Eve Online

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Eve Online
Eve Online Logo.png

Développeur
Éditeur
Distributeur
CCP
Scénariste
CCP

Date de sortie
23 mai 2003 pour l'Europe
Genre
Mode de jeu
Plate-forme

Langue
français, anglais, allemand, japonais, russe, coréen, chinois
Version
Invasion chapitre 3Voir et modifier les données sur Wikidata

Évaluation
ESRB : T ?
PEGI : 12+ ?
Site web

Eve Online est un jeu en ligne massivement multijoueur (MMORPG) persistant se déroulant dans l'espace, développé par la société islandaise CCP. Les joueurs d'Eve Online peuvent s'incarner en jeu dans plusieurs professions et activités, notamment l'exploitation minière, la piraterie, l'industrie spatiale ou planétaire, le commerce (entièrement géré par les joueurs dans les stations spatiales), l'exploration et le combat (joueur contre environnement et joueur contre joueur). Le jeu compte un total de 7 800 systèmes planétaires que peuvent explorer les joueurs.

Réputé pour son ampleur et sa complexité en ce qui concerne les interactions des joueurs, dans un monde de jeu unique et partagé, le jeu offre un engagement dans une compétition économique non planifiée, des guerres et des stratagèmes politiques avec et contre d'autres joueurs. Le massacre en M2-XFE, fin et début 2021, par ses deux batailles proches impliquant plus de 13 000 joueurs autour de trois systèmes d'étoiles, est la bataille la plus importante et la plus chère de l'histoire du jeu.

Eve Online a été exposé au MoMA par une vidéo comprenant les événements historiques et les réalisations des joueurs[2].

En février 2013, Eve Online a atteint plus de 500 000 abonnés[3]. , le jeu a ajouté une version baptisée Alpha gratuite limitée. La version d'accès complet se nomme Oméga.

Eve Online est disponible sous Windows et Mac OS X (processeur Intel), en anglais, allemand, français, russe, japonais, coréen et chinois (sur un serveur à part pour cette dernière langue). La traduction française est disponible depuis le [4].

Histoire[modifier | modifier le code]

Se déroulant plus de 21 000 ans dans le futur, la trame de fond d'Eve Online explique que l'humanité, ayant épuisé la plupart des ressources de la Terre à travers des siècles de croissance démographique explosive, a commencé à coloniser le reste de la Voie lactée[5],[6].

Comme sur Terre, cette expansion a également conduit à la concurrence et à des affrontements pour accéder aux ressources. Avec la découverte d'un trou de ver naturel conduisant à une galaxie inexplorée surnommée par la suite New Eden. Des dizaines de colonies ont été fondées, et une structure, une sorte de porte (affichant l'inscription « EVE » du côté de New Eden), a été construite pour stabiliser le trou de ver qui reliait les colonies de New Eden au reste de la civilisation humaine.

Cependant, lorsque le trou de ver s'est effondré soudainement, il a détruit la porte ainsi que la connexion entre les colonies de New Eden et de la Voie lactée. Coupées du reste de l'humanité et des approvisionnements de la Terre, les colonies de New Eden ont été laissées affamées et déconnectées les unes des autres ; beaucoup de colonies se sont éteintes.

Au cours des millénaires, les descendants des colons survivants ont réussi à reconstruire leurs propres sociétés, mais à cette époque, les souvenirs et la connaissance des origines de l'humanité, de la Terre et de la Voie lactée, ainsi que l'histoire de la colonisation de New Eden, ont été perdus. Le peu d'informations héritées à la transmission au fil des générations a été mal compris, perdu dans la traduction ou consigné dans la mythologie.

Cinq grandes sociétés distinctes ont pris de l'importance à partir de ces colonies survivantes, toutes devenant des civilisations interstellaires capables de voler dans l'espace.

Les États basés autour de ces sociétés constituent les cinq principales factions d'Eve Online : l'Empire Amarr, l'État Caldari, la Fédération Gallente, la République Minmatar et la Direction Jove (cette dernière est une race de PNJ).

Races[modifier | modifier le code]

Fenêtre de choix d'une des quatre races.

Amarr, un empire théocratique militant, fut la première des races jouables à redécouvrir les voyages supraluminique[7],[8]. En termes de proximité, l'espace occupé par cette ethnie se tient à proximité de la porte démolie EVE. Armés de cette nouvelle technologie et de la force de leur foi en leur dieu, les Amarr ont élargi leur empire en conquérant et en asservissant plusieurs races, dont la race Minmatar qui venait tout juste de commencer à coloniser d'autres planètes[9],[10].

Des générations plus tard, après le choc culturel intense de la rencontre avec la Fédération Gallente, et à la suite d'une tentative désastreuse d'invasion de l'espace jovien, de nombreux Minmatar en ont profité pour se rebeller et ont réussi à renverser leurs esclavagistes, formant ainsi leur propre gouvernement.

Cependant, une grande partie de leur population reste asservie par les Amarr. Certains ayant adopté la religion amarrienne et pris le parti de leurs maîtres pendant la révolution, ont été libérés de l'esclavage puis incorporés à l'Empire en tant que roturiers sous le mandat Ammatar. La République libre Minmatar, s'inspirant des idéaux et des pratiques de la Fédération Gallente et devenue une puissance militaro-économique forte, s'embarque activement à l'émancipation de ses frères ainsi que de tous autres esclaves.

Les mondes d'origine Gallente et Caldari sont situés dans le même système stellaire[11],[12]. Le monde natal de Gallente a été initialement colonisé par les descendants des colons français de Tau Ceti.

Caldari Prime, quant à lui, a été acheté par une mégasociété multinationale qui avait commencé à le terraformer[13],[14]. Cependant, la terraformation de Caldari Prime était incomplète au moment de l'effondrement du trou de ver EVE. L'environnement de la planète est resté inhospitalier durant des millénaires.

Les Gallente se sont établis en nation technologique efficace quelques centaines d'années avant les Caldari, construisant la première République démocratique durable de New Eden sous la forme de la Fédération Gallente. À l'origine, les Caldari consistaient comme une ethnie membre au sein de la Fédération, mais l'animosité culturelle entre les deux peuples a dégénéré en une guerre au cours de laquelle les Caldari ont fait sécession avec la Fédération afin de fonder leur propre État Caldari. La guerre a duré 93 ans, aucune des deux nations n'étant capable de remporter sur l'autre[15],[16]

La planète Caldari Prime a été initialement possédée par la Fédération Gallente pendant la guerre et n'a donc pas fait partie du nouvel État Caldari. Cependant, beaucoup plus récemment, une offensive Caldari a réussi à reprendre possession de leur monde natal perdu. Fait considéré avec horreur par les Gallente qui voient la présence de l'importante flotte de Caldari sur la planète comme une prise d'otage massive.

La Fédération Gallente et l'État Caldari sont tous deux des nations à vocation économique et commerciale. Cependant, les Gallente favorisent les politiques économiques libérales, encouragent l'entrepreneuriat individuel et la démocratie sociale. Ils maintiennent une approche progressiste du bien-être social, alors que l'État Caldari s'est organisé sous la forme de corporatocratie étatiste. L'État Caldari lui-même appartient et se fait exploiter pour le compte de quelques trust de mégaconglomérats. Les politiques officielles de la Fédération Gallente concernant le multiculturalisme et l'encouragement de la diversité attirent de nombreux immigrants dans l'espace Gallente.

Un tiers de tous les Minmatars ethniques y résident en tant que citoyens. Comme les Caldari ne partageaient pas cet enthousiasme pour la diversité avec les Gallente, l'État Caldari au moment de sa formation se trouvait dans un déficit démographique relatif par rapport à son adversaire Gallente. Plutôt que d'encourager l'immigration massive et la diversité au sein de l'État, cette pénurie de population a été comblée par un programme national de reproduction artificielle, produisant une génération de soi-disant « enfants tubes » élevés par l'appareil d'État Caldari afin d'élargir les collectivités de main-d'œuvre disponibles pour les mégacorporations qui dirigeaient l’État.

Les Jovians (race non jouable) descendaient également de colons. Contrairement aux autres races d'Eve Online, ils ont maintenu une société technologique relativement performante après l'effondrement du trou de ver EVE et n'ont pas eu besoin de passer des millénaires à redécouvrir les développements sociétaux anciens comme les autres le faisaient. Alors que les quatre autres races majeures étaient toujours à la traîne, l'histoire jovienne a vu deux périodes majeures de l'empire spatial[17]. Ils se sont développés vers l'extérieur et tournés vers le génie génétique afin de se transformer en espèce plus adaptée à la vie dans l'espace profond et à l'exploration interstellaire de grande distance. Cependant, l'expérimentation et la manipulation génétiques n'étaient pas sans inconvénient.

Au cours de la période à laquelle les joueurs entrèrent dans l'univers de Eve Online, des millénaires de manipulation génétique humaine ont rendu les Joviens à peine reconnaissables comme humains. Pire encore, les manipulations génétiques joviennes ont développé la « maladie jovienne », mortelle. Un trouble psychologique héréditaire qui, malgré les meilleurs efforts des Joviens pour l'inverser, a affecté chaque individu de la race jovienne et par conséquent paralysé leur civilisation. Ayant connu un déclin démographique catastrophique (la structure sociétale jovienne serait à peine maintenue par leurs systèmes technologiques immensément avancés), les Joviens se sont effectivement retirés pour habiter une région de l'espace inaccessible aux étrangers[18].

En plus des différents antécédents et histoires, les races ont des philosophies caractéristiques de conceptions des vaisseaux. Les navires Minmatar ont tendance à être assez rapides, mais fragiles, et comptent sur leur vitesse et leur maniabilité élevées pour échapper aux systèmes de suivi des armes plus lourdes, tout en utilisant des armes à projectiles telles que l'artillerie ou les canons automatiques ; la technologie de munitions la plus sophistiquées d'aujourd'hui.

Les vaisseaux Amarr sont lourds, densément blindés et contiennent des batteries de puissants armements à énergie laser. Les navires Gallente sont élégants et conçus pour favoriser le blindage. Ils se spécialisent dans le déploiement de flottes de drones robotiques tout en montant des armes hybrides qui fonctionnent à l'aide d'aimants supraconducteurs pour accélérer la masse vers des cibles à grande vitesse (Canon électrique). Enfin, les vaisseaux Caldari sont généralement mal blindés et pas particulièrement rapides. Ils se protègent avec de puissants boucliers énergétiques et emploient largement des lance-torpilles, des missiles et des canons hybrides, favorisant l'engagement à des distances considérables[19].

Cependant, il existe des exceptions à ces règles générales dans chaque race.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Très différent des autres MMORPG, Eve Online a été largement inspiré par Elite, Wing Commander: Privateer, Freelancer et rappelle certains aspects de gestion d’équipements de Sundog (en) (1984) ou de Nexus: The Jupiter Incident (2004), ou de transactions comme Darkstar One (2006).

Concrètement, la mécanique de jeu passe d’abord par la capacité à se déplacer dans l’espace et à l’exploiter (minage d’astéroïdes, de lunes, extraction planétaire, combats contre des pirates appelés « rats », transports de marchandises).

Conceptuellement, le jeu intègre l'économie (achats, ventes, contrats), les corporations et alliances (participatives, ou prises de contrôles), l'extorsion (escroquerie, l'escarmouches, les guerres, les pactes de non-agression)…

Par souci de simplification, la « simulation » du jeu tend à être plus proche du mode « arcade », tout en respectant, de loin, les lois physiques. Il se joue en pointer et cliquer, c'est-à-dire par la souris et des raccourcis clavier. Dans l'espace, le joueur use de la fenêtre d’affichage d’objets du système solaire comme les stations, planètes, ceintures d’astéroïdes, structures de mission (habitats, hangars…), portails entre les étoiles, vaisseaux ou leurs épaves, nuages de gaz, trou de ver, etc.

Les vaisseaux se déplacent à des vitesses s'exprimant en AU/s (ou unité astronomique par seconde). Ce mode de navigation se nomme le saut, ou warp. De même, le joueur peut interagir avec les vaisseaux ou structures en cliquant dessus. De ce fait, le joueur est assez déchargé de certains problèmes de navigation (accélération, attraction des corps, alignement face à l'entrée d'une station...) et peut focaliser son attention sur le combat, le déplacement rapide, le commerce, etc.

L'environnement[modifier | modifier le code]

Capture d'écran du jeu montrant deux cargos Caldari.

Univers[modifier | modifier le code]

L'univers d'EVE Online comporte plus de 8 000 systèmes solaires regroupés au sein de 64 régions. Le joueur passe d'un système à l'autre via des portails stellaires ou stargates. Chaque système solaire a un niveau de sécurité (security status) allant de 1 (le plus sécurisé) à -1 (le plus dangereux). Dans les zones sécurisées (high sec ou empire, niveau compris entre 1 et 0,5), en dehors des guerres déclarées entre corporations ou des duels, un joueur ne peut attaquer quelqu'un sans être pris en charge par la police (non jouable, contrôlée par l'IA du jeu). On parle ensuite de zones low sec (security status entre 0,4 et 0,1), puis de zones null sec (de 0 à -1) où tous les coups sont permis : on y trouve minerais rares et grosses fortunes, mais également de dangereux pirates PNJ et de nombreux joueurs mercenaires. Les différents systèmes comportent généralement des planètes et des lunes, des stations où le joueur peut stationner, et des ceintures d'astéroïdes. Les corporations de joueurs peuvent établir des bases dans le but d'y effectuer de la recherche, de la production, ou du minage des lunes et ceintures d'astéroïdes voisines.

Combat[modifier | modifier le code]

Deux rifters venant de détruire un Armageddon ennemi.

Le combat est possible contre des pirates gérés par l'ordinateur (Player versus Environment : PvE) ou contre de vrais joueurs (Player versus Player : PvP). L'affrontement entre joueurs n'est pas restreint : chaque corporation peut déclarer la guerre de façon unilatérale. La bataille peut également être menée en solitaire en affrontement direct ou par piraterie.

Les joueurs ont la possibilité de placer un contrat sur un joueur, par exemple lorsqu'ils sont victimes d'agressions gratuites. Les récompenses sur un même joueur se cumulent et reviennent automatiquement à celui qui l'abat.

Pour limiter les combats dans certaines zones, EVE Online a introduit un système attribuant à chaque système solaire un indicateur de sécurité. Lorsqu'un joueur frappe dans une zone de haute sécurité, protégée par les forces de l'ordre (gérées par l'intelligence artificielle du jeu), il doit s'attendre à des représailles massives, auxquelles il n'a aucune chance de survivre. En revanche, la plupart des zones sont de faible sécurité et ne sont pas protégées par le jeu. C'est alors la loi du plus fort qui règne, avec son cortège de guerres.

Pour faire simple :

  • sécurité entre 1.0 et 0.5: En dehors d'une guerre, tout vaisseau vous agressant sera détruit dans un délai de quelques secondes. Si votre vaisseau est faiblement protégé, ou que plusieurs ennemis vous attaquent simultanément, vous pouvez néanmoins être détruit dans cet intervalle. En sécurité 1.0 la police interviendra instantanément, mais mettra beaucoup plus de temps en sécurité 0.5.
  • sécurité entre 0.4 et 0.1: Des tourelles vous protègent près des stations et des portes, mais un ennemi dans un vaisseau lourdement protégé pourra les ignorer.
  • sécurité 0.0: vous êtes dans une zone dangereuse et aucune police ne vous défendra.
  • sécurité entre -0.1 et -0.9 : Vous êtes dans les zones les plus dangereuses du jeu et ce sont les alliances de joueurs qui gouvernent ces zones.

Économie[modifier | modifier le code]

Capture d'écran du marché.

Le commerce prend une place très importante dans EVE Online, presque tout peut s'échanger. Les prix des marchandises dépendent de la station de vente ou du choix du vendeur, et peuvent varier énormément entre deux points de la galaxie, créant une dynamique entre les divers systèmes solaires. L'offre et la demande, mais également les aspects politiques du jeu (mainmise d'une corporation sur les principales sources d'un minerai, par exemple), peuvent grandement influencer l'économie d'une région. Ainsi, les joueurs peuvent choisir parmi diverses activités dans le système de commerce, de la récolte des matières premières à la production de biens, en passant par le transport de marchandises, ou même la spéculation. Un système de contrats existe pour faciliter les opérations commerciales entre joueurs.

Extractions de ressources, industrie[modifier | modifier le code]

Pratiquement tous les objets et structures doivent être produite par les joueurs. Il aura besoin d'un vaisseau équipé de laser de minage d'astéroïdes ou aspirer du gaz, ou bien développer des structures planétaires afin de produire des matérieux pour les bases spatiales de joueurs (les P.O.S.) et extraire des tonnes de glaces afin de fournir l'énergie aux bases. Il devra fournir les matériaux et une copie de plan (blueprint copy, BPc) afin de permettre à l'usine d'une station orbitale de produire l'objet.

Vaisseaux spatiaux↑[modifier | modifier le code]

La pierre angulaire de Eve Online est le vaisseau spatial. Lorsqu’un joueur débute, son personnage (un clone) se trouvera dans une capsule (un « pod »), elle-même incorporée dans un vaisseau. Le didacticiel embarque ce personnage dans une corvette, puis il accédera au pilotage de la frégate, du destroyer, du croiseur et son modèle de bataille et enfin du vaisseau de la classe du cuirassé.

Si le joueur recherche le calme relatif des cailloux dans l’espace, il pourra piloter l'un des vaisseaux ci-dessus équipé de lasers de minage, jusqu’à ce qu’il puisse posséder une barge, voire le modèle supérieur, l’« exhumer » (Hulk, Mackinaw ou Skiff). Il pourra aussi piloter un vaisseau de commandement industriel (comme le Porpoise ou l’Orca) qui procurera divers bonus à toute une escadre de mineurs.

Lorsque le joueur mine ou commerce, il sera amené à déplacer ses minerais ou ses achats vers de hauts lieux de vente (comme les systèmes Jita ou Amarr) et ses compétences seront portées vers le pilotage des transports de tous types, du plus rapide (avec invisibilité, tel le Viator, vaisseau gallente de transport industriel avancé ), au plus imposant (comme l’Obelisk, vaisseau de transport de fret également de race gallente).

Plus tard, lorsque le personnage atteindra des compétences avancées, il aura accès à deux autres catégories de vaisseaux :

  • l’une, plus accessible, celle de technologie de niveau 2 (« tech 2 »), spécialisée dans la reconnaissance, l’anti-saut et autres contre-mesures électroniques ou spécifiques comme la le saut interstellaire ;
  • l’autre, de maîtrise coûteuse, comprend les vaisseaux capitaux destinés à la protection d’un territoire de son alliance, dont la classe des Titan, la plus imposante, qui peut dépasser les 15 km de longueur.

Le simple commerçant pourra rester en station en émettant des ordres d’achat et de vente, à travers des contrats de transports que d’autres joueurs pourront honorer, ou bien rester en projetant son image 3D dans un holobar à coordonner ses guerriers.

Personnages et joueurs[modifier | modifier le code]

Création de personnage[modifier | modifier le code]

Les joueurs démarrent le lanceur du jeu soit en sélectionnant un personnage précédemment créé, soit en en créant un nouveau. La création d’un personnage débute par le choix d'une des quatre races jouables issues des premiers colons humains de cette partie de l'univers : Amarr, Gallente, Minmatar ou Caldari. Il en existe une cinquième pas accessible aux joueurs, les Joviens. Le choix d'une race n'offre pas d’avantages particuliers par rapport à une autre, en dehors de l'accès initial à des styles de vaisseaux radicalement différents (telle race est plus spécialisée dans les missiles, telle autre dans les lasers, etc.). Trois descriptifs renseignent sur les types de vaisseaux de base, l’approche de l’armement et la politique raciale (réaction envers une autre race jouable et non jouable). Puis l’on choisit une des trois lignées ainsi que son sexe. L’apparence prédéfinie pourra ensuite se modifier juste après. Nommage, choix du cursus universitaire puis l’on arrive à la partie de prise en main directement dans l’espace. La

La création de l’aspect physique ne sera utile qu’à l’affichage du portrait du personnage. En effet, il restera dans une capsule (pod) de survie. Cette capsule s’intégrera dans tous les vaisseaux pilotables. Seule, fragile sans armement ni équipement, elle pourra se déplacer.

On peut créer trois personnages par compte et seulement une compétence sur un seul de ces trois personnages à la fois peut être apprise.

Chaque compte contient trois emplacements pour un alt (alternate character, autre personnage détenu par un joueur). On ne peut activer la file de compétences que pour un seul personnage, sauf si le compte possède un ou deux EPP[20] (Entraînement de Plusieurs Personnages) pour chacun des 2 autres alts, et sous conditions.

Cette file d’attente d’acquisitions de compétences est détaillée ci-dessous.

Compétences et progression[modifier | modifier le code]

Dans la plupart des MMORPG, l'augmentation des capacités d'un personnage s'effectue en gagnant des points d'expérience afin de gagner des niveaux, généralement en tuant des ennemis. Dans Eve Online, les personnages progressent en améliorant leurs compétences, un processus passif en temps réel. L'apprentissage se poursuit même si le joueur n'est pas connecté[21]. La file d'attente de cette formation professionnelle peut contenir jusqu'à 50 compétences, le calendrier de formation pouvant atteindre dix ans. Ces possibilités sont réservées au abonnés Oméga, qui se forment deux fois plus vite que les abonnés Alpha.

Un personnage sous la version Alpha ne pourra s'entraîner qu'avec une file d'attente de 24 heures maximum, cependant, seule la dernière compétence pourra dépasser ce délai, et ce, sous la limite maximale de cinq millions de points de compétences. L'Alpha ne pourra pas se former dans de nombreuses compétences[22].

La durée de formation de la compétence n'est déterminée que par des implants et deux des caractéristiques suivantes : intelligence, perception, charisme, volonté, mémoire. Si le compte est en version Oméga, elle sera deux fois plus courte.

Par la « reprogrammation neuronale », lors de sa création, un personnage peut se réattribuer 14 points répartis sur ses caractéristiques. Il pourra le faire trois fois au maximum, puis une seule fois par année.

Un joueur pourra s'aider d'un logiciel comme EveMon[23], qui planifiera aussi un optimal de redistribution des caractérisques et du choix des implants. Sur les dix emplacements d'implants, cinq sont attribués aux caractéristiques et les cinq autres à des améliorations diverses (pilotage, propulsion, puissance disponible...).

Le personnage pourra se procurer les compétences non acquises auprès de certaines stations ou via l'affichage dans le gestionnaire de compétences (avec + 30 % du tarif pratiqué).

Toutes les compétences vont du niveau I à V. Atteindre le cinquième niveau requiert des jours, des semaines, parfois des mois pour les vaisseaux capitaux tel que le Titan. Ce genre d'appareil nécessitera beaucoup de compétences de haut niveau. C'est pourquoi l'achat de ces compétences élevées en plus du coût de l'appareil ne seront pas accessible dans l'immédiat. Il faudra maîtriser la « production » d'ISK (minage, marketing de vente ou d'achat, etc.).

Plus le personnage se spécialisera dans un domaine, tel que l'attaque au missile avec une défense bouclier (race Caldari), plus il devra monter les compétences de base avant de pouvoir accéder à une nouvelle compétence (exemples : un lanceur de missile de technologie de niveau 2, ou la plupart des munitions de tech 1 ou 2) et plus le temps de formation sera important.

Une application smartphone, Eve Portal, rend accessible au joueur des données de gestion de personnage, dont les compétences.

La version gratuite du jeu, Alpha, permet de familiariser le nouveau joueur, voire d'anciens joueurs qui ne désirent pas toutes les fonctionnalités du jeu durant un temps ; ils pourront même rester en contact avec leur communauté[24].

L'apprentissage de la totalité des compétences du jeu est évalué à environ 40 ans avec de bons implants et en usant de la reprogrammation neuronale annuelle (redistribution des caractéristiques). Le simple fait d'apprendre à piloter le Titan, le plus puissant vaisseau du jeu, demande plus de 240 jours, auxquels s'ajoute la maîtrise de modules et autres compétences nécessaires à l'efficacité de ce vaisseau capital, et ce dans une seule des quatre races accessibles. La spécialisation dans les vaisseaux d'une race choisie permet ainsi de gagner du temps.

Depuis la mise à jour du 9 février 2016, un nouveau système d'achat et vente est en place dans le jeu : les skill injectors[25]. Les compétences, ou skill points (SP), peuvent depuis être vendues et achetées sur le marché accessible dans les stations, à l'aide de skill extractors (« extracteurs de compétences ») et skill injectors (« injecteurs de compétences »), respectivement pour extraire les compétences et pour les injecter dans un personnage, permettant ainsi de gagner du temps en apprentissage. Deux grands injecteurs de compétences (soit deux fois 500 000 points de compétences) coûtent l'équivalent d'un mois d'abonnement en ISK (prix de début 2021). Sont également vendus des injecteurs alpha journaliers (50 000 points par jour au maximum) et de petits injecteurs de compétences de 100 000 points. Un extracteur de compétences ne peut pas aspirer les compétences d’un personnage qui possède moins de 5,5 millions de points de compétences.

Historique des compétences et multifile d'attente de compétences[modifier | modifier le code]

Avant la sortie de l'extension Phoebe du 4 novembre 2014, la file d'attente de formation permettait de les programmer jusqu'à 24 heures[26].

Jusqu'à l'extension Odyssey, il n'était pas possible d'entraîner plus d'un personnage par compte en même temps. Odyssey a introduit Dual Character Training[27] qui offre aux joueurs la possibilité de dépenser un PLEX (voir comptes et abonnements ci-dessous) afin de permettre à ce compte d'entraîner un deuxième personnage pendant 30 jours, ce qui équivaut à payer un abonnement de 30 jours sur un autre compte pour s'entraîner un seul caractère. Odyssey 1.2 a introduit le Multiple Character Training[28] plus généralisé qui permet aux joueurs de dépenser encore un autre PLEX pour activer cette fonctionnalité du troisième personnage du compte.

Citons le cas du personnage ayant actuellement le plus haut niveau de SP du jeu a ainsi atteint 400 millions de SP après seulement deux jours d'existence. Son propriétaire ayant déboursé la somme record de 28 000 $ uniquement en grands injecteurs de compétences pour former pleinement son personnage. Le nombre de SP nécessaire en février 2021 se monte à plus de 533 millions de points de compétences pour plus de 2 240 compétences.

Professions et autres activités[modifier | modifier le code]

EVE Online étant un jeu sandbox, il n'impose pas de but déterminé. Toutes les activités possibles habituelles sont néanmoins proposées via la fenêtre « L’Agence », sous les rubriques « Agents et missions, rencontres, exploration, collecte de ressources » en plus du « Didacticiel ». Un onglet « Recherche de flotte » permet aux joueurs de se regrouper pour une activité précisée par un joueur, le chef de flotte.

Ces milliers d’agents disséminés à travers tous les systèmes proposent des missions :

  • de combats (de niveau 1 à 5) ;
  • de distribution (transport de marchandises) ;
  • d’extraction (minage d’astéroïdes) ;
  • de R&D (recherche et découverte afin d’obtenir des points de recherche nécessaire à la réalisation de plans de construction de modules ou de vaisseaux) ;
  • d’agents de localisation pour endosser le rôle de chasseur de primes contre un joueur dont la tête a été mise à prix ;
  • en longue chaîne, qui composent des intrigues épiques ;
  • apparaissant en série sur plusieurs jours d’un agent de scénario[pas clair] qui permet de remonter la réputation de l’un des quatre empires.

Chaque mission rapporte des ISK, des modules, des implants et bien sûr une réputation auprès des diverses factions, corporations et agents ; ce qui pourrait presque toujours faire baisser des réputations d’autres factions et empêcher l’accès à un territoire.

La rubrique « Rencontres » donne accès à quatre types de rencontres intenses. Il sera indispensable d’être groupé :

  • incursions. Les Sansha attaquent un système ;
  • guerre de faction. Conflit entre les quatre super-empires de New Eden ;
  • bastion pirate. Affronts contre une flotte de pirates dans un site dangereux ;
  • abîme « Deadspace ». Activé à l’aide d’un filament, le portail mène dans une dimension mystérieuse où les bonus (ou malus) physiques apparaissent dans l’environnement. À ce défi solo ou à plusieurs suréquipé s’ajoute un compte à rebours de 20 minutes.

La rubrique « Exploration » emmène le joueur à la recherche de signaux afin de découvrir des sites inexplorés et donc des trésors de grande valeur, ou bien découvrir des banques d’ISK des SSA.

La rubrique « Collecte de ressources » propose des lieux où miner (astéroïdes de glace ou non) ainsi que d’installer une structure planétaire d’extraction afin de récolter des ressources et de les combiner pour en faire un élément utile aux bases spatiales de joueurs. La durée de l’extraction peut atteindre jusqu’à 14 jours avant de revenir récolter et relancer les installations.

D’autres activités/métiers possibles :

  • industriel. Pratiquement chaque base spatiale permet de produire des modules d’équipement, des structures ou des vaisseaux à la condition d’avoir un plan de construction (« blueprint ») original et dont il faudra en faire des copies améliorées afin de diminuer les matériaux nécessaire et le temps de production. Beaucoup de productions ne sont pas rentables, ce métier nécessite une étude de marché ;
  • commerçant. Il pourra même placer des ordres d’achat très bas afin d’offrir aux vendeurs un revenu instantané, mais peu rémunérateur pour ce dernier. Ainsi, le commerçant pourra revendre la marchandise avec une énorme marge de bénéfices. Il devra être un transporteur chevronné.
  • combattant. Guerre entre corporation et/ou alliances ;
  • bêta-testeur. Participer à des évènements (« events ») liés à des personnages joués par des employés de l'éditeur CCP sur un serveur de test ou non ;
  • participant à un grand tournoi de combat joueur contre joueur en équipe, réglementé et organisé régulièrement par CCP ;
  • contrebandier, pirate, espions au sein d’une alliance.

Par des actions concertées, chaque joueur ou corporation de joueur est capable d'influencer l'économie[29] ou la spatiopolitique[30] aux quatre coins de l'univers.

L'univers est vaste, l'imagination des joueurs aussi. Il se pourrait qu'un joueur réalise une activité non répertoriée ou, mieux, un exploit[31].

Espionnage, vol, et double jeu[modifier | modifier le code]

De nombreux cas d'espionnage ont eu lieu depuis le commencement d'EVE et ceux-ci deviennent de plus en plus importants avec le temps.

Deux grands exemples ont eu lieu en 2009 et en 2013. Dans les deux cas le processus est le même : un espion infiltré de longue date dans une alliance obtient la confiance de chacun, puis accède finalement à un poste donnant le pouvoir de dissoudre l'alliance ou réussit à convaincre une personne ayant ce pouvoir.

Le 5 février 2009, l'alliance Band Of Brothers devient la cible[32] d'un des espions de l'alliance ennemie Goonswarm. Environ 85 milliards d'ISK furent perdus ou volés, sans compter le matériel ou la souveraineté sur les systèmes solaires.

Le , un espion qui avait infiltré l'alliance S2N Citizens réussit, après plusieurs années, à en devenir le président à la suite d'un vote. Ayant les pleins pouvoirs, il décide de voler l'argent de l'alliance (400 milliards d'ISK) et de la dissoudre. Cette dissolution remet en cause le cours de diverses guerres de souveraineté[33].

Comportement générant des frustrations[modifier | modifier le code]

En raison de l'accent mis dans le jeu sur la liberté, les répercussions et l'autonomie, de nombreux comportements considérés comme frustrants ou pénibles dans la plupart des autres MMO sont autorisés dans Eve Online. Cela comprend l’escroquerie (« scam ») et le fait que d'autres personnages soient tués par de grands groupes de PNJ (« exploit »)[34].

Seul le harcèlement malveillant, prolongé et concentré où aucun profit matériel n'est engagé, ainsi que quelques autres actions, sont considérés comme une démoralisation illicite par les développeurs du jeu[35]. Échapper au châtiment de CONCORD (la force de police spatiale PNJ qui punit les activités criminelles dans les systèmes solaires de haute sécurité pour des actions criminelles[36]) est également interdit, car CONCORD est intentionnellement conçu par la mécanique du jeu pour être imparable[37].

Communautés[modifier | modifier le code]

Corporation et alliance[modifier | modifier le code]

Même s'il est possible de jouer en solitaire, comme dans tout MMORPG, un joueur peut créer une corporation. Elle permet de mettre en commun des ressources, des talents et peut posséder ses propres stations orbitales. Plusieurs corporations peuvent se grouper en fondant ou rejoignant une alliance.

L’intérêt de ces deux entités est de permettre une présence ininterrompue de membres. Une autre utilité est l'obtention et la préservation de souverainetés dans des régions de basse sécurité. Celles-ci visent à en exploiter les richesses tout en construisant, en relative tranquillité, des vaisseaux capitaux qui nécessitent des mois de constructions et des ressources de grande valeur, ce qui demande une protection quasi ininterrompue à l'aide de stations spatiales.

Les plus importantes richesses se situent toujours dans les zones dangereuses.

Extensions et projets connexes[modifier | modifier le code]

Comme dans la plupart des jeux massivement multijoueurs, des mises à jour sont effectuées régulièrement. De plus, des extensions gratuites sortent au rythme d'environ deux par an, et apportent de plus grands changements.

Entre 2003, date de la sortie du jeu, et 2021, 29 extensions ont vu le jour[38],[39] :

