Europresse (Internet)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Europresse.com est une base de données d'informations accessible sur abonnement par Internet. Europresse.com a été créée en 1999 par CEDROM-SNi, qui distribuait à l’époque les cédéroms d’archives de plusieurs éditeurs français, dont Le Monde.

Description[modifier | modifier le code]

Europresse.com propose aux entreprises et organismes publics abonnés une veille et de l’analyse médias, la recherche d’information dans des millions de documents, la diffusion de panoramas de presse, newsletters et rapports personnalisés, voire la détection d’influenceurs sur les médias sociaux.

Europresse.com propose également aux bibliothèques abonnées de mettre à disposition des usagers des accès sur place ou à distance à l’information, de faire des recherches dans la base d’archive (jusqu’en 1944 pour Le Monde par exemple), de consulter des sources en version PDF, de partager des dossiers d’information entre les bibliothécaires ou professeurs et leurs élèves, etc.

Historique[modifier | modifier le code]

Implantée au Canada et en France, la société CEDROM-SNi commercialise les solutions Eureka.cc au Canada et Europresse.com en Europe.

En janvier 2004, elle a acquis l’agrégateur de presse française DIVA-Press[1], société sœur de l’Agefi. DIVA-Press a intégré à Europresse.com, ainsi que des contenus spécialisés en économie et finance.

En 2010, Europresse.com a été rachetée par la société GutenbergPresse.

En 2012, Europresse.com propose un module de surveillance des principaux médias sociaux pour les entreprises.

En 2013 Europresse.com a lancé son module Analytik à ses outils de surveillance.

La prestation est utilisée par des clients privés ainsi que de nombreuses médiathèques, bibliothèques, bibliothèques universitaires et grandes écoles, les lycées, les instituts français à l’étranger.

Concurrents[modifier | modifier le code]

  • Pour les pays anglophones (notamment États-Unis et Royaume-Uni)  : InsideView.
  • Pour les pays francophones : L'Argus de la Presse.
  • Pour les pays russophones : Medialogia (IBS Group), RussoScopie/Integrum WW, Eastview.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]