Euryleonis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Euryleonis
Biographie
Naissance
Activité
Autres informations
Distinction
Q23906254 ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Représentation d'une course de chars sur une hydrie.

Euryleonis (vers 370 av. J.-C) est une femme renommée de Sparte qui a gagné deux courses de chars en 368 av. J.-C lors des Jeux Olympiques antiques.

Elle est souvent considérée comme une princesse, une femme riche et une éleveuse de chevaux[1],[2].

Euryleonis est la deuxième femme à avoir remporté une victoire dans la longue histoire des jeux Olympiques. Vingt-quatre ans plus tôt, la princesse sparte Cynisca avait remporté les quatre courses de chevaux, elle était la première femme à avoir gagné aux Jeux Olympiques[3]. Il est probable que ces femmes étaient patrouchoi (en) ou les filles d'un homme qui n'avait pas d'héritier mâle, ce qui expliquerait pourquoi elles pouvaient posséder autant de terres[4].

Postérité[modifier | modifier le code]

Art contemporain[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Annette Harder, Callimachus: Aetia, Oxford [u.a.], Oxford Univ. Press., (ISBN 9780199581016), p. 389
  2. (en) James Reuel Smith, Springs and wells in Greek and Roman literature, their legends and locations., New York, G.P. Putnam's sons, , p. 78
  3. Women's History Month: Filling In the Blanks - Warren
  4. Stephen Hodkinson, « Land Tenure and Inheritance in Classical Sparta », The Classical Quarterly, vol. 36, no 2,‎ (DOI 10.1017/s0009838800012143)
  5. Musée de Brooklyn - Centre Elizabeth A. Sackler - Euryleonis
  6. Judy Chicago, The Dinner Party : From Creation to Preservation, Londres, Merrel 2007. (ISBN 1-85894-370-1).