Eva (chanteuse allemande)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Eva
Nom de naissance Eva Killutat
Naissance
Berlin (Allemagne)
Décès (à 76 ans)
Montréal (Canada)
Activité principale auteur-compositeur-interprète
Genre musical Ballade, pop, chanson française
Instruments Voix, piano
Années actives De 1962 à 2018
Labels Disques Barclay
Disques Intermède
Chant du monde

Eva Killutat dite Eva (parfois orthographié Éva) est une chanteuse allemande chantant principalement en français, née à Berlin le et décédée à Montréal le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Eva arrive à Paris en 1962 dans le but d'étudier le français[1]. Elle préfère cependant chanter dans les cabarets de Saint-Germain-des-Prés et est prise en charge par Barbara qui devient son amie. Elle publie l'album homonyme Eva en 1964 sur lequel elle interprète des chansons de Barbara (Dis, quand reviendras-tu ? dont elle fera un succès, Attendez que ma joie revienne) puis, un an plus tard, en 1965, elle grave l'album Comme les blés. Elle chante des titres d’Anne Sylvestre et donne de nombreux concerts, partageant la scène avec, notamment, Georges Brassens, Serge Reggiani et Michel Sardou. Elle chante un peu partout en Europe, en Afrique et au Québec où elle devient très populaire[2].

Entre 1969 et 1976, elle enregistre une série d'albums sur lesquels elle devient compositrice de ses chansons, souvent en collaboration avec les parolières Danièle Vézolles (L'orage, Ce soir...) et Laurence Matalon (Où s’en vont mourir les rêves ?, Berlin, Amsterdam ou ailleurs…). En plus de ses nombreuses créations, elle chante aussi Claude-Michel Schönberg (Mikelai), Maxime Le Forestier (La vague et l'enfant) et Pierre Grosz (Peuple). À partir de 1980, elle chante surtout au Québec et prend la décision de vivre à Montréal. Elle publie l'album Intérieurs en 1984 et connaît de bons succès radiophoniques avec les titres suivants : Imagine, Sortie d'urgence et Une île en mal de mer (dédiée à Romy Schneider). Dix ans plus tard, en 1994, elle récidive avec l'album Vertiges qui se signale par les chansons Ailleurs et Quelque chose de Tennessee.

Dotée d'une voix grave et profonde, elle donne encore des spectacles intimes à l’occasion et ceci jusqu'au début des années 2000, mêlant son répertoire à celui de Marlene Dietrich, à qui elle rend hommage sur son disque À Marlène, publié en 2005.

Elle meurt le à Montréal[3],[4],[5],[6],[7].

Grandes chansons[modifier | modifier le code]

  • 1964 : Dis, quand reviendras-tu ?
  • 1964 : Tout ça pour un soir
  • 1964 : Attendez que ma joie revienne
  • 1964 : J’ai vu le jour (Chrysanthème)
  • 1964 : Liebelei (en allemand) et Nuit et jour (en français)
  • 1965 : Frei
  • 1965 : Comme les blés
  • 1965 : Où vont les fleurs ?
  • 1965 : L’homme blanc dans l’église noire
  • 1965 : Les enchaînés
  • 1965 : Le mur
  • 1967 : Toi et moi
  • 1967 : Nocturne
  • 1970 : Où s’en vont mourir les rêves ?
  • 1970 : Berlin, Amsterdam ou ailleurs…
  • 1971 : Oui nous referons un monde
  • 1972 : L'orage
  • 1972 : Ce soir
  • 1976 : Lili Marlene
  • 1984 : Imagine
  • 1984 : Sortie d'urgence
  • 1984 : Une île en mal de mer (dédiée à Romy Schneider)
  • 1994 : Quelque chose de Tennessee
  • 2005 : Wenn Ich Mir Was Wünschen Dürfte
  • 2005 : Ich Weiss Nicht Zu Wem Ich Gehöre
  • 2005 : White Grass

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

  • 1964, Eva (Toi et moi) - Fontana
  • 1965, Comme les blés - Mercury
  • 1969, Eva (Vois) - Mercury
  • 1969, Pleins feux sur Eva - Mercury
  • 1970, Où s'en vont mourir les rêves ? - Barclay
  • 1970, Le cœur battant (Québec) - Barclay - Riviera
  • 1971, Le cœur battant (France) - Barclay - Riviera
  • 1972, L’orage - Barclay
  • 1976, Sous les sunlights - Philips
  • 1978, Édition la chanson vol. XII - Philips
  • 1979, La chanson française - Barclay
  • 1984, Intérieurs - Saisons
  • 1994, Vertiges - Disques Artic
  • 1997, Comme un Phénix - Intermède Communications
  • 1997, Eva (réédition de 1964) - Philips
  • 1997, Comme les blés (réédition de 1965) - Barclay
  • 2005, À Marlène - Disques Artic (réédition Le Chant du Monde, 2010)

Compilations[modifier | modifier le code]

  • 1969, Comme les blés (compilation des premières années) - Philips
  • 1978, 20 Grandes Chansons - Barclay
  • 1999, De Berlin à Paris (compilation double) - PolyGram - RYM Musique

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (de) « Deutscher Aufschrei : Ein deutsches Evchen zieht immer mehr Franzosen zu sich hin. », sur Spiegel Kultur, (consulté le 5 avril 2021)
  2. Biographie de la chanteuse Eva sur le site "Je Chante !"
  3. « Éva », sur Encyclopédisque (consulté le 4 mai 2020)
  4. Catherine Pépin, « Le Temps d'une chanson », sur Page Facebook de l'émission « Le Temps d'une chanson », (consulté le 5 avril 2020)
  5. « Eva (1942-2020) », sur Bibliothèque nationale de France, (consulté le 4 mai 2021)
  6. « Eva Killutat », sur Chronobio (consulté le 5 avril 2021)
  7. « Le Temps d'une chanson - Épisode du samedi 14 mars 2020 », Annonce du décès d'Eva à l'émission « Le Temps d'une chanson » animée par Catherine Pépin [audio], sur ICI Musique, (consulté le 5 avril 2021)