Eustache Le Noble

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Eustache Le Noble
Eustache le noble 08584.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Activités

Eustache Le Noble, né en 1643 à Troyes et mort le à Paris, est un dramaturge et écrivain français.

Carrière[modifier | modifier le code]

Il est issu d'une honorable famille de robe de Champagne. Son père est Président et Lieutenant général à Troyes. Le Noble est baron de Saint-Georges et de Renelière et procureur général au parlement de Metz. Menant une vie dissolue Le Noble ruiné est obligé de vendre sa charge pour régler ses dettes. Il fabrique de fausses créances qu'il réclame aux héritiers du Lieutenant criminel de Troyes Giraudin. Convaincu de faux il est condamné et enfermé à la Conciergerie, où il s’éprit de passion pour Gabrielle Perreau, la Belle Épicière, qui y était détenue.

Ayant trouvé le moyen de s’évader avec elle, il publia, pour vivre, des dialogues satiriques sur les affaires du temps. Le début de l'activité de polémiste de Le Noble s'inscrit dans le cadre de l'Affaire de la régale entre le Pape et le roi de France par la rédaction d'une plaquette intitulé Le Cibisme en réponse au Plaidoyer de Monsieur Talon, d'inspiration ultramontain. Son succès l'incita à poursuivre ses publications sur les évènements de l'époque : de la Révolution d'Angleterre qui renverse Jacques II au profit de Guillaume d'Orange, et de la guerre de la Ligue d'Augsbourg dirigée contre la France.

D'emblée, Le Noble s'affiche anti-ultramontain, anti-orangiste et anti-protestant, pour la légitimité du souverain, la politique diplomatique et militaire de Louis XIV.

Les premières publications, sous forme de dialogues, sont de petites brochures portant une adresse fictive Londres, Rome, Cologne Leyde etc. La première série intitulée Dialogues sur les affaires du temps[1] paraît entre 1688 et 1690. A partir de janvier 1690, la parution devient mensuelle et le titre change en "La Pierre de touche politique, Dialogues dans la manière de Lucien, mais appliqués aux grands de la terre". Le 28e et dernier numéro paraît en novembre 1691.

Bayle trouve dans ces textes « infiniment d’esprit et de lecture ». La prose en est claire, incisive, et fréquemment coupée par des vers qui ne sont pas sans mérite.

Les Œuvres complètes de Le Noble ont été publiées (Paris, 1718, 20 vol. in-12). Le Gage touché, Ildegerte, reyne de Norvège, Zulima et La Fausse Comtesse d’Isamberg ont été réimprimés par Slatkine en 1980.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. soit : Le Cibisme, premier dialogue entre Pasquin et Marforio, Rome oct. 1688, in-12, 44 p; Le Songe de Pasquin, ou le bal de l'Europe, Londres 1689 in-12, 46 p; Le Couronnement du Roi Guillemot et de la Reine Guillemette, avec le sermon du grand docteur Burnet, Londres 1689 in-12, 41 p; Le Festin de Guillemot, Londres 1689 in-12, 42 p; La Chambre des comptes d'lnnocent XI ou dialogue entre Saint-Pierre et le Pape à la porte du Paradis, Rome 1690, in-12, 69 p


Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  • Philippe Hourcade, Entre Pic et Rétif : Eustache Le Noble, 1643-1711, Paris, Klincksieck, 1990
  • Jacques Halbronn Recherches sur l'Histoire de l'Astrologie et du Tarot, en postface de l'Astrologie du Livre de
  • Toth d'Etteilla, Paris, Trédaniel 1993

Source[modifier | modifier le code]

  • Gustave Vapereau, Dictionnaire universel des littératures, Paris, Hachette, 1876, p. 1227

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notices d'autoritéVoir et modifier les données sur Wikidata : Fichier d'autorité international virtuel • International Standard Name Identifier • Bibliothèque nationale de France (données) • Système universitaire de documentation • Bibliothèque du Congrès • Gemeinsame Normdatei • Bibliothèque nationale d'Espagne • WorldCat