EuroEyes Cyclassics 2018

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
EuroEyes Cyclassics 2018 Cycling (road) pictogram.svg
Cyclassics Hamburg 2018 F01 5842 2000 (43515003634).jpg
Généralités
Course23e EuroEyes Cyclassics
CompétitionUCI World Tour 2018 1.UWT
Date19 août 2018
Distance216,4 km
PaysGER Allemagne
Lieu de départHambourg
Lieu d'arrivéeHambourg
Équipes21
Partants145
Arrivants134
Vitesse moyenne45,395 km/h
Résultats
VainqueurITA Elia Viviani (Quick-Step Floors)
DeuxièmeFRA Arnaud Démare (Groupama-FDJ)
TroisièmeNOR Alexander Kristoff (UAE Team Emirates)
◀ 20172019 ▶
Documentation Wikidata-logo S.svg

La EuroEyes Cyclassics 2018 est la 23e édition de cette course cycliste sur route masculine. Elle a lieu le 19 août à Hambourg, en Allemagne. C'est la 30e course de l'UCI World Tour 2018. Elle est remportée au sprint par le coureur italien Elia Viviani (Quick-Step Floors).

Présentation[modifier | modifier le code]

La EuroEyes Cyclassics connaît en 2018 sa 23e édition, la troisième sous ce nom. Depuis 2016, elle est organisée par Ironman Germany GmbH, filiale européenne de la World Triathlon Corporation, qui elle-même appartient au groupe chinois Wanda Group[1].

Depuis cette même année, la course porte le nom de son sponsor principal, EuroEyes (de), entreprise basée à Hambourg et spécialisée dans la chirurgie laser des yeux. Celle-ci s'est engagée pour quatre ans et succède au sponsor-titre Vattenfall, qui s'est retiré en 2015[2].

Parcours[modifier | modifier le code]

Le départ est donné dans le centre de Hambourg et l'arrivée y est jugée sur la Mönckebergstrasse, après 216,4 km. La course commence par une boucle d'une centaine de kilomètres à l'est de Hambourg. Une autre boucle, à l'ouest de la ville, permet d'emprunter le Waseberg (de) (700 mètres à 9,7%) à trois reprises, la dernière à quinze kilomètres de l'arrivée[3].

Équipes[modifier | modifier le code]

La EuroEyes Cyclassics faisant partie du calendrier de l'UCI World Tour, les dix-huit « World Teams » y participent. Trois équipes continentales professionnelles ont reçu une invitation : l'équipe polonaise CCC Sprandi Polkowice, l'équipe russe Gazprom-RusVelo et l'équipe belge Verandas Willems-Crelan[3].

WorldTeams (18)
  1. FRA AG2R La Mondiale
  2. KAZ Astana Pro Team
  3. BRN Bahrain-Merida
  4. USA BMC Racing Team
  5. GER Bora-Hansgrohe
  6. RSA Dimension Data
  7. USA EF Education First-Drapac p/b Cannondale
  8. FRA Groupama-FDJ
  9. SUI Katusha-Alpecin
  10. NED Team Lotto NL-Jumbo
  11. BEL Lotto Soudal
  12. AUS Mitchelton-Scott
  13. ESP Movistar Team
  14. BEL Quick-Step Floors
  15. GBR Sky
  16. GER Team Sunweb
  17. USA Trek-Segafredo
  18. UAE UAE-Team Emirates
Équipes continentales professionnelles (3)
  1. POL CCC Sprandi Polkowice
  2. RUS Gazprom-RusVelo
  3. BEL Vérandas Willems-Crelan
Wikidata-logo S.svg

Déroulement de la course[modifier | modifier le code]

Cinq coureurs, Winner Anacona (Movistar), Iván García (Bahrain-Merida), Alessandro De Marchi (BMC), Kamil Gradek (CCC Sprandi Polkowice) et Evgeny Shalunov (Gazprom-RusVelo), s'échappent peu après le départ. Ils restent en tête durant la majeure partie de la course, avec une avance de trois minutes environ. Ils sont rattrapés par le peloton à 18 km de l'arrivée.

