Euphorbia stenoclada

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Euphorbia stenoclada
Description de cette image, également commentée ci-après
Euphorbia stenoclada
dominant des fourrés d'arina (Psiadia altissima)
sur l'île Europa
Classification
Règne Plantae
Division Magnoliophyta
Classe Magnoliopsida
Ordre Malpighiales
Famille Euphorbiaceae
Genre Euphorbia

Nom binominal

Euphorbia stenoclada
Baill., 1887

Classification phylogénétique

Ordre Malpighiales
Famille Euphorbiaceae

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure
Révision de 2004

Statut CITES

Sur l'annexe  II  de la CITES Annexe II , Rév. du 23/06/2010

Euphorbia stenoclada (en malgache Samanta[1]) est une euphorbe arborescente endémique[2] de Madagascar et de quelques îlots du canal du Mozambique (l'île Europa, l'île Juan de Nova[3]).

Détail des rameaux sur un jeune plant de deux ans

Cette espèce peut atteindre quatre à cinq mètres de hauteur. C'est une plante entièrement dépourvue de feuilles. Les jeunes rameaux, charnus et légèrement aplatis, demeurent chlorophylliens pendant plusieurs années et assurent la photosynthèse à la place des feuilles. Ces rameaux qui se terminent en pointes épineuses, sont recouverts d'un enduit cireux qui leur confère une couleur bleutée.

Un extrait de cette plante est utilisé à Madagascar en phytothérapie traditionnelle pour le traitement de certaines affections respiratoires (asthme et bronchite aiguë). Cet extrait a in vitro la capacité de bloquer la prolifération induite par l'interleukine 1-bêta sur le tissu musculaire lisse des voies respiratoires humaines, ce qui pourrait indirectement expliquer son utilisation dans le traitement de l'asthme[4]. Son efficacité reste toutefois à démontrer.

Euphorbia stenoclada est parfois planté en ornement dans les régions tropicales, notamment à la Réunion[2].

Sous-espèces[modifier | modifier le code]

Deux sous-espèces sont considérées chez Euphorbia stenoclada :

  • Euphorbia stenoclada ssp. stenoclada
  • Euphorbia stenoclada ssp. ambatofinandranae

La première correspond à la forme classique générale, elle est assez commune dans le sud-ouest de Madagascar. La seconde possède une aire assez restreinte sur les hauts plateaux entre Antsirabe et Fianarantsoa, près de la localité d'Ambatofinandrahana ; elle est considérée en danger critique d'extinction par l'UICN [5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Centre d'échange d'informations de Madagascar : espèces endémiques de la zone écofloristique occidentale de basse altitude
  2. a et b Index de la flore vasculaire de la Réunion : Euphorbia stenoclada
  3. Sarah Caceres, Etude préalable pour le classement en réserve naturelle des îles Éparses, annexe 7
  4. (en) Chaabi et al., « Anti-proliferative effect of Euphorbia stenoclada in human airway smooth muscle cells in culture », Journal of ethnopharmacology, juillet 2006 (lien Pubmed)
  5. (en) IUCN red list : Euphorbia stenoclada ssp. ambatofinandranae

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :