Europe du Sud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Europe méridionale)
Aller à : navigation, rechercher

L'Europe du Sud correspond globalement aux États situés dans les trois péninsules méditerranéennes : la péninsule Ibérique, la région géographique italienne et la péninsule balkanique Occidentale (ex-Yougoslavie, Albanie et Grèce).

C'est une région géographique dont la définition peut être variable, selon que le point de vue est climatique (climat méditerranéen), géographique (moitié sud du continent), ou linguistico-culturel. On y ajoute souvent les deux États insulaires méditerranéens, Malte et Chypre, ainsi que la partie européenne de la Turquie, la Thrace orientale.

Définition géopolitique selon l'ONU[modifier | modifier le code]

Les régions de l'Europe selon l'ONU :

Dans ses travaux et publications l'Organisation des Nations unies inclut 16 pays dans sa définition[1].

Drapeau de l'Espagne Espagne ;
Drapeau du Portugal Portugal ;
Drapeau d'Andorre Andorre ;
Drapeau de Gibraltar Gibraltar, Territoire d'outre-mer du Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Drapeau de l'Italie Italie ;
Drapeau de Saint-Marin Saint-Marin ;
Drapeau du Vatican Vatican ;
Drapeau de Malte Malte ;
Drapeau de l'Albanie Albanie ;
Drapeau de la Bosnie-Herzégovine Bosnie-Herzégovine ;
Drapeau de la Croatie Croatie ;
Drapeau de la Grèce Grèce ;
Drapeau de la Macédoine Macédoine ;
Drapeau du Monténégro Monténégro ;
Drapeau de la Serbie Serbie ;
Drapeau de la Slovénie Slovénie ;

Autres pays que l'on peut inclure dans le concept[modifier | modifier le code]

En plus des pays inclus dans la définition de l'ONU, l'Europe du Sud peut également, selon les visions, intégrer les pays suivants :

  • Drapeau de la Bulgarie Bulgarie ;
  • Drapeau du Kosovo Kosovo (entité non reconnue par l'ONU) ;
  • Drapeau de la Roumanie Roumanie (en raison de sa culture latine) ;
  • Drapeau de la Moldavie Moldavie (en raison de sa culture latine) ;
  • Drapeau de la Turquie Turquie (uniquement dans sa partie européenne la Thrace).

Situation ambiguë de la France : La moitié sud en Europe de l'Ouest ou du Sud ?[modifier | modifier le code]

L'ensemble de la France métropolitaine est classé dans l'Europe de l'Ouest par l'ONU. Cette définition se justifie pour la partie du territoire située au nord de la Loire, où certaines régions (la Normandie, la moitié nord du Centre-Val-de Loire et les Hauts-de-France) sont aux mêmes latitudes que le sud de l'Allemagne et de la Belgique. Rouen, en Seine-Maritime, et la ville allemande Karlsruhe, en Bade-Wurtemberg, sont par exemple toutes deux situées sur le 49e parallèle nord.

Par ailleurs, certaines régions du centre de la France sont déjà situées plus au sud que le nord de l'Italie. Ainsi, Bolzano, en Trentin-Tyrol du Sud, et d'autres villes de Slovénie ou du nord de la Serbie se trouvant sur le 46e parallèle nord, sont plus au nord qu'une partie importante de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Les régions du sud de la France (Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, Provence-Alpes-Côte d'Azur, l'ancienne Aquitaine et la Corse) font culturellement partie intégrante de l'Europe du Sud, de par leurs liens très forts et leur étroite histoire commune ainsi que la proximité avec l'Espagne, l'Italie et le reste du bassin méditerranéen. L'architecture, l'alimentation, les paysages et le climat sont fortement semblables entre la Provence-Alpes-Côte d'Azur et une partie de l'Italie. De nombreux vestiges romains (les arènes de Nîmes) et les origines grecques de certaines villes comme Marseille témoignent d'un passé gréco-romain riche et essentiel dans l'identité de ces régions. Cette dernière, dont le port est le second plus important de Méditerranée, est considérée comme la « Porte de l'Orient ».

Enfin, les départements de l'Aude, des Pyrénées-Orientales, de l'Ariège, et des Hautes-Pyrénées sont en partie situés plus au sud que le nord-ouest de l'Espagne (Galice, Asturies) et bien plus au sud que le nord de l'Italie. Certaines ville comme Perpignan, Carcassonne ou encore Tarbes, se situent sur les 42e et 43e parallèles nord, tout comme Pérouse en Ombrie (région du centre italien). Les îles Lavezzi, en Corse-du-Sud, sont situées sur le 41e parallèle nord, toute comme le nord de la Grèce, Rome et Barcelone.

La France est par conséquent un territoire diversifié : la moitié sud s'inclue parfaitement dans l'Europe du Sud, mais reste considérée comme appartenant à l'Europe de l'Ouest, qui convient cependant tout à fait aux régions de la moitié nord.

Définition linguistique[modifier | modifier le code]

Langues d'origines latines Pays où une langue latine est la langue officielle[2].

Le concept d'Europe du Sud est parfois entendu d'un point de vue linguistique, bien que cela soit très discutable. Il y a, sur ce point aussi, plusieurs angles d'attaque.

Les Balkans sont divisés en grandes aires linguistiques, c'est-à-dire 27 millions de Slavophones (Slovénie, Croatie, Serbie, Monténégro, Macédoine, Bosnie, Bulgarie) qui ne sont pas toujours mutuellement intelligibles, 22 millions de romanophones (Roumanie), mais aussi hellénophones (Grèce, 11 millions d'habitants) et albanophones (5 millions), ces deux dernières langues pourtant indo-européennes, n'appartiennent à aucun des quatre grands groupes de langues indo-européenne que sont les langues romanes, les langues germaniques, les langues slaves et les langues celtiques.

Les pays européens de langues romanes, dits parfois « pays latins », sont parfois associés au concept d’Europe du Sud (cf. Europe latine).

Notons aussi la présence dans le sud de l'Europe d'une langue sémitique, le maltais, langue nationale de l'île de Malte, ainsi que d'une autre langue non indo-européenne : le basque.

Pays catholiques[modifier | modifier le code]

Principales religions en Europe :

Le catholicisme est parfois utilisé comme critère. Toutefois, cela reste limité, puisqu'on le retrouve en Europe centrale, en Irlande, aux Pays-Bas, en Belgique, voire au Royaume-Uni (le dogme anglican reste en grande partie catholique). Certaines régions du nord opteront pour la religion réformée (Scandinavie, nord de l'Allemagne, Pays-Bas). De plus, la Grèce, la Serbie, la Bulgarie, la Roumanie, le Monténégro, la Macédoine et la Moldavie sont des pays de tradition orthodoxe.

Démographie et société[modifier | modifier le code]

L’Europe du Sud se distingue par des traits communs en matière de société, notamment :

  1. des familles plus stables (familles recomposées ou monoparentales moins nombreuses, divorces moins importants, naissances hors-mariage moins nombreuses[3]...)
  2. une dépendance des enfants plus forte vis-à-vis des familles
  3. un taux de criminalité moins élevé[4] (notamment en raison de la stabilité des familles au regard de la délinquance juvénile[5]).

Autres caractéristiques[modifier | modifier le code]

Autres régions d'Europe[modifier | modifier le code]

Insertion de l'Europe du Sud parmi les autres ensembles européens, voir : Régions de l'Europe

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Liste sur le site de l'ONU
  2. Le Royaume-Uni ne possède pas de langue officielle qui soit d'origine latine ; cependant l'influence du français (normand) sur la langue anglaise est telle que le Royaume-Uni figure sur cette carte.
  3. http://www.bfs.admin.ch/bfs/portal/fr/index/international/02/maps/bevoelkerung0/bevoelkerungsentwicklung_2003.NewWindow.parsys.0004.1.Preview.html
  4. Une exception, l'Italie du Sud, notamment à Naples, où la camorra recrute de nombreux jeunes désœuvrés.
  5. « http://www.quid.fr/2007/Justice/Crimes_Et_Delits/1 » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)

Voir aussi[modifier | modifier le code]