Dans la dernière ascension du Waseberg, trois coureurs attaquent, rejoints par sept autres. Ce nouveaux groupe de tête comprend notamment Sonny Colbrelli (Bahrain-Merida), Daryl Impey (Mitchelton-Scott), Dylan Teuns et Jurgen Roelandts (BMC). Bien que réduit à une cinquantaine de coureurs, le peloton rattrape ce groupe à moins de cinq kilomètres de l'arrivée. À l'approche du sprint, un chute emmène notamment Pascal Ackermann (Bora-hansgrohe) au sol.

Arnaud Démare (Groupama-FDJ) est le premier à lancer son sprint. Elia Viviani (Quick-Step Floors) le dépasse et s'impose sans difficulté, pour la deuxième fois consécutive. Alexander Kristoff (UAE Team Emirates) prend la troisième place[4].

Au palmarès de la classique d'Hambourg, Viviani rejoint Tyler Farrar, seul coureur à l'avoir remportée deux fois jusqu'alors (2009 et 2010). Il obtient ici sa quinzième victoire de la saison, la première sur une classique du World Tour 2018 après des deuxièmes places sur la Cadel Evans Great Ocean Race, Gand-Wevelgem et la RideLondon-Surrey Classic. C'est en outre son premier succès avec la maillot tricolore de champion d'Italie, et la 55e victoire de l'équipe Quick-Step Floors cette saison[5],[6].

Classements[modifier | modifier le code]

Classement de la course[modifier | modifier le code]

Wikidata-logo S.svgClassement général
CoureurPaysÉquipeTemps
1erElia Viviani ITA ItalieQuick-Step Floors4 h 46 min 01 s
2eArnaud Démare FRA FranceGroupama-FDJ+ 0 s
3eAlexander Kristoff NOR NorvègeUAE Team Emirates+ 0 s
4eJohn Degenkolb GER AllemagneTrek-Segafredo+ 0 s
5eMatteo Trentin ITA ItalieMitchelton-Scott+ 0 s
6eGiacomo Nizzolo ITA ItalieTrek-Segafredo+ 0 s
7eSacha Modolo ITA ItalieEF Education First-Drapac+ 0 s
8eNikias Arndt GER AllemagneSunweb+ 0 s
9eNiccolò Bonifazio ITA ItalieBahrain-Merida+ 0 s
10ePeter Sagan SVK SlovaquieBora-Hansgrohe+ 0 s
Source : ProCyclingStats


Classements UCI[modifier | modifier le code]

La EuroEyes Cyclassics distribue aux soixante premiers coureurs les points suivants pour le classement individuel de l'UCI World Tour (uniquement pour les coureurs membres d'équipes World Tour) et le Classement mondial UCI (pour tous les coureurs) :

Position[7] 1er 2e 3e 4e 5e 6e 7e 8e 9e 10e 11e 12e 13e 14e 15e 16e à 20e 21e à 30e 31e à 50e 51e à 55e 56e à 60e
Classement général 400 320 260 220 180 140 120 100 80 68 56 48 40 32 28 24 16 8 4 2

Classements UCI World Tour à l'issue de la course[modifier | modifier le code]

Classement individuel à l'issue de la course
Rang Coureur Équipe Points
en stagnation 1er
Drapeau : Slovaquie Peter Sagan Bora-Hansgrohe 2752
en stagnation 2e
Drapeau : Royaume-Uni Geraint Thomas Sky 2534.25
en stagnation 3e
Drapeau : France Julian Alaphilippe Quick-Step Floors 2161.12
en augmentation 4e
Drapeau : Italie Elia Viviani Quick-Step Floors 2047
en diminution 5e
Drapeau : Royaume-Uni Christopher Froome Sky 1978.68
en diminution 6e
Drapeau : Pays-Bas Tom Dumoulin Sunweb 1975.62
en diminution 7e
Drapeau : Slovénie Primož Roglič Lotto NL-Jumbo 1921
en diminution 8e
Drapeau : Royaume-Uni Simon Yates Mitchelton-Scott 1842
en diminution 9e
Drapeau : Espagne Alejandro Valverde Movistar 1807
en stagnation 10e
Drapeau : Belgique Greg Van Avermaet BMC Racing 1717.14
Classement par équipe à l'issue de la course
Rang Équipe Points
en stagnation 1er
Drapeau : Belgique Quick-Step Floors 11261.97
en stagnation 2e
Drapeau : Royaume-Uni Sky 9334
en stagnation 3e
Drapeau : Allemagne Bora-Hansgrohe 7581
en stagnation 4e
Drapeau : Australie Mitchelton-Scott 7013.03
en stagnation 5e
Drapeau : États-Unis BMC Racing 6964.97
en stagnation 6e
Drapeau : Espagne Movistar 6062
en augmentation 7e
Drapeau : Bahreïn Bahrain-Merida 5840
en augmentation 8e
Drapeau : Allemagne Sunweb 5713.95
en diminution 9e
Drapeau : Kazakhstan Astana 5656
en diminution 10e
Drapeau : Pays-Bas Lotto NL-Jumbo 5609

Liste des participants[modifier | modifier le code]

