Everlast

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Everlast (marque)
Everlast
Description de cette image, également commentée ci-après

Everlast en concert 2015.

Informations générales
Nom de naissance Erik Schrody
Naissance (46 ans)
Valley Stream, État de New York, Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale Rappeur, chanteur
Genre musical Hip-hop alternatif, blues, rock, rock alternatif, country rap
Instruments Guitare
Années actives Depuis 1989
Labels Martyr Inc. Records, Warner Bros. Records, Tommy Boy, Island Records, Universal Records, PIAS Recordings
Site officiel www.martyr-inc.com

Everlast, de son vrai nom Erik Schrody, né le à Valley Stream, dans l'État de New York, est un rappeur et chanteur américain. Il est connu pour être l'ancien leader du groupe House of Pain. Son style musical oscille entre le blues, le hip-hop et le rock.

Biographie[modifier | modifier le code]

Au début de sa carrière, Everlast se tourne vers le hip-hop. Il intègre alors le collectif d'Ice-T, Rhyme Syndicate, à la fin des années 1980. En 1990, il réalise son premier album Forever Everlasting, qui connaît un certain succès auprès de la scène underground. Il crée ensuite son propre label et le groupe House of Pain, avec Danny Boy et DJ Lethal. Deux ans plus tard, le trio publie Jump Around, qui explose les classements musicaux. Le groupe s'arrête en 1996 puis se reforme en 2010.

Après la vente des master tapes du label Tommy Boy Records à Warner Bros. Records et sa transformation en label de dance en 2002[1], Everlast se retrouve sans label avant de signer avec Island/Def Jam en 2003. Son quatrième album solo, White Trash Beautiful est publié en 2004, après presque quatre ans d'inactivité. Produit par Everlast et Dante Ross, et contenant un single homonyme, White Trash Beautiful west décrit par AllMusic comme « un mélange efficace de hip-hop trope et de bluesy strum[2]. »

En 2006, il crée le collectif La Coka Nostra, groupe de hip-hop assez orienté rap hardcore aux accents rock et blues sur certaines pistes, avec ses anciens comparses DJ Lethal (qui a rejoint Limp Bizkit après la séparation du groupe) et Danny Boy, se joignent en plus Ill Bill (ex-Non Phixion) et Slaine. Leur premier EP 100 % Pure Coka EP (uniquement en téléchargement) et leur premier album A Brand You Can Trust, sortent la même année en 2009, ce dernier dispose de certaines collaborations telles que celle de Sen Dog et B-Real de Cypress Hill, Snoop Dogg, Bun B, Sick Jacken de Psycho Realm, Immortal Technique. En parallèle, il continue toujours sa carrière solo. Everlast quitte La Coka Nostra en 2012 afin de se consacrer à sa fille malade[3].

Style musical et influences[modifier | modifier le code]

La musique d'Everlast oscille du blues au hip-hop et au rock[4]. Il s'inspire d'artistes et de groupes comme N.W.A, Beastie Boys, Cypress Hill, Ice-T, Gang Starr, Johnny Cash, Bob Dylan, Tom Petty, The Rolling Stones, Bruce Springsteen, Neil Young et Run-D.M.C.[4],[5].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Schrody a des origines allemandes et irlandaises. Il est père d'une fille. De religion catholique, il se convertit à l'Islam en 1996[6].

En 2013, Everlast poursuit une société pour l'usage de la phrase If You Want To Get Down Jump Around dans leur publicité, expliquant qu'elle appartient de droit à House of Pain[7].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Collaborations[modifier | modifier le code]

  • 1989 : Ice-T - What Ya Wanna Do? (The Iceberg/Freedom of Speech...Just Watch What You Say)
  • 1992 : Bronx Style Bob - Ode II Junior (Grandma's Ghost)
  • 1993 : The Whooliganz - Hit The Deck (Put Your Handz Up, single)
  • 1993 : Madonna - Waiting (Remix) (Rain, maxi-single)
  • 1993 : Nice & Smooth - Save The Children (Jewel of the Nile)
  • 1999 : Carlos Santana - Put Your Lights On (Supernatural)
  • 2000 : SX-10 - Rhyme In The Chamber (Mad Dog American)
  • 2000 : Dilated Peoples - Ear Drums Pop (Remix) (The Platform)
  • 2000 : DJ Muggs - Razor To Your Throat (Soul Assassins II)
  • 2001 : Run DMC - Take The Money And Run (Crown Royal)
  • 2001 : Kurupt - Kuruption (Space Boogie: Smoke Oddessey)
  • 2001 : Limp Bizkit - Faith/Fame Remix (New Old Songs)
  • 2001 : Hesher - Whose Generation (Hesher)
  • 2002 : X-Ecutioners - B-Boy Punk Rock 2001 (Built From Scratch)
  • 2003 : DJ Muggs - Gone For Good (Dust)
  • 2005 : Danny Diablo - Rise Above (Street CD Vol 2)
  • 2006 : The Lordz - The Brooklyn Way (The Brooklyn Way)
  • 2006 : Swollen Members - Put Me On (Black Magic)
  • 2008 : Snoop Dogg - My Medicine (Ego Trippin')
  • 2010 : Big B - Before I Leave this Place (Good Times and Bad Advice')

Bandes originales[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Tommy Boy Artists Dance Again », allbusiness.com (consulté le 22 février 2009).
  2. (en) Johnny Loftus, « White Trash Beautiful », AllMusic (consulté le 12 août 2015).
  3. (en) « UNCLE HOWIE, LA COKA NOSTRA PARTS WAYS WITH EVERLAST - "MASTERS OF THE DARK ARTS" IN STORES JUNE 26, 2012 », Unclehowie.tumblr.com (consulté le 11 mai 2012).
  4. a et b (en) Jason Ankeny, « Everlast », AllMusic (consulté le 11 mai 2012).
  5. (en) Cheryl Lynette Keyes, Rap Music and Street Consciousness, University of Illinois Press, (ISBN 9780252072017), « Blending and Shaping Styles: Rap and Other Musical Voices », p. 108.
  6. (en) « Interview with Everlast (Erik Schrody) », islam.uga.edu (consulté le 11 mai 2012).
  7. (en) « Everlast Dont jump around | Entertainment », 3 News,‎ (consulté le 12 août 2015).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :