Evelyne Leu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Leu.

Evelyne Leu
Image illustrative de l’article Evelyne Leu
Evelyne Leu en 2006.
Contexte général
Sport Saut acrobatique
Période active 1994-2010
Biographie
Nationalité sportive Drapeau : Suisse Suisse
Naissance (42 ans)
Lieu de naissance Bottmingen
Taille 1,67 m (5 6)
Poids de forme 62 kg (136 lb)
Club Freestyle Team Fricktal
Palmarès
Compétition Or Arg. Bro.
Jeux olympiques d'hiver 1 0 0
Championnats du monde 0 1 0
Coupe du monde (globes) 1 0 2
Coupe du monde (épreuves) 8 5 7

Evelyne Leu, née le à Bottmingen, est une skieuse acrobatique suisse spécialisée dans les épreuves de sauts. Elle a obtenu la médaille d'or aux Jeux olympiques de Turin en 2006. Médaillée d'argent aux Championnats du monde 2005, elle compte 20 podiums dont 8 victoires en Coupe du monde entre 1996 et 2010.

Biographie[modifier | modifier le code]

Evelyne Leu naît le 7 juillet 1976 à Bottmingen, dans le canton de Bâle-Campagne. Elle fait ses débuts en Coupe du monde le 13 mars 1994, avec une quinzième place à Hasliberg (Suisse). Elle entre pour la première fois dans le top 10 en février 1995 avec une huitième place à Oberjoch (Allemagne) et une dixième place à Altenmarkt-Zauchensee (Autriche). Pendant la saison 1995-196, elle termine sixième à Oberjoch et à La Plagne (France). Elle monte pour la première fois sur le podium en Coupe du monde le 7 décembre 1996 avec une troisième place à Tignes (France). Elle est quatorzième de ses premiers Championnats du monde à Iizuna Kogen (Japon) en février 1997. Pendant la saison 1997-1998, son meilleur résultat est une huitième place en Coupe du monde et elle est quinzième lors de sa première participation olympique à Nagano (Japon). Après une cinquième place en tant que meilleur résultat en 1998-1999, elle monte à nouveau sur le podium en janvier 2000 avec une troisième place à Heavenly (États-Unis)[1].

Evelyne Leu gagne sa première épreuve de Coupe du monde le 6 janvier 2001 à Deer Valley (États-Unis). Elle termine quatrième des Championnats du monde de Whistler, au Canada, puis termine troisième de l'épreuve de Coupe du monde de Sunday River (États-Unis) le 27 janvier 2001[1]. Aux Jeux olympiques d'hiver de 2002 à Salt Lake City (États-Unis), elle remporte les qualifications en battant le record du monde de points mais elle chute deux fois en finale et termine onzième[2]. Elle gagne une deuxième épreuve de Coupe du monde à Spindleruv Mlyn (République tchèque) à la fin de la saison 2002-2003. Elle monte trois fois sur le podium en 2003-2004 et termine troisième du classement de la Coupe du monde de saut à la fin de la saison. Après trois podiums dont une victoire en Coupe du monde pendant la saison 2004-2005, elle remporte l'argent aux Championnats du monde de Ruka (Finlande) derrière la Chinoise Li Nina. C'est la seule médaille de sa carrière aux Championnats du monde[1].

La saison 2005-2006 est la meilleure de sa carrière. Avec deux victoires et deux troisièmes places, elle est première du classement de la Coupe du monde de saut[1]. Aux Jeux olympiques d'hiver de 2006 à Turin (Italie), elle est cinquième après la première manche de la finale. Elle remonte à la première place et devient championne olympique grâce à un Back-Full-Full-Full (triple salto arrière avec trois vrilles) en deuxième manche[3]. C'est la première fois qu'elle réussit ce saut en compétition[4].

Evelyne Leu est troisième du classement de la Coupe du monde 2006-2007 avec une victoire, et cinquième des Championnats du monde 2007 à Madonna di Campiglio (Italie). Elle est une fois première et une fois troisième en 2007-2008. Après une huitième victoire en Coupe du monde à Cypress Mountain (Canada), elle est quinzième des Championnats du monde 2009 à Inawashiro (Japon)[1].

Leu annonce sa retraite à la fin de la saison 2009, mais elle revient en 2009-2010. Elle termine deuxième de l'épreuve de Calgary (Canada) en janvier 2010[5]. Tenante du titre, elle ne se qualifie pas pour la finale des Jeux olympiques d'hiver de 2010. Elle termine seizième après avoir manqué la réception de son deuxième saut des qualifications[6]. Elle prend sa retraite sportive définitive en avril 2010 à l'âge de 33 ans[7].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques d'hiver[modifier | modifier le code]

Édition/Discipline Saut acrobatique
Drapeau : Japon Nagano 1998 15e
Drapeau : États-Unis Salt Lake City 2002 11e
Drapeau : Italie Turin 2006 Médaille d'or, Jeux olympiques Or
Drapeau : Canada Vancouver 2010 16e

Championnats du monde[modifier | modifier le code]

Édition/Discipline Saut acrobatique
Drapeau : Japon Iizuna Kogen 1997 14e
Drapeau : Suisse Meiringen-Hasliberg 1999 14e
Drapeau : Canada Whistler 2001 4e
Drapeau : États-Unis Deer Valley 2003 9e
Drapeau : Finlande Ruka 2005 Médaille d'argent, Jeux olympiques Argent
Drapeau : Italie Madonna di Campiglio 2007 5e
Drapeau : Japon Inawashiro 2009 15e

Coupe du monde[modifier | modifier le code]

  • Meilleur classement général : 7e en 2006 et 2007
  • Meilleur classement en saut acrobatique : 1re en 2006.
  • 20 podiums dont 8 victoires en saut acrobatique

Détail des victoires[modifier | modifier le code]

Édition / Épreuve Saut acrobatique
2001 Drapeau : États-Unis Deer Valley
2003 Drapeau : République tchèque Spindleruv Mlyn
2005 Drapeau : Italie Sauze d'Oulx-Jouvenceaux
2006 Drapeau : Canada Mont-Gabriel
Drapeau : États-Unis Lake Placid
2007 Drapeau : États-Unis Deer Valley
2008 Drapeau : Suisse Davos-Parsenn
2009 Drapeau : Canada Cypress Mountain

Différents classements[modifier | modifier le code]

scope="col" Année Saut Général
1994 30e 88e
1995 21e 63e
1996 16e 51e
1997 14e 34e
1998 16e 45e
1999 6e 12e
2000 5e 10e
2001 10e 18e
2002 22e 44e
2003 11e 23e
2004 3e 16e
2005 6e 19e
2006 1re 7e
2007 3e 7e
2008 5e 20e
2009 5e 17e
2010 7e 20e

Autres[modifier | modifier le code]

  • Neuf titres de championne de Suisse (1995, 2001, 2003-2009)
  • Huit podiums dont cinq victoires en Coupe d'Europe

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e (en) Evelyne Leu dans la base de données de la Fédération internationale de ski
  2. « Le cauchemar olympique d'Evelyne Leu », Swissinfo, (consulté le 10 mars 2014)
  3. « Un saut en or pour Evelyne Leu », Swissinfo, (consulté le 10 mars 2014)
  4. (de) « Drei Saltos für eine Goldmedaille », Neue Zürcher Zeitung, (consulté le 10 mars 2014)
  5. ATS, « =Ski acrobatique: podium et JO pour Evelyne Leu! », 24 heures, (consulté le 10 mars 2014)
  6. « Evelyne Leu ne passe pas les qualifications », Radio télévision suisse, (consulté le 10 mars 2014)
  7. (de) « Schweizer Springer-Ikone hört auf », Neue Zürcher Zeitung, (consulté le 10 mars 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]