétaux des transformations scientifiques et technologiques. Il a donné de nombreuses conférences, été membre de divers jurys et comités de sélection sur les arts, sciences et technologies et a travaillé en tant que consultant dans le domaine de la coopération culturelle européenne. Il a également coordonné des publications pour des organismes de réduction des risques chez les usagers de drogues.

Ewen Chardronnet a co-fondé en 2007 avec le collectif Bureau d'études[1] le journal la Planète Laboratoire[2] de critique des sciences et techniques et écrit sur les cultures fabLab, hacker et art-science dans les magazines MCD et Makery.info.

À partir de 2000 il a exercé des activités de commissaire d'exposition et de chargé de production et conception d'événement pour des festivals internationaux et des institutions culturelles (parmi lesquels : saisons culturelles Étonnante Lettonie en France 2005 et Printemps Français en Lettonie 2007 ; direction artistique Futur en Seine 2009[3] ; commissaire invité - Sonores - Guimarães capitale européenne de la culture 2012 ; direction artistique festival Accès(s) à Pau en 2012 - artisans électroniques ; exposition dessiner le son avec le Theremin Center (en) de Moscou au Musée des beaux-arts de Pau - et 2013 - soleils numériques ; commissaire invité Rencontres Bandits-Mages à Bourges[4], exposition The Price of bare life, Emmetrop[5] ; commissaire invité festival Gamerz[6], exposition Univers simulés à la Fondation Vasarely ; commissaire invité plateforme de résidences art&science ArtLabo[7], 2015-2017).

Ewen Chardronnet a initié et participé à plusieurs collectifs d'artistes. Il s'est impliqué dans l'Association des Astronautes Autonomes[8] dès 1995 et a été un animateur actif de nombreuses initiatives dans le domaine des relations entre art et espace. Durant les années 2000 il a participé au laboratoire mobile Makrolab[9] initié par l'artiste slovène Marko Peljhan[10] et développé des créations sur l'écologie spectrale, la radioastronomie et les ondes électromagnétiques (avec les initiatives Acoustic Space Lab[11] et Spectral Investigations Collective).

Il a travaillé sur des créations pour la scène et la performance avec Projekt Atol[12] (Signal Sever!, 2002-2004) ; Rodolphe Burger et Yves Dormoy (Planetarium, 2005-2007[13]) ; la Compagnie Off à Tours (Désert de Piste, cosmos d'opérations, 2006 ; Paraboles 1.0, pièce pour soprano et dispositif vidéo, 2007) ; Diogo Doria et le collectif Soopa à Porto[14] (Sputnik Day, 2007[15]; Maquina de Selva / Mundo de Cristal, 2009-[16] d'après J. G. Ballard, Sonores, 2012) ; Loreto Martinez Troncoso (Cómo asustar al pulpo?, 2011-2012 ; Los Escapados, 2010-2012) ; Bureau d'études, Špela Petrič et Mary Tsang (Aliens in Green, 2016-). Il a également co-réalisé des créations radiophoniques.

Actif dans le domaine de la culture spatiale depuis 1995, il a dirigé en 2001 le livre Quitter la Gravité, l'anthologie française de l'Association des Astronautes Autonomes[8] et a reçu en 2003 le Prix Leonardo Nouveaux Horizons pour ses contributions aux initiatives Association des Astronautes Autonomes, Acoustic Space Lab[11] et Makrolab[9]. Il a participé à la campagne MIR, Microgravity Interdisciplinary Research[17], d'artistes en impesanteur lors d'un vol parabolique au Centre d'entraînement des cosmonautes Youri Gagarine en 2003 ainsi qu'au premier vol privé Air Zero-G[18] avec le CNES à Bordeaux en 2013. Depuis 2012 il est membre permanent du comité de pilotage du Ksevt, le centre culturel des technologies spatiales européennes[19] (Vitanje, Slovénie). Depuis 2015, Ewen Chardronnet contribue à l'initiative Aerocene[20] lancée par l'artiste argentin Tomás Saraceno (de). En 2016, il est l'auteur de Mojave Epiphanie, une histoire secrète du programme spatial américain aux éditions Inculte[21].

Publications[modifier | modifier le code]

Livres[modifier | modifier le code]

  • Mojave Epiphanie, Ewen Chardronnet, Inculte, Paris, 2016.

Direction de publication[modifier | modifier le code]

  • Artisans numériques : Enjeux technologiques, artistiques et sociétaux des Fab Labs, ed. Ewen Chardronnet, e-book Script, Hyx, Orléans, 2014 [22]. (ISBN 978-2-910385-93-4)
  • Futur en Seine 2011 : et vous, le futur, vous le voulez comment ?, ed. James Becht, Ewen Chardronnet & Stéphane Singier, Cap Digital, 2012.
  • Actes Futur en Seine 2009 : le Futur Numérique de la Ville, ed. Ewen Chardronnet, Cap Digital, 282 p., 2011. (ISBN 978-1-4466-7896-1)
  • Proceedings of Futur en Seine 2009 : the Digital Future of the City, ed. Ewen Chardronnet, Cap Digital, 277 p., 2011. (ISBN 978-1-4466-7929-6)
  • Quitter la gravité, Association des Astronautes Autonomes, ed. Ewen Chardronnet, Paris, Éditions de l’éclat, 2001. (ISBN 2-84162-058-1)

Traductions[modifier | modifier le code]

  • Dictionnaire de réalité tactique, Konrad Becker, éditions Supernova, Paris, 2017[23].
  • Dictionnaire de réalité stratégique, Konrad Becker (à paraître).
  • Man Made Clouds, ed. HeHe, éditions Hyx, Orléans, 2016.
  • L'usage de substances psychoactives durant la grossesse, Anne Whittaker, coordination scientifique Nicolas Bonnet et Thomas Chihaoui, Respadd, 2013[24].
  • L'Injection à moindre risque, John Derricott, Neil Hunt, Andrew Preston, Ed. Apothicom / CILDT, 180 p., Paris, 2009.

Contributions dans des ouvrages collectifs[modifier | modifier le code]

  • Elements for a World: Stone, Water, Wood, Fire, Sky, ed. Ashkan Sepahvand with Nora Razian & Nataša Petrešin-Bachelez, Sursock[25], Beirut, 2016.
  • Yes, We Are Open! Fabricación digital, tecnologías y cultura libres, ed. Fablab Sevilla, RU Book, Sevilla, 2014.
  • No Patent Pending, self-made performative media, iii editions with MER. Paper Kunsthalle, 2014.
  • Vergessene Zukunft : Radikale Netzculturen in Europa, ed. Clemens Apprich & Felix Stalder, Vienne (At), Transcript Verlag, 2012. (ISBN 978-3-8376-1906-5)
  • Phantom Kulturstadt, ed. Konrad Becker, Martin Wassermair, Vienne (At), Löcker Verlag, 2009. (ISBN 978-3-85409-506-4)
  • In the Shade of the Commons, Lipika Bansal, Paul Keller, Geert Lovink (en), Amsterdam, Waag Society, 2006. (ISBN 90-806-4523-0)

Films[modifier | modifier le code]

  • Mojave Epiphany, Ewen Chardronnet, Résidences américaines de l'Institut Français, 2014.
  • Survival Park, Ewen Chardronnet, coproduction Bandits-Mages, Labomedia, 2014[26].
  • Maquina de Selva / Mundo de Cristal, théâtre-concert, HHY & Beast Box, DVD, Soopa, Porto 2012.
  • Planetarium, DVD concert, Rodolphe Burger et Yves Dormoy, réal. Ewen Chardronnet, coproduction Lowave, Ellipse, Flight-deck Music, Bandits-Mages, DVD 96 minutes, Lowave, 2007[27].

Création radiophonique[modifier | modifier le code]

  • Scène Ouverte, avec Philippe Zunino, Mu, 2014.
  • Un balcon en el mar, avec Loreto Martinez Troncoso, Finis Terrae, 2011

Musique[modifier | modifier le code]

Prix[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir également[modifier | modifier le code]

Textes en ligne[modifier | modifier le code]

Conférences filmées[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]