Eva Almassy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Eva Almassy
Description de cette image, également commentée ci-après
Autoportrait de l'écrivain Eva Almassy en 2010.
Nom de naissance Almássy Éva
Naissance
Budapest (Hongrie)
Activité principale
Distinctions
Prix SACD « Nouveau Talent Radio » (2002)
Prix Radiophonies (2007)
Auteur
Genres
Roman, essai

Œuvres principales

  • V.O.(1997)
  • Comme deux cerises (2001)
  • Autobiographie d'un fantôme et autres fictions (2007)
  • Petit éloge des petites filles, (2009)
  • Le Cadeau qui ne se donne pas (2013)

Compléments

Eva Almassy, née Almássy Éva le à Budapest (Hongrie), est un écrivain français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Eva Almassy vit en France depuis 1978. À propos de sa relation à la France, elle dit : « La France m'a offert l'asile politique, je lui ai pris sa langue. Telle est mon histoire intime. Je n'ai pas d'autre histoire que celle-ci »[1].

Elle est, depuis 2006, avec Patrick Besnier, Jacques Jouet, Hervé Le Tellier, Lucas Fournier, Gérard Mordillat et d'autres, l'un des « papous » de l'émission de France Culture Des Papous dans la tête, fondée par Bertrand Jérôme et animée par Françoise Treussard.

Elle a fait des études de psychologie (Budapest ELTE puis Paris VII) et de philosophie (Paris IV Sorbonne). Ses pièces radiophoniques embrassent une riche thématique qui va de la solitude absolue d’une femme puissante, Erzsébet Báthory, jusqu’au boson de Higgs ou le climat historique de l’après-Nicolae Ceaușescu. De même ses livres pour enfants ou adolescents, allant des fantômes de pêcheurs de coquillages aux trous noirs, et n’hésitant pas à aborder la maladie (le diabète) ou les non-dits douloureux dans une famille de victimes de la Shoah. Les romans et les nouvelles parlent presque exclusivement du couple, au sens large. Le couple amoureux mais aussi celui formé par deux sœurs voire par deux sœurs siamoises. Amours difficiles (impuissance ou abstinence sexuelle forcée), séparations impossibles. Eva Almassy se revendique écrivain « langagier » et cherche ses modèles et influences stylistiques du côté de Virginia Woolf, Vladimir Nabokov, Robert Musil ou bien, parmi ses contemporains, de Zeruya Shalev. Le dernier titre paru, L’Accomplissement de l’amour s’annonce comme le premier volet d’une « trilogie des références » (musilienne, nietzschéenne, rimbaldienne) en cours d’écriture. Impliquée dans la création poétique contemporaine, elle est membre du Comité de rédaction de la revue internationale de poésie contemporaine Place de la Sorbonne.

Romans, essais[modifier | modifier le code]

  • V.O., Éditions Gallimard, 1997
  • Tous les jours, Gallimard, 1999
  • Comme deux cerises, Stock, 2001
  • Petit éloge des petites filles, Folio 2 euros, 2009
  • Limites de l'amour, nouvelles, L'Amourier éditions, 2010
  • L'Accomplissement de l'Amour, L'Olivier, 2013[2]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

  • Le Vieux Cheval et les Poneys de la vallée, L'École des loisirs, Mouche, 2004
  • Celle qui ne pouvait faire qu'une seule chose par jour, L'École des loisirs, Neuf, 2005
  • Autobiographie d'un fantôme et autres fictions, L'École des loisirs, Médium, 2007, et éd. de la Loupe, 2009
  • Les Cheveux de la poupée, L'École des loisirs, Médium, 2009
  • Le cadeau qui ne se donne pas, L'École des loisirs, Neuf, 2013
  • Le Petit Principe, L'École des loisirs, Neuf, 2014

Ouvrages collectifs[modifier | modifier le code]

Radio[modifier | modifier le code]

Eva Almassy avec les Papous dans la tête.

Une dizaine de pièces de radio :

  • Perspectives contemporaines, Histoires d'écoute, etc.

France Culture, depuis 1999

  • Prix SACD « Nouveau talent radio » 2002
  • Prix Radiophonies 2007 pour La Dernière Nuit d'Erzsébet Bathory
  • La Suite dans les idées, France Culture, critique littéraire 2000-2002
  • Des Papous dans la tête, France Culture, depuis mai 2006

Exposition[modifier | modifier le code]

  • William Singespeare ou le singe dactylographe, installation avec bureau, chaise, machine à écrire, affiche 4 × 3 m et singe vivant, Biennale d'art contemporain, Lyon, 2001
  • Commissaire de l'exposition Lisa Bresner, les chemins d’une œuvre organisée par la ville de Nantes à l'occasion de l'inauguration de la Médiathèque Lisa Bresner, du au [3].

Sur quelques ouvrages[modifier | modifier le code]

L'accomplissement de l'amour (2013)[modifier | modifier le code]

Paris, années 2010. Un homme et une femme se rejoignent pour vingt-quatre heures d'amour. Il a une épouse et quatre enfants, dans sa ville de proche province, et il y tient. Elle est parisienne, sans famille, avec le même homme depuis vingt ans ; après leur rupture voilà dix ans, il est revenu et elle n'a pas su neutraliser l'intrusif, Angel : « Il m'a dépouillé de mon existence ». Béatrice (Béa, Bé) est pigiste occasionnelle, elle a croisé dans sa ville comme modératrice à un débat entre un philosophe et un écrivain : « le quatrième amour de sa vie, inconnu, inattendu, inespéré ». Sur les sites de rencontre, elle a bien fréquenté une intéressante Vanessa, mais un pseudo est trop souvent un leurre. Alors, ce jour-là, elle fuit son compagnon et prend la route pour cette ville. Quand elle parvient à le joindre, il est déjà dans le TGV pour Paris. De quoi réfléchir sur le trajet en voiture. À la gare...

Le court récit est également une réponse à la nouvelle de même titre de 1910 de Robert Musil.

Annexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :