European Investigative Collaborations

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
official logo of European Investigative Collaborations

Le réseau European Investigative Collaborations (EIC) est un réseau européen d'investigation journalistique élaboré à l'automne 2015 et mis en route à l'hiver 2016. Rassemblant à l'origine neuf médias fondateurs [1], il a publié en mars 2016 une première enquête test consacrée aux « armes de la terreur » et aux filières d'armes des terroristes actifs en Europe de l'Ouest [2],[3],[4],[5]. Il réunit désormais une douzaine de média européens et une quarantaine de journalistes d'investigation.

Objectif[modifier | modifier le code]

L'objectif du réseau est de renforcer la capacité européenne de journalisme transnational d'investigation. Dans une charte d'association, les rédacteurs en chef des médias adhérents au réseau EIC se sont engagés à jouer la transparence la plus totale entre leurs rédactions d'investigation, à s'échanger documents et articles, à coordonner la publication de leurs révélations communes tant sur la forme que sur l'agenda, enfin à développer ensemble des outils d'investigation réutilisables d'une investigation à l'autre (capacités de traitement de données, serveurs, forums sécurisés, etc.)[6],[7].

Participants[modifier | modifier le code]

Les partenaires fondateurs du réseau EIC sont l'hebdomadaire Der Spiegel en Allemagne, le quotidien Le Soir en Belgique, le site Mediapart en France, l'hebdomadaire Falter en Autriche, le quotidien El Mundo en Espagne, l'hebdomadaire L'Espresso en Italie, l'hebdomadaire Newsweek Serbia en Serbie, Politiken au Danemark, et le site The Black Sea en Roumanie [8]. Le réseau s'est ensuite élargi à divers partenaires, dont le NRC Handelsblad aux Pays-Bas.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]