Everipedia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Logo de Everipedia

Adresse everipedia.org ; iqnetwork.io
Slogan The encyclopedia of Everything[1]
Commercial oui
Publicité en 2018, non; jusqu'en juillet 2017, oui
Type de site Encyclopédie en ligne
Langue anglais, coréen, français, néerlandais
Siège social Westwood (Los Angeles)
Drapeau des États-Unis États-Unis
Rédacteur en chef Christian Deciga
Lancement 2015
Classement Alexa en diminution (rang global : 18298e site les plus consulté en février 2018, tombé à 28397e le 3 février 2019[2])

Everipedia est une encyclopédie en ligne basée sur un wiki dérivée en grande partie de Wikipédia[3], dotée d'un rédacteur en chef (actuellement et depuis la création du site : Christian Deciga). Le site, à but lucratif[4], est basé aux États-Unis.

Propriété[modifier | modifier le code]

Le site web est la propriété de Everipedia, Inc.[5] dont le siège est à Westwood (Los Angeles)[6].

Spécificité[modifier | modifier le code]

  • Blockchain : Ce projet encyclopédique s'appuie sur une technologie dite décentralisante, la blockchain, qui dans ce contexte faciliterait - selon les créateurs du site - le contournement de la censure par les pairs (ou d'autres). Le projet reste toutefois contrôlé par un rédacteur en chef.
  • Gamification : le système est basé sur une récompense symbolique. Pour attirer et motiver ses contributeurs, le site offre - dans un premier temps - des « jetons IQ » symboliques, susceptible de donner une notoriété au sein de la communauté aux gros contributeurs[7],[8].

Histoire[modifier | modifier le code]

En 2014, Everipedia a été cofondée par Sam Kazemian, Theodor Forselius, Travis Moore, Mahbod Moghadam[9], George Beall,[10] et Christian Deciga[11] avec Sam Kazemian comme président[12], Theodor Forselius président directeur général[13], Travis Moore directeur de la technologie[13], Mahbod Moghadam animateur de communauté[14] et Christian Deciga rédacteur en chef[15] et développeur d'applications mobiles[16].

Theodor Forselius insiste sur l'importance de l'architecture pair à pair et de la transparence du registre distribué[17].

Le livre blanc d'Everipedia fait l'hypothèse qu'une responsabilisation des rédacteurs et des éditeurs est rendue possible par la mise en jeu des jetons IQ (présentés comme jouant le rôle de crypto-devises). Selon ses auteurs, l'hypothèse est que cette gamification sera plus saine que celle qui gouverne les communautés wikipédiennes, où les agents n'ont rien à gagner ou à perdre, mise à part respectivement le plaisir de contribuer et l'éventuel blocage de leurs comptes utilisateurs anonymes[18].

Fin 2017 (en décembre), le site annonce que Larry Sanger rejoint l'équipe en tant que directeur des systèmes d'information[19]. Everipedia répond à une critique de fond avancée par Paul Graham[20], co-fondateur de Y Combinator, en 2008: pourquoi se séparer d'autant d'articles dans une encyclopédie en ligne ? En guise d'explication que les critères de notabilité sont plus souples que chez Wikipedia[17], Sanger crée une page Everipedia au sujet de son pouce gauche[21].

En 2018, le site migre durant l'été vers la plateforme EOS, et permet à ses éditeurs de gagner des jetons IQ, cette fois-ci lié à EOS[22]. Everipedia annonce que fin septembre le site web everipedia.org ne sera plus ouvert à l'écriture ; à partir de cette date, toute contribution se fera via un système blockchain à iqnetwork.io.

Notoriété[modifier | modifier le code]

Début 2019, selon le site Alexa, la popularité du site notée selon l'indice mondial (global rank) était établie à 28397 le 3 février 2019. À cette date le site était essentiellement consulté par des internautes basés aux États-Unis (41 %), puis en Inde (5,8 %) au Royaume-Uni (5,1 %), au Canada (4,1 %) et en Allemagne (3,7 %). Aux États-Unis il est ce jour-là le 8 221e site le plus consulté selon Alexa, et le 28 329e.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Matt Pierce, « No, the media did not identify the wrong David Dao as United's passenger », Los Angeles Times,‎ (lire en ligne)
  2. https://www.alexa.com/siteinfo/everipedia.org
  3. Sanger Larry, « Wikipedia’s cofounder on how he’s creating a bigger, better rival—on the blockchain », Quartz,‎ (lire en ligne)
  4. Andrea James, « Can Everipedia remake collaborative encyclopedias to be inclusive and enjoyable? », Boing Boing,
  5. « Company Overview of Everipedia, Inc. », Bloomberg L.P.,
  6. Waylae Gregoire, « Exiled Rap Genius Founder Plans to Overtake Wikipedia, Wants to Suck Mark Zuckerberg’s Dick », NextShark,
  7. « Everipedia, le concurrent de Wikipedia qui compte sur la Blockchain pour triompher », ZDNet,‎ (lire en ligne)
  8. Guillaume Renouard, « Quand la blockchain soutient la diffusion de savoirs », sur L'atelier BNP Paribas, (consulté le 17 septembre 2018)
  9. Jon Christian, « Everipedia is the Wikipedia for being wrong », The Outline,‎ (lire en ligne)
  10. « George Beall », HuffPost,‎ (lire en ligne)
  11. Navin Vethanayagam, « How to land a job at the next big unicorn startup », PRSUIT,‎ (lire en ligne)
  12. Dan Patterson, « Why Wikipedia's cofounder wants to replace the online encyclopedia with the blockchain », TechRepublic,‎ (lire en ligne)
  13. a et b PR Newswire, « Wikipedia Co-Founder Joins Everipedia to Build Encyclopedia on the Blockchain », Everipedia,
  14. Viputheshwar Sitaraman, « Q&A: Mahbod Moghadam — Cofounder, Everipedia », HuffPost,‎ (lire en ligne)
  15. « Everipedia, Inc. », Crunchbase,
  16. George Beall, « I dropped out of Penn and I’m glad I did », Influencive,‎ (lire en ligne)
  17. a et b (en) Peter High, « With Everipedia, Wikipedia's Cofounder Takes Aim At His Old Organization », Forbes,‎ (lire en ligne)
  18. Kamezian, Sam, Iyer, Kedar, Moore, Travis, Forselius, Theodor et Sanger, Larry, « A Peer-to-Peer Encyclopedia Network », sur Github (consulté le 19 septembre 2018)
  19. Peter Rubin, « The Wikipedia Competitor That's Harnessing Blockchain For Epistemological Supremacy », Wired,‎ (lire en ligne)
  20. Paul Graham, « Startup ideas we'd like to fund », (consulté le 19 septembre 2018)
  21. Sanger Larry, « Larry Sanger's Left Thumb », (consulté le 19 septembre 2018)
  22. Rénald Boulestin, « Everipedia : l’encyclopédie en mode blockchain est en ligne », Silicon,‎ (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]