Europole

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Europole
Europole
Quartier Europole depuis la Bastille (limite en rouge)
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Isère
Ville Blason ville fr Grenoble (Isere).png Grenoble
Code postal 38000
Géographie
Coordonnées 45° 11′ 33″ nord, 5° 42′ 44″ est
Transport
Tramway Ligne B du tramway de Grenoble
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Europole

Géolocalisation sur la carte : Grenoble

Voir sur la carte administrative de Grenoble
City locator 14.svg
Europole

Europole est le plus gros quartier d'affaires de l'agglomération de Grenoble, ville des Alpes située dans le département de l'Isère, en région Auvergne-Rhône-Alpes, en France. Il fut créé dans les années 1990 lorsque Alain Carignon était maire de la ville.

La surface hors œuvre nette est de 205 000 m2 dont 55 000 m2 de logements et de bureaux.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Mot-valise créé avec les termes « Europe » et « pôle d'échanges », afin de mieux définir et identifier le rôle que les concepteurs (notamment la municipalité d'Alain Carignon et la chambre de commerce locale) désiraient pour désigner ce nouveau quartier évoquant, à l'échelle grenobloise, le quartier de la Défense, situé dans la Métropole du Grand Paris[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

La brasserie de la Frise, autour de 1900

Les terrains constituant actuellement le triangle historique du quartier Europole étaient occupés jusqu'à la fin des années 1980 par la gare de triage de la SNCF, des bâtiments d'une société de transport (Sernam), une usine à gaz et quelques petites manufactures dont notamment l'ancienne brasserie de la Frise située entre l'ancienne rue de la Frise et l'ancienne avenue du Polygone laquelle a laissé la place à l'actuelle rue Pierre Sémard, avenue centrale de ce quartier, bordée par les immeubles de l'école de management, le palais de justice et la maison de l'avocat et hébergeant une des deux stations de tramway de la ligne B[2].

Au fur et à mesure de la mise en place du quartier, l'ensemble des réseaux bancaires nationaux ont installé une succursale dans le quartier. Quelques bars et brasseries se sont également installés. Ce quartier voué au secteur tertiaire possède également un grand nombre de logements, notamment au nord du palais de Justice.

Un marché hebdomadaire réservé aux producteurs locaux est organisé tous les jeudis sur la place Firmin Gauthier, face au palais de justice[3].

Géographie et organisation[modifier | modifier le code]

Le quartier Europole depuis la station de tramway de la gare

Le quartier est situé à l'ouest du centre-ville de Grenoble, près du quartier Berriat et Saint-Bruno. La gare de Grenoble et les voies ferrées marquent la limite entre l'hyper-centre et Europole au bout duquel se trouve le pôle de Recherche Minatec et le quartier de la Presqu'île[4].

La position stratégique du quartier, ainsi que la présence de logements neufs qui suivent la diversification du quartier anciennement réservé aux affaires, a un impact sur les coûts immobiliers locaux[4]. Il s'agit de l'une des zones les plus chères de Grenoble avec l'hyper-centre et le quartier du Centre commercial de la caserne de Bonne, situé près des Grands boulevards[5].

Transport en commun[modifier | modifier le code]

Le quarteir Europole depuis le quai A de la gare de Grenoble

Europole est desservi par la gare SNCF de Grenoble et par la ligne B du tramway de Grenoble y circule sur trois stations, Saint-Bruno, Palais de Justice et Cité Internationale. Le quartier est également desservi par la ligne de bus Chrono C5 dont elle abrite un des terminus[6].

Bâtiments principaux[modifier | modifier le code]

Le World Trade Center[modifier | modifier le code]

Article détaillé : World Trade Center Grenoble.

Le World Trade Center Grenoble est le plus connu d'Europole et abrite des congrès et séminaires. Ouvert au début de l'année 1993[7], il veut symboliser la modernité de Grenoble avec une superficie de 13 700 m2 et une hauteur de 35 mètres[8].

À l'horizon 2020, la Chambre de commerce et d'industrie a prévu d'y transférer l'ensemble de ses services situés place André-Malraux[9] dans l'hyper-centre grenoblois.

Le Palais de Justice[modifier | modifier le code]

Le Palais du parlement du Dauphiné, fondé par Louis XI à la fin du XVe siècle et situé place Notre-Dame, est l'ancien palais de justice de Grenoble, actif de la Révolution française à 2002[10].

Le nouveau palais de justice de Grenoble, conçu par Claude Vasconi, accueille toutes les juridictions grenobloises (cour d'appel, tribunal d'Instance, tribunal de Grande Instance, conseil de prud'hommes, tribunal de commerce) depuis le [11].

L'École de commerce de Grenoble[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Grenoble École de management.

L'école de commerce de Grenoble, Grenoble École de management, se situe dans le quartier Europole depuis 1990. L'établissement, qui accueille 2 500 étudiants dont 1 500 en formation initiale, prend la dénomination de Grenoble École de Management (GEM) en 2003[12].

La Cité scolaire internationale[modifier | modifier le code]

La Cité scolaire internationale de Grenoble regroupe dans un même bâtiment un collège et un lycée publics qui accueillent 1 200 élèves de quarante nationalités, admis sur test de langue. L'établissement possède un centre de documentation et d'information qui devient la bibliothèque municipale internationale de Grenoble, en dehors de ses heures d'ouverture aux collégiens et lycéens[13].

Les langues enseignées sont le français, l'anglais, l'allemand, l'espagnol, l'italien, l'arabe et le portugais[14].

Le gymnase[modifier | modifier le code]

En forme de coque de bateau retourné, il est l'œuvre de l'architecte Nicolas Michelin. Il a la particularité d'être recouvert de panneaux de plastiques bleus et translucides. Il contient une salle à l’étage, des vestiaires et une salle réservée à la pratique de sports individuels en rez-de-chaussée et une isolation phonique permise par huit gros baffles suspendus au plafond. Il a été inauguré en 2003 et reçoit le prix de l'Équerre d'argent[15].

Autres bâtiments[modifier | modifier le code]

La maison de l'avocat, bâtiment corporatif de ces professionnels de la justice, est situé au n°45 de la rue Pierre Sémard, face au palais de justice[16].

Deux hôtels, l'hôtel Europole et l'hôtel Novotel sont présents sur le quartier ainsi qu'une résidence hôtelière accueillant notamment les chercheurs ou stagiaires sur Grenoble.

Deux résidences pour étudiants sont présentes dans le quartier, et situées l'une à l'extrémité nord de la rue Félix-Esclangon et l'autre à l'entrée sud du quartier, au début de la rue Pierre-Semard[17].

Au niveau du stationnement des véhicules, deux parkings majeurs desservent le quartier mais également la gare SNCF qui a aménage un espace voyageur : le parking souterrain Gare-Europole de 1 050 places et le parking silo Le doyen de 400 places sur dix niveaux[18]. L'immeuble Cornaline, dernière réalisation architecturale du quartier, abrite depuis 2008 la Maison de l’autonomie pour personnes à mobilité réduite du Conseil général de l’Isère[19].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Collectif d'étudiant de l'ENS Grenoble, « Europole Projet européen, espace d'affaires, quartier central et isolé », sur geographie.ens.fr, (consulté le 30 mai 2019)
  2. Site géoportail, page des cartes IGN
  3. Site gremag, article sur le marché d'Europole, consulté le 6 avril 2019
  4. a et b « Europole et Berriat », LExpress.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 18 septembre 2018)
  5. Florence Halimi, « Grandes villes : les quartiers où il faut investir », Le Figaro,‎ (ISSN 0182-5852, lire en ligne, consulté le 18 septembre 2018)
  6. « Hôtel-Restaurant Hôtel Europole à Grenoble », sur www.grenoble-tourisme.com (consulté le 18 septembre 2018)
  7. Les Affiches de Grenoble et du dauphiné du 26 juin 1992, page 11.
  8. Site Pss-archi.
  9. « La CCI de Grenoble se regroupe au WTC », sur lessor38.fr, (consulté le 31 mai 2018)
  10. Guide de l'été 2014 - Grenoble, p. 6
  11. « Un Palais de Justice exemplaire signé Vasconi - Cyberarchi », sur www.cyberarchi.com (consulté le 18 septembre 2018)
  12. « Historique », Grenoble Ecole de Management,‎ (lire en ligne, consulté le 18 septembre 2018)
  13. EOLAS, « Bibliothèque municipale internationale - Bibliothèque », sur www.bm-grenoble.fr (consulté le 22 décembre 2017)
  14. Cité scolaire internationale de Grenoble, « SECTIONS DE LANGUE - Cité scolaire internationale de Grenoble عربي Deutsch English Español Português Italiano », sur www.ac-grenoble.fr (consulté le 18 septembre 2018)
  15. « ÉQUERRE D’ARGENT 2003 / MENTION – NICOLAS MICHELIN – GYMNASE EUROPOLE », AMC Archi,‎ (lire en ligne, consulté le 18 septembre 2018).
  16. Site de l'ordre des avocats, page sur la maison des avocats, consulté le 6 avril 2019
  17. « Les résidences privées à Grenoble », sur logement.studyrama.com (consulté le 18 septembre 2018)
  18. « Services Parking Europole à Grenoble », sur www.grenoble-tourisme.com (consulté le 18 septembre 2018)
  19. « PSS / La Cornaline (Grenoble, France) », sur www.pss-archi.eu (consulté le 18 septembre 2018)

Sur les autres projets Wikimedia :