Evguéni Grichkovets

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Evguéni Grichkovets

Description de cette image, également commentée ci-après

Evguéni Grichkovets lors de la présentation de son livre «Asphalte» (avril 2008)

Nom de naissance (ru)Гришковец, Евгений Валерьевич (Grichkovets, Evguéni Valeriévitch)
Naissance 17 février 1967 (48 ans)
Kemerovo
Russie
Drapeau de l'URSS Union soviétique
Nationalité Drapeau de la Russie Russe
Activité principale
Autres activités

Evguéni Valeriévitch Grichkovets (en russe : Евгений Валерьевич Гришковец) est un artiste russe, écrivain, dramaturge, metteur en scène, acteur, chanteur.

Biographie[modifier | modifier le code]

Alors qu'il est encore écolier, Evguéni Grichkovets déménage avec toute sa famille à Léningrad, où son père est diplômé de l'UEESP. Après un certain temps, la famille retourne vivre à Kemerovo. Il termine ses études secondaires en 1984 et entre à la faculté de philologie de l'Université d'État de Kemerovo. Il doit néanmoins interrompre ses études en deuxième année pour accomplir son service militaire.

Il sert dans la flotte du Pacifique, sur l'île Rousski et dans le village de Zavety Ilitcha, rattaché à la ville de Sovietskaïa Gavan[1],[2]. À cette époque, il prend part à des spectacles de théâtre amateur.

En 1988, il est envoyé dans les réserves et reprend ses études. Parallèlement, il fait du théâtre en studio et des numéros de mime à l'université.

Durant l'été 1990, il tente de passer à l'Ouest, mais change vite d'avis[3].

En 1990, il met sur pied à Kemerovo le théâtre indépendant "Loja", qui mettra en scène 10 spectacles en 7 ans.

En 1998, il part vivre à Kaliningrad. Au même moment, il présente pour la première fois son spectacle « Comment j'ai mangé du chien (ru) », monologue où le personnage évoque son enfance jusqu'à son service militaire en tant que matelot sur l'île Rousski[4]. En 2000, cette pièce reçoit un Masque d'or dans la catégorie "Innovation" et "Prix des critiques".

Même s'il vit à Kaliningrad, Grichkovets part régulièrement en tournée dans toute la Russie, mais aussi en Europe, où il participe à de nombreux festivals prestigieux (Avignon, Vienne, Paris, Bruxelles, Zurich, Munich, Berlin). En plus de ses pièces de théâtre, Grichkovets écrit des livres et enregistre des albums de musique.

En février 2011, il annonce la fermeture de son blog LiveJournal et l'ouverture de son site odnovremenno.com, où sont disponibles tous les posts de son ancien blog[5].

À l'été 2012, Grichkovets participe à l'expédition "Arctique russe" à bord du navire Professeur Moltchanov. Le but de cette expédition est de compter les ours polaires. Tout au long du voyage, Grichkovets tient un journal de bord qui sortira plus tard sous le titre Почти рукописная жизнь.

Evguéni Grichkovets est marié à sa femme Elena, avec qui il a trois enfants: Natalia, Alexandre et Maria.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Littérature[modifier | modifier le code]

Spectacles[modifier | modifier le code]

  • 1998 — Как я съел собаку.
    • Publié en français sous le titre Comment j'ai mangé du chien, traduction d'Arnaud Le Glanic, éditions Les Solitaires intempestifs, 2002, (ISBN 978-2-84681-036-4).
  • 1999 — ОдноврЕмЕнно.
    • Publié en français sous le titre En même temps, traduction d'Arnaud Le Glanic, éditions Les Solitaires intempestifs, 2003, (ISBN 978-2-84681-050-0).
  • 1999 — Зима.
    • Publié en français sous le titre Hiver, traduction de Tania Moguilevskaia et Gilles Morel, éditions Les Solitaires intempestifs, 2001, (ISBN 978-2-912464-95-8).
  • 1999 — Записки русского путешественника.
  • 2001 — Город
    • Publié en français sous le titre La Ville, traduction d'Arnaud Le Glanic, éditions Les Solitaires intempestifs, 2004, (ISBN 978-2-84681-108-8).
  • 2001 — Планета
    • Publié en français sous le titre Planète, traduction d'Arnaud Le Glanic, éditions Les Solitaires intempestifs, 2003, (ISBN 978-2-84681-037-1).
  • 2001 — Дредноуты.
  • 2003 — Осада.
  • 2004 — Дядя Отто болен.
  • 2005 — По По.
  • 2009 — Дом (coécrit par Anna Matisson).
  • 2009 — +1.
  • 2012 — Прощание с бумагой.

Les spectacles «Как я съел собаку», «ОдноврЕмЕнно», «Дредноуты», «+1», «Прощание с бумагой» sont interprétés par le seul Grichkovets; pour les pièces «Планета», «По По» et «Титаник», il est accompagné d'une troupe; certaines («Осада», «Зима», etc.) sont interprétées par d'autres troupes sous la direction d'autres metteurs en scène.

Livres[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]
  • 2004 — Рубашка
    • Publié en français sous le titre La Chemise, traduction de Joëlle Roche-Parfenov et Michel Parfenov, éditions Actes Sud, 2007, (ISBN 978-2-7427-6814-1).
  • 2008 — Асфальт
Nouvelles[modifier | modifier le code]
  • 2005 — Реки
  • 2010 — А.....а
Essai[modifier | modifier le code]
  • 2012 — Письма к Андрею. Записки об искусстве.[6],[7]
Pièces[modifier | modifier le code]
  • 2005 — Зима
  • 2010 — Сатисфакция
  • 2014 — Уик Энд
Recueils[modifier | modifier le code]
  • 2006 — Планка
  • 2007 — Следы на мне
  • 2014 — Боль
Livres basés sur son LJ[modifier | modifier le code]
  • 2008 — Год жжизни
  • 2009 — Продолжение жжизни
  • 2011 — 151 эпизод жжизни
  • 2012 — От жжизни к жизни
  • 2013 — Почти рукописная жизнь
  • 2014 — Одновременно: жизнь

Discographie[modifier | modifier le code]

  • 2003 — Сейчас
  • 2004 — Петь
  • 2007 — Секунда
  • 2010 — Радио для одного
  • 2013 — Ждать Жить Ждать

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • 1997 — Убить русского
  • 2002 — Деньги
  • 2002 — Азазель
  • 2003 — Прогулка
  • 2005 — Не хлебом единым
  • 2005 — В круге первом
  • 2008 — Тринадцать месяцев
  • 2009 — Московский фейерверк
  • 2010 — Сатисфакция
  • 2014 — Большие приключения маленького Сашки Крапивкина

Prix et récompenses[modifier | modifier le code]

  • 1999 — Prix Antibooker dans la catégorie "Trois soeurs" (théâtre) pour les pièces Зима et Записки русского путешественника.
  • 2000 — «Masque d'or» dans les catégories Innovation et Prix des critiques.
  • 2000 — Prix "Trioumf".
  • 2004 — Représentation de toutes les pièces/monologues d'Evguéni Grichkovets en une journée au festival Masque d'or, évènement inscrit au Guinness Book des Records.
  • 2011 — Grichkovets est fait citoyen d'honneur de la ville de Kaliningrad[8].

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Référence[modifier | modifier le code]

  1. Евгений Гришковец, « Сахалин », odnovremenno.com (initialement LiveJournal),‎ 2010-09-21 (consulté le 2013-06-11) : « После учебного отряда на Русском острове меня отправили служить в Сахалинскую флотилию, которая базировалась в районе города Советская гавань »
  2. Елена Мироненко, « Гришковца включили в ЕГЭ », Тихоокеанская звезда]],‎ 2008-06-07 (consulté le 2013-06-11) : « А служил я в поселке Заветы Ильича »
  3. Игорь Шевелев, « Театр и жизнь русского путешественника », «Театральный смотритель» (изначально газета «Время МН»),‎ 2001-03-12 (consulté le 2013-06-20) : « И в начале лета 90-го года я поехал в Берлин с тем, чтобы дождаться, когда фактически упразднят границы, чтобы перебраться на Запад »
  4. Le Monde, "Evguéni Grichkovets, Contes intimes", 6 décembre 2002
  5. Евгений Гришковец, « Последний пост в жж », odnovremenno.com (initialement LiveJournal),‎ 2011-02-17 (consulté le 2013-04-26)
  6. Кирилл Решетников, « Художнику нельзя давать денег (интервью) », Взгляд.ру,‎ 2012-11-19 (consulté le 2013-07-07)
  7. Алексей Крижевский, Дмитрий Проскуровский, « Я устал изображать (Евгений Гришковец о своей книге «Письмах к Андрею», внутреннем родстве с Тарковским и подробностях выкупа архива режиссера на торгах в Лондоне) », Газета.Ru,‎ 2012-12-14 (consulté le 2013-07-07)
  8. « Драматург Евгений Гришковец стал почетным гражданином Калининграда », Ria Novosti,‎ 2011-09-07 (consulté le 2013-04-26)