Légende
Num Dossard de départ porté par le coureur sur cette EuroEyes Cyclassics Pos Position à l'arrivée de la course
 MaillotItalia.svg  Indique un maillot de champion national ou mondial, suivi de sa spécialité NP Indique un coureur qui n'a pas pris le départ de la course
AB Indique un coureur qui n'a pas terminé la course HD Indique un coureur qui a terminé la course hors des délais
Quick-Step Floors
QST
Num Coureur Pos
1 Drapeau : Italie Elia Viviani (ITA) MaillotItalia.svg 1er
2 Drapeau : France Rémi Cavagna (FRA) 132e
3 Drapeau : Danemark Kasper Asgreen (DEN) 99e
4 Drapeau : Belgique Iljo Keisse (BEL) AB
5 Drapeau : Italie Davide Martinelli (ITA) 92e
6 Drapeau : Danemark Michael Mørkøv (DEN) MaillotDinamarca.svg 25e
7 Drapeau : Italie Fabio Sabatini (ITA) 24e
Directeurs sportifs :
AG2R La Mondiale
ALM
Num Coureur Pos
11 Drapeau : Belgique Jan Bakelants (BEL) 37e
12 Drapeau : France Mikaël Cherel (FRA) 33e
13 Drapeau : France Clément Chevrier (FRA) 54e
14 Drapeau : Luxembourg Ben Gastauer (LUX) 56e
15 Drapeau : France Quentin Jauregui (FRA) 42e
16 Drapeau : France Nans Peters (FRA) 38e
17 Drapeau : France Clément Venturini (FRA) 134e
Directeurs sportifs :
Astana
AST
Num Coureur Pos
21 Drapeau : Kazakhstan Alexey Lutsenko (KAZ) MaillotKaz.PNG 101e
22 Drapeau : Kazakhstan Bakhtiyar Kozhatayev (KAZ) 96e
23 Drapeau : Kazakhstan Yevgeniy Gidich (KAZ) 41e
24 Drapeau : Kazakhstan Zhandos Bizhigitov (KAZ) 80e
25 Drapeau : Kazakhstan Ruslan Tleubayev (KAZ) 13e
26 Drapeau : Italie Moreno Moser (ITA) 120e
27 Drapeau : Kazakhstan Andrey Zeits (KAZ) 58e
Directeurs sportifs :
Bahrain-Merida
TBM
Num Coureur Pos
31 Drapeau : Italie Valerio Agnoli (ITA) 115e
32 Drapeau : Slovénie Grega Bole (SLO) 81e
33 Drapeau : Italie Niccolò Bonifazio (ITA) 9e
34 Drapeau : Italie Sonny Colbrelli (ITA) 67e
35 Drapeau : Espagne Iván García (ESP) 66e
36 Drapeau : Slovénie Kristjan Koren (SLO) 48e
37 Drapeau : Italie Antonio Nibali (ITA) AB
Directeurs sportifs :
BMC Racing
BMC
Num Coureur Pos
41 Drapeau : Suisse Tom Bohli (SUI) 50e
42 Drapeau : États-Unis Brent Bookwalter (USA) 60e
43 Drapeau : Italie Alessandro De Marchi (ITA) 73e
44 Drapeau : Australie Simon Gerrans (AUS) 57e
45 Drapeau : Belgique Jürgen Roelandts (BEL) 11e
46 Drapeau : États-Unis Joey Rosskopf (USA) 40e
47 Drapeau : Belgique Dylan Teuns (BEL) 79e
Directeurs sportifs :
Bora-Hansgrohe
BOH
Num Coureur Pos
51 Drapeau : Allemagne Pascal Ackermann (GER) MaillotAlemania.PNG 102e
52 Drapeau : Italie Cesare Benedetti (ITA) 93e
53 Drapeau : Allemagne Marcus Burghardt (GER) 26e
54 Drapeau : Pologne Paweł Poljański (POL) 123e
55 Drapeau : Slovaquie Peter Sagan (SVK) Jersey rainbow.svg MaillotSlovakia.png 10e
56 Drapeau : Allemagne Andreas Schillinger (GER) 89e
57 Drapeau : Allemagne Michael Schwarzmann (GER) 103e
Directeurs sportifs :
Groupama-FDJ
GFC
Num Coureur Pos
61 Drapeau : France Bruno Armirail (FRA) 125e
62 Drapeau : France Arnaud Démare (FRA) 2e
63 Drapeau : Italie Jacopo Guarnieri (ITA) 20e
64 Drapeau : France Olivier Le Gac (FRA) 77e
65 Drapeau : France William Bonnet (FRA) 124e
66 Drapeau : Canada Antoine Duchesne (CAN) MaillotCan.PNG 100e
67 Drapeau : Pays-Bas Ramon Sinkeldam (NED) 61e
Directeurs sportifs :
Lotto-Soudal
LTS
Num Coureur Pos
71 Drapeau : Danemark Lars Bak (DEN) 45e
72 Drapeau : Belgique Tiesj Benoot (BEL) 19e
73 Drapeau : Allemagne André Greipel (GER) 23e
74 Drapeau : Australie Adam Hansen (AUS) 72e
75 Drapeau : Pays-Bas Moreno Hofland (NED) 129e
76 Drapeau : Allemagne Marcel Sieberg (GER) 55e
77 Drapeau : Belgique Jasper De Buyst (BEL) 14e
Directeurs sportifs :
Mitchelton-Scott
MTS
Num Coureur Pos
81 Drapeau : Suisse Michael Albasini (SUI) 83e
82 Drapeau : Australie Cameron Meyer (AUS) 87e
83 Drapeau : Italie Matteo Trentin (ITA) European champion jersey 2016.svg 5e
84 Drapeau : Slovénie Luka Mezgec (SLO) 28e
85 Drapeau : Afrique du Sud Daryl Impey (RSA) MaillotSudáfrica.PNG 36e
86 Drapeau : Nouvelle-Zélande Jack Bauer (NZL) 98e
87 Drapeau : Australie Michael Hepburn (AUS) 126e
Directeurs sportifs :
Movistar
MOV
Num Coureur Pos
91 Drapeau : Colombie Winner Anacona (COL) 117e
92 Drapeau : Espagne Carlos Barbero (ESP) 46e
93 Drapeau : Espagne Antonio Pedrero (ESP) 88e
94 Drapeau : Espagne Rafael Valls (ESP) AB
95 Drapeau : Espagne Marc Soler (ESP) 107e
96 Drapeau : Espagne José Joaquín Rojas (ESP) 15e
97 Drapeau : Espagne Rubén Fernández Andújar (ESP) 118e
Directeurs sportifs :
Dimension Data
DDD
Num Coureur Pos
101 Drapeau : Australie Lachlan Morton (AUS) 76e
102 Drapeau : Australie Mark Renshaw (AUS) 111e
103 Drapeau : Australie Ben O'Connor (AUS) 85e
104 Drapeau : Royaume-Uni Scott Davies (GBR) 64e
105 Drapeau : Afrique du Sud Jay Robert Thomson (RSA) 32e
106 Drapeau : Afrique du Sud Jacobus Venter (RSA) 109e
107 Drapeau : Érythrée Natnael Berhane (ERI) 30e
Directeurs sportifs :
EF Education First-Drapac
EFD
Num Coureur Pos
111 Drapeau : Australie Simon Clarke (AUS) 110e
112 Drapeau : Australie William Clarke (AUS) 106e
113 Drapeau : États-Unis Lawson Craddock (USA) 131e
114 Drapeau : Australie Mitchell Docker (AUS) 112e
115 Drapeau : Suède Kim Magnusson (SWE) 108e
116 Drapeau : Royaume-Uni Daniel McLay (GBR) 113e
117 Drapeau : Italie Sacha Modolo (ITA) 7e
Directeurs sportifs :
Katusha-Alpecin
TKA
Num Coureur Pos
121 Drapeau : Russie Maxim Belkov (RUS) AB
122 Drapeau : Belgique Jenthe Biermans (BEL) AB
123 Drapeau : Suisse Reto Hollenstein (SUI) 21e
124 Drapeau : Portugal José Gonçalves (POR) 70e
125 Drapeau : Allemagne Nils Politt (GER) 27e
126 Drapeau : Colombie Jhonatan Restrepo (COL) 34e
127 Drapeau : Slovénie Simon Špilak (SLO) AB
Directeurs sportifs :
Lotto NL-Jumbo
TLJ
Num Coureur Pos
131 Drapeau : Italie Enrico Battaglin (ITA) 39e
132 Drapeau : Pays-Bas Tom Leezer (NED) 128e
133 Drapeau : Pays-Bas Bert-Jan Lindeman (NED) AB
134 Drapeau : Pays-Bas Danny van Poppel (NED) 95e
135 Drapeau : Allemagne Robert Wagner (GER) 122e
136 Drapeau : Belgique Floris De Tier (BEL) 51e
137 Drapeau : Pays-Bas Antwan Tolhoek (NED) 68e
Directeurs sportifs :
Sky
SKY
Num Coureur Pos
141 Drapeau : Pologne Michał Gołaś (POL) 17e
142 Drapeau : Irlande Philip Deignan (IRL) 121e
143 Drapeau : Espagne Beñat Intxausti (ESP) AB
144 Drapeau : Allemagne Christian Knees (GER) 71e
145 Drapeau : Espagne David López García (ESP) 74e
146 Drapeau : Royaume-Uni Luke Rowe (GBR) 75e
147 Drapeau : Royaume-Uni Ian Stannard (GBR) 52e
Directeurs sportifs :
Sunweb
SUN
Num Coureur Pos
151 Drapeau : Allemagne Nikias Arndt (GER) 8e
152 Drapeau : Belgique Louis Vervaeke (BEL) 47e
153 Drapeau : Australie Jai Hindley (AUS) 86e
154 Drapeau : Allemagne Johannes Fröhlinger (GER) 116e
155 Drapeau : Pays-Bas Lennard Hofstede (NED) 82e
156 Drapeau : Pays-Bas Tom Stamsnijder (NED) AB
157 Drapeau : Australie Michael Storer (AUS) 90e
Directeurs sportifs :
Trek-Segafredo
TFS
Num Coureur Pos
161 Drapeau : Italie Eugenio Alafaci (ITA) 130e
162 Drapeau : Pays-Bas Koen de Kort (NED) 62e
163 Drapeau : Allemagne John Degenkolb (GER) 4e
164 Drapeau : Autriche Michael Gogl (AUT) AB
165 Drapeau : Italie Giacomo Nizzolo (ITA) 6e
166 Drapeau : Suisse Grégory Rast (SUI) 63e
167 Drapeau : États-Unis Kiel Reijnen (USA) 97e
Directeurs sportifs :
UAE Emirates
UAD
Num Coureur Pos
171 Drapeau : Italie Matteo Bono (ITA) 91e
172 Drapeau : Australie Rory Sutherland (AUS) 127e
173 Drapeau : Italie Simone Consonni (ITA) 12e
174 Drapeau : Italie Roberto Ferrari (ITA) 94e
175 Drapeau : Norvège Alexander Kristoff (NOR) 3e
176 Drapeau : Italie Marco Marcato (ITA) 69e
177 Drapeau : Italie Oliviero Troia (ITA) 84e
Directeurs sportifs :
CCC Sprandi Polkowice
CCC
Num Coureur Pos
181 Drapeau : Pologne Paweł Franczak (POL) 31e
182 Drapeau : Pologne Kamil Gradek (POL) 119e
183 Drapeau : Allemagne Jonas Koch (GER) 16e
184 Drapeau : Slovénie Marko Kump (SLO) AB
185 Drapeau : Pologne Łukasz Owsian (POL) 49e
186 Drapeau : Pologne Michał Paluta (POL) 43e
187 Drapeau : Slovénie Jan Tratnik (SLO) 65e
Directeurs sportifs :
Gazprom-RusVelo
GAZ
Num Coureur Pos
191 Drapeau : Russie Alexander Porsev (RUS) 29e
192 Drapeau : Russie Artem Nych (RUS) 35e
193 Drapeau : Russie Dmitry Kozontchuk (RUS) 59e
194 Drapeau : Russie Sergey Firsanov (RUS) 104e
195 Drapeau : Russie Evgeny Shalunov (RUS) 133e
196 Drapeau : Russie Sergey Shilov (RUS) 44e
197 Drapeau : Russie Igor Boev (RUS) 53e
Directeurs sportifs :
Verandas Willems-Crelan
VWC
Num Coureur Pos
201 Drapeau : Pays-Bas Huub Duyn (NED) 78e
202 Drapeau : Belgique Mathias De Witte (BEL) 18e
203 Drapeau : Belgique Arjen Livyns (BEL) 22e
204 Drapeau : Belgique Elias Van Breussegem (BEL) 114e
205 Drapeau : Pays-Bas Stan Godrie (NED) 105e
206
207
Directeurs sportifs :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (de) « Cyclassics Hamburg künftig in chinesischer Hand », sur rad-net.de, (consulté le 21 août 2018)
  2. (de) « Neuer Hauptsponsor gefunden: Hamburger Cyclassics gerettet », sur focus.de, (consulté le 21 août 2018)
  3. a et b (nl) « VOORBESCHOUWING: CYCLASSICS HAMBURG 2018 », sur wielerflits.nl, (consulté le 21 août 2018)
  4. (en) « Viviani wins EuroEyes Cyclassics Hamburg », sur cyclingnews.com, (consulté le 22 août 2018)
  5. (en) « Viviani wins EuroEyes Cyclassics Hamburg », sur cyclingtips.com, (consulté le 22 août 2018)
  6. (en) « Viviani takes Quick-Step's 55th win of the season in Hamburg », sur cyclingnews.com, (consulté le 22 août 2018)
  7. « Règlement UCI du sport cycliste - Titre II, épreuves sur route - Chapitre X, classement UCI - Article 2.10.008, Barème des points applicables, Article 2.10.039, Barème des points - version au 1er mars 2018 » [PDF], sur uci.ch (consulté le 25 mars 2018)

Liens externes[modifier | modifier le code]