  • Second Genesis (mai 2003)
  • Castor (18 décembre 2003)
  • Exodus (17 novembre 2004)
  • Exodus : Cold War (29 juin 2005)
  • Red Moon Rising (16 décembre 2005)
  • Revelations I (29 novembre 2006)
  • Revelations II (19 juin 2007)
  • Trinity (5 décembre 2007) : cette extension est accompagnée, pour le moment seulement pour les utilisateurs Windows équipés de cartes graphiques ad-hoc, des modifications substantielles au moteur graphique : modèles 3D et textures nettement plus détaillés.
  • Empyrean Age (10 juin 2008) : cette extension a introduit la guerre de factions dans le jeu.
  • Quantum Rise (11 novembre 2008) : cette extension a notamment introduit un nouveau vaisseau capital industriel, l'Orca.
  • Apocrypha (10 mars 2009) : cette extension a ajouté, entre autres, de nouvelles zones accessibles via des trous de ver, de nouveaux vaisseaux et matériaux de nouvelles technologies, et des améliorations graphiques.
  • Dominion (1er décembre 2009) : cette extension a ajouté, entre autres, de grosses modifications concernant le système de souveraineté, la modification des vaisseaux de classe Titan, une mise à jour du navigateur en jeu à présent basé sur Chromium et une refonte graphique des planètes.
  • Tyrannis (26 mai 2010) : cette extension se focalise sur l'interaction planétaire. Les joueurs ont la possibilité d'exploiter des ressources et des minéraux via la construction de structures spécifiques. Cette extension pose les bases des sources de conflits pour le prochain jeu de CCP : Dust 514. Le réseau social interne au jeu, renommé EvE Gate, est amélioré par l'ajout de plusieurs fonctionnalités (calendrier, EvE mail...) et peut être consulté via un navigateur web.
  • Incursion (30 novembre 2010, 15 décembre 2010, 18 janvier 2011). Cette extension ajoute des attaques croissantes de la Nation Sansha que les joueurs repousseront en coopérant au sein de flottes publiques, de multiples améliorations suggérées par les joueurs et de nouvelles fonctionnalités pour l'interaction planétaire et le réseau social EvE Gate. Les avatars 3D font également leur apparition. Incursion a été déployée en trois temps: l'objectif étant d'éviter au département de QA (Quality Assurance) les corrections de bugs et autres soucis d'équilibrage à traiter en catastrophe.
  • Incarna (été 2011). Cette extension permet aux joueurs d'évoluer dans les stations de l'univers d'EvE Online avec un avatar complet. Cette extension passe le minimum requis de la carte graphique aux ShaderModel 3.0. La première partie d'Incarna[40], appelée Quartier des Capitaines est déployée le mardi 21 juin 2011.
  • Crucible (29 novembre 2011). Cette extension voit l'arrivée de nouveaux vaisseaux, de nouveaux graphismes et polices de caractères.
  • Inferno (22 mai 2012). Annoncée le 22 février 2012, dates de sorties divulguées lors de la conférence [41] à la Fanfest 2012. Patch pré-extension le 24 avril 2012. Cette extension apporte une mise à jour des textures de certains vaisseaux ainsi qu'une refonte du système de guerre entre corporation avec la possibilité pour les défenseurs d'appeler des alliés à rejoindre la guerre à leurs côtés.
  • Retribution (4 décembre 2012)[42]. Cette extension voit l'arrivée de nouveaux vaisseaux ainsi que des modifications dans les rôles de certains vaisseaux existants, une refonte du système de primes pour les chasseurs de primes, et des changements dans le système de "gestion du crime".
  • Odyssey (6 juin 2013)[43]. Modification des skills de "spaceship command" et refonte du système de scanning et d'exploration. Rééquilibrage des minerais et des vaisseaux faction, et introduction des Battlecruisers Navy Issue.
  • Rubicon (19 novembre 2013)[44]. Introduction de ISIS.
  • Oceanus (30 septembre 2014)[45]. Nouvel effet visuel de camouflage pour les vaisseaux ou des nébuleuses en fonction de la classe du wormhole. Nouvelles missions de niveau 4. Localisation en Français.
  • Citadel (27 avril 2016)[46]. En plus des pos (grosses bulles servant de base avancées pour les corporations de joueurs) Il y a possibilité de s'offrir des citadelles sorte de station entièrement gérée par les joueurs d'une même corporations ou alliance.
  • Ascension (15 novembre 2016)[47]. mise à jour des clones alpha avec un peu plus de possibilités (détails dans le lien après la parenthèse de la date de sortie) et ajout d'un complexe industriel de minage de lune.
  • Lifeblood (24 octobre 2017)[48]. Ajouts de la structure Raffinerie dans l'extraction lunaire. Chantiers navals guristas à prendre d'assauts. Tous les mineurs pourront contribuer à miner quelque que soit leur niveau via les Expéditions minières.
  • Into the Abyss (29 mai 2018)[49]. Ajout de l'abîme Deadspace du Collectif Triglavian. Nouvelles technologies et armes et nouveaux vaisseaux. Mise à jour simplifiée de l'industrie planétaire.
  • Onsaulght (13 novembre 2018)[50]. Nouvelle structure Upwell Consortium. Portail interstellaire de classe Ansiblex, balise Cynosurale Pharolux, brouilleur Cynosural Tenebrex. Deux nouveaux vaisseaux : Kikimora et Drekavac. Accès en équipe de trois vaisseaux dans l'abîmes des Triglavian. Accès au pvp dans l'abîme. Trackeur d'activité : indique la progression du personnage. Amélioration de l'apparence des portails stellaires, rééquilibrages des forces auxiliaires, compactage de l'interface de l'industrie planétaire, mode de recherches complet de New Eden.
  • Invasion, chapitre 1 (28 mai 2019)[51]. Les Triglavians arrivent. Trois nouveaux vaisseaux tech 2 des Triglavians. Modifications des munitions et industries triglaviennes. Nouveaux mutaplasmides. Restructuration de la fenêtre Agence. Équilibrages des déclarations de guerres. Nouvelle facilités d'aide d'anciens pour les débutants dans New Eden.
  • Invation, chapitre 2 (26 novembre 2019)[52]. Nouveau supercuirassé Zirnitra. Améliorations des marquages et échanges facilités entre joueurs. Modifications des boosh et bosons. Modifications des Ansiblex et Tenebrex. Croiseur Stabber modèle Flotte et cuirassé Tempest modèle Flotte : cadence de tir et bonus de dégâts supplémentaires et mise à jour générale des canons automatiques intermédiaires. Arrivée de Eve Korean pour la Corée.
  • Invasion, chapitre 3 (26 mai 2020)[53]. Accès aux échanges de PLEX avec l'application Eve Portal, via JITA. Apparition d'EDENCOM pour aider les empires et CONCORD à lutter contre l'invation Triglavian. Nouveau gameplay des structures de la Foreteresse abandonnée.

Dust 514[modifier | modifier le code]

Le 18 août 2009, CCP a annoncé le développement de Dust 514, un FPS/RTS basé sur l'univers de EVE Online. Les deux jeux devraient pouvoir interagir[54].

Lors de l'E3 2011, Hilmar Veigar Pétursson, le CEO de CCP, a annoncé Dust 514 comme une exclusivité pour la PS3, la console de Sony, avec une sortie prévu pour l'été 2012[55].

Le 10 janvier 2013, les serveurs de Dust 514 ont été intégrés au serveur principal d'EVE Online "Tranquility"[56].

Les serveurs de Dust 514 sont fermés depuis le 31 mai 2016[57].

Quartiers du capitaine[modifier | modifier le code]

L'intégration de quartiers pour le personnage du joueur a été mis en place avec l'extension Incarna[58] en juin 2011.

La suppression des quartiers du capitaine s'est faite en 2017[59]. Voir aussi l'utilisation de ces quartiers[60].

Serveurs et population[modifier | modifier le code]

La philosophie d'EvE Online consiste à ne pas cloisonner les joueurs. Ainsi, tous les joueurs jouent sur un unique serveur et peuvent se rencontrer. Un second serveur a toutefois été ajouté pour les joueurs chinois lors de la sortie du jeu en Chine. Il existe aussi un serveur de test, utile à la fois aux développeurs et aux joueurs afin d'expérimenter les nouvelles versions du jeu.

En juillet 2008, EVE Online comptait au total plus de 230 000 comptes actifs. En mai 2009, ce nombre avait dépassé 300 000 pour atteindre 450 000 en décembre 2012[61].

En février 2013, EVE Online passe le cap des 500 000 capsuliers (joueurs).

Le record du plus grand nombre de pilotes connectés simultanément est 65 303 [62]. Le précédent record de 63 170 date de 2011[63].

Serveurs publics ou semi-publics[modifier | modifier le code]

Contrairement à la majorité des MMO où il existe de nombreuses copies de l'univers persistant du jeu destinées à fonctionner simultanément (à l'aide d'un ensemble de serveurs dédiés par copie), Eve Online forme un tout ; un seul univers où se répartit l’ensemble de la communauté. Techniquement, cinq copies de l'univers tournent :

  • le serveur principal Tranquility ;
  • Serenity situé en et consacré à la Chine ;
  • Duality[64], (serveur semi-public abandonné) ;
  • Singularity (appelé aussi « Sisi ») destiné à tester les nouvelles fonctionnalités pour le public ainsi que le prochain patch pour Tranquility[65] ;
  • Thunderdome, serveur d’événements exploité uniquement par l’équipe communautaire. Il est parfois utilisé pour des tournois.

Serveurs de test non publics[modifier | modifier le code]

  • Multiplicity, destiné aux correctifs, qui exécute généralement le code TQ (Tranquility) ;
  • Buckingham, nouveau serveur de test, était destiné à remplacer Singularity comme serveur de test public principal. Tandis que Singularity a été utilisé pour les tests conjoints entre Dust 514/Eve Online. Comme Dust 514 a été interrompu en 2016, Singularity reste le serveur de test principal. Buckingham devient un serveur de test fermé[66] ;
  • Chaos, serveur de test principal pour tous les développements en phase de premiers tests. Il était un serveur public de test il y a de nombreuses années.

Batailles épiques, records[modifier | modifier le code]

Les batailles suivantes présentent une progression dans la charge de joueurs connectés à un seul serveur animant un système. En début 2021, la charge maximale se situe à un peu plus de 6 700 joueurs dans un même système.

  • Bataille d'Asakai[67] : suite à une erreur d'un seul pilote, dans la nuit du 27 au 28 juillet 2013, la première grande bataille de l'histoire du jeu a eu lieu dans le système 6VDT-H avec un record de participation de 4 070 joueurs dans un seul système[68].
  • Bain de sang (« Bloodbath »[69]) à B-R5RB[70] : le , un défaut de paiement (nécessaire au maintien du contrôle d'un système) a déclenché la guerre durant 21 heures. 12 000 personnes ont regardé en direct sur Twitch le déroulement de la bataille[71]. Les participants étaient au nombre de 7 548, dont 2 670 simultanément dans le système. À la suite d'une demande de joueurs, CCP a dressé un monument commémoratif intitulé « Titanomachy » sur les lieux du carnage virtuel. Cette bataille constitue la deuxième plus grosse perte en ISK.
  • La bataille World War Bee I, système M-OEE8[72] : le 28 mars 2016, 5 806 capsuliers sont impliqués dans cette bataille.
  • Le siège à 9-4RP2[73] : le 23 janvier 2018, 6 142 capsuliers occupent le système sans grand combat. Durant la convention Fanfest 2018, annonce de la validation du record auprès du livre Guiness des records pour le plus grand nombre de joueurs impliqués dans une même bataille PvP.
  • La bataille World War Bee II[74] : entre le 6 et 7 octobre 2020, 8 825 joueurs ont participé au combat durant 12 heures.
  • Frénésie de FWST-8 atteint deux records certifiés par le Livre Guiness des records[75] : « plus grand combat PvP multijoueur pour un jeu vidéo » (8 825 joueurs) et « plus grand nombre de participants en simultané à un combat PvP multijoueur pour un jeu vidéo » (6 557 joueurs).
  • Le massacre en M2-XFE[76], le , dure près de 13 heures et implique 6 885 joueurs, dont 5 158 simultanément. Cette bataille est la première plus grosse perte en ISK, triplant celles des deux précédents scores (B-R5RB de 2014 et le premier volet de X47L-Q[77] en 2018).
  • La revanche en M2-XFE[76] : le , durant près de 14 heures, 770 joueurs sont mobilisés, atteignant par moments 6 739 dans le système M2-XFE (champ de bataille). Les forces en présences dans les trois systèmes ont ponctuellement représenté 35 % des joueurs connectés.

Plus de douze autres batailles ont dépassé les mille milliards d'ISK en perte[78].

Récompenses[modifier | modifier le code]

Ce jeu a été nommé aux MMORPG.com awards 2009 et a obtenu les prix suivants[79] :

  • société favorite des joueurs ;
  • jeu avec les meilleurs graphismes ;
  • jeu offrant le meilleur système PvP ;
  • et meilleur jeu.

De nombreuses autres récompenses ont été décernées depuis 2004, aussi bien pour EVE Online que pour CCP, de la société la plus innovante à la meilleure communauté[80].

Comptes et abonnements[modifier | modifier le code]

Lors de sa sortie le 6 mai 2003, le jeu était édité par Simon & Schuster Interactive et vendu sous forme de boîte. À partir de décembre 2003, CCP a racheté les droits de distribution et propose le jeu en téléchargement sur son site web. Depuis début 2008, le jeu est également disponible sur Steam[81]. Depuis le 10 mars 2009, le jeu est à nouveau proposé en version boîte dans certains pays, édité par Atari Inc.[82],[83].

Depuis le 15 novembre 2016, deux versions du jeu sont accessibles (cf. note en anglais[84]). La version « Alpha » donne accès aux frégates jusqu'aux croiseurs de bataille, aux modules de vaisseaux ; certaines fonctions sont limitées, comme les points de compétences jusqu'à 5 millions. La version « Oméga » donne accès à toutes les fonctionnalités et les compétences sont acquises deux fois plus rapidement.

Un objet, appelée PLEX[85] (pilot's license extension), est monnayable hors jeu ou dans le marché du jeu.

Entre 2015 et 2020, le nombre de comptes joueur connectés en moyenne (stable) est de 36 000[86].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. https://www.gamespot.com/articles/eve-online-goes-to-retail-with-atari/1100-6200798/
  2. (en-US) « Eve Online exhibit to become a permanent fixture at New York’s Museum of Modern Art », sur VentureBeat, (consulté le 24 février 2021).
  3. (en) « EVE Online Passes Half a Million Subscribers », sur IGN (consulté le 24 février 2021).
  4. annonce de la traduction française sur twitter
  5. « Welcome to the EVE-online official website : Intro », sur eveonline.com, (consulté le 25 février 2021).
  6. (en) « Timeline », sur EVE Community, CCP Games (consulté le 25 février 2021).
  7. (en) « Timeline », sur EVE Community, CCP Games (consulté le 27 février 2021).
  8. (en) « Amarr », sur EVE Community, CCP Games (consulté le 27 février 2021).
  9. (en) « Minmatar », sur EVE Community, CCP Games (consulté le 27 février 2021).
  10. (en) « Timeline », sur EVE Community, CCP Games (consulté le 27 février 2021).
  11. (en) « Gallente », sur EVE Community, CCP Games (consulté le 27 février 2021).
  12. (en) « Timeline », sur EVE Community, CCP Games (consulté le 27 février 2021).
  13. (en) « Caldari », sur EVE Community, CCP Games (consulté le 27 février 2021).
  14. (en) « Timeline », sur EVE Community, CCP Games (consulté le 27 février 2021).
  15. (en) « Caldari », sur EVE Community, CCP Games (consulté le 25 février 2021).
  16. (en) « Timeline », sur EVE Community, CCP Games (consulté le 25 février 2021).
  17. (en) « Jove », sur EVE Community, CCP Games (consulté le 27 février 2021).
  18. « PPCC Part1: The Capsule And The Clone », Scientific Articles, sur eveonline.com, (consulté le 27 février 2021).
  19. « Weapons guide », sur EVElopedia, (consulté le 27 février 2021).
  20. CCP, « Multiple Character Training », sur secure.eveonline.com (consulté le 25 février 2021).
  21. « Les skills », sur eve-guides.fr, (consulté le 25 février 2021).
  22. compétences accessibles
  23. (en) « Release EVEMon 4.0.18 · peterhaneve/evemon », sur GitHub (consulté le 25 février 2021).
  24. (en-US) « 'EVE Online' is now free-to-play », sur Engadget (consulté le 24 février 2021).
  25. « Skill injectors », sur eve-guides.fr, (consulté le 27 février 2021).
  26. (en) « Longer Queues Expected: Skill Training Above and Beyond 24 Hours », sur EVE Online, (consulté le 25 février 2021).
  27. (en) « Dual Character Training », sur EVE Online, (consulté le 25 février 2021).
  28. (en) « Multiple character training », sur EVE Online, (consulté le 25 février 2021).
  29. « Une insurrection anarchiste se déclenche dans un jeu en ligne », sur LEFIGARO (consulté le 27 février 2021).
  30. « Cartes du jour des souverainetés ».
  31. « Il a mis 9 ans pour explorer les 7 805 systèmes d'Eve Online », (consulté le 27 février 2021).
  32. « Band Of Brothers n'est plus », .
  33. « S2N Citizens - Une histoire de shareholders et 204 souverainetés », .
  34. « Scams and Exploits ».
  35. « Griefs play ».
  36. « CONCORD ».
  37. (en-US) « Known & Declared Exploits », sur EVE Online (consulté le 27 février 2021).
  38. (en) « Expansions », sur EVE University Wiki (consulté le 3 mars 2021).
  39. (en) « February Release & Events », sur updates.eveonline.com (consulté le 3 mars 2021).
  40. « Mini Site Incarna ».
  41. « Conférence CCP Present! avec indication des dates pour Inferno à 1h40 dans la vidéo ».
  42. « Annonce d'EVE Online Retribution (en) ».
  43. « Odyssey Trailer (en) ».
  44. « EVE Online: Rubicon », sur eveonline.com, (consulté le 25 février 2021).
  45. « Oceanus », sur updates.eveonline.com (consulté le 25 février 2021).
  46. « EVE Online: Citadel », sur updates.eveonline.com (consulté le 25 février 2021).
  47. « EVE Online: Ascension », sur updates.eveonline.com (consulté le 25 février 2021).
  48. « EVE Online: Lifeblood », sur updates.eveonline.com (consulté le 25 février 2021).
  49. « EVE Online: Into The Abyss », sur updates.eveonline.com (consulté le 25 février 2021).
  50. « EVE Online: Onslaught », sur updates.eveonline.com (consulté le 25 février 2021).
  51. « EVE Online: Invasion », sur updates.eveonline.com (consulté le 25 février 2021).
  52. « Chapitre 2 de l'expansion Invasion », sur updates.eveonline.com (consulté le 25 février 2021).
  53. « EVE Online: Invasion, chapitre 3 », sur updates.eveonline.com (consulté le 25 février 2021).
  54. « CCP Unveils DUST 514 ».
  55. « CCP'S revolutionary persistent shooter DUST 514 to premiere exclusively on Sony Playstation 3 », .
  56. « DUST 514 live on Tranquility », .
  57. « CCP ferme Dust 514 sur PS3 pour annoncer un FPS sur PC », sur JeuxOnLine (consulté le 25 février 2021).
  58. (en) « Incarna. Welcome your future. », sur EVE Online, (consulté le 25 février 2021).
  59. « Retrait des quartiers du capitaine, une porte se ferme sur EVE Online », sur Eve Online (consulté le 25 février 2021).
  60. (en) « L'entrée dans une nouvelle ère – Retrait des quartiers du capitaine et de l'intégration Twitch », sur EVE Online Forums, (consulté le 25 février 2021).
  61. « CCP Press Releases », .
  62. « EVE Online smashes PCU record during anniversary celebrations ».
  63. « Forum officiel d'EvE Online », .
  64. « Duality ».
  65. (en) « Test servers », sur EVE Community, CCP Games (consulté le 25 février 2021).
  66. « Buckingham », sur EVElopedia, (consulté le 25 février 2021).
  67. (en) « Battle of Asakai », dans Wikipedia, (lire en ligne).
  68. « Article Generation NT », .
  69. (en) « Bloodbath of B-R5RB », dans Wikipedia, (lire en ligne).
  70. (en) « The Bloodbath of B-R5RB, Gaming’s Most Destructive Battle Ever », sur EVE Online, (consulté le 24 février 2021).
  71. AgonistX, « Battle of B-R5RB "Titanomachy" [EVE Online] », sur Twitch, (consulté le 1er mars 2021).
  72. « World War Bee: The Battle of M-OEE8 », sur updates.eveonline.com (consulté le 24 février 2021).
  73. « La bataille de 9-4RP2 avec ses 6.142 joueurs inscrivent EVE Online au Guiness World Records », sur Eve Online (consulté le 24 février 2021).
  74. (en) « Frénésie de FWST-8 – Rapport de bataille », sur EVE Online, (consulté le 24 février 2021).
  75. (en) « Deux RECORDS DU MONDE GUINNESS battus ! », sur EVE Online, (consulté le 24 février 2021).
  76. a et b (en) « The Massacre at M2-XFE » [« Le massacre de M2-XFE »], sur EVE Online, (consulté le 24 février 2021).
  77. (en) C. C. P. Games, « Battle of X47L-Q », sur EVE Community (consulté le 6 avril 2021).
  78. « Plus grandes batailles d'Eve Online par ISK détruits », sur ccpgamescdn.com, CCP Games.
  79. (en) « 2009 Game of the Year », sur MMORPG.com, (consulté le 26 février 2021).
  80. (en) « Awards and Accolades », sur eveonline.com.
  81. « EVE ONLINE PUTS THE MMO IN STEAM », .
  82. « CCP and Atari announce retail box distribution of Eve Online », .
  83. « CCP and Atari Announce Contents of EVE Online Retail Box », .
  84. (en-US) « Alpha and Omega Clone », sur EVE Online (consulté le 24 février 2021).
  85. CCP, « Achetez des PLEX », sur secure.eveonline.com (consulté le 24 février 2021).
  86. « EVE-Offline :: EVE-Online Status monitor », sur eve-offline.net (consulté le 24 février 2021).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :