Eurodollar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie. Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom.
image illustrant la finance
Cet article est une ébauche concernant la finance.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

L'eurodollar désigne plusieurs choses bien différentes :

  • l'une des Euromonnaies ; ce sont des dépôts à terme libellés en dollars déposés auprès d'une banque établie hors des États-Unis[1]. Ces dépôts sont hors de la juridiction des États-Unis et permettent des marges plus grandes[2]. Ce marché est devenu plus important que le marché monétaire domestique américain. L'émergence des eurodollars est née de la conjonction :
    • des déséquilibres économiques extérieurs des États-Unis ;
    • du choix de Londres, dans les années 1950, par les autorités soviétiques comme lieu de dépôt de leurs avoirs en dollars, par crainte de voir ceux-ci bloqués si elles les confiaient à des banques américaines ;
    • de la Regulation Q aux États-Unis, qui imposait un taux maximum à la rémunération des dépôts bancaires domestiques, lequel taux a été en retard sur l'inflation dès les années 1960 et a donc provoqué une émigration massive de capitaux américains vers Londres.
Ces dépôts restent néanmoins physiquement aux États-Unis, en compte auprès de banques américaines agissant en tant que banques correspondantes des banques détentrices.
  • par extension et abus de langage, les futures sur Libor dollar, cotés conjointement sur le CME, le LIFFE et le Simex, et qui sont le marché directeur des taux à court/moyen terme aux États-Unis;

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Paul Einzig, Le système des eurodollars, Mame, 1971

Notes et références[modifier | modifier le code]