Euphorbia stenoclada

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Euphorbia stenoclada (en malgache Samanta[1]) est une euphorbe arborescente endémique[2] de Madagascar et de quelques îlots du canal du Mozambique (l'île Europa, l'île Juan de Nova[3]).

Détail des rameaux sur un jeune plant de deux ans

Cette espèce peut atteindre quatre à cinq mètres de hauteur. C'est une plante entièrement dépourvue de feuilles. Les jeunes rameaux, charnus et légèrement aplatis, demeurent chlorophylliens pendant plusieurs années et assurent la photosynthèse à la place des feuilles. Ces rameaux qui se terminent en pointes épineuses, sont recouverts d'un enduit cireux qui leur confère une couleur bleutée.

Un extrait de cette plante est utilisé à Madagascar en phytothérapie traditionnelle pour le traitement de certaines affections respiratoires (asthme et bronchite aiguë). Cet extrait a in vitro la capacité de bloquer la prolifération induite par l'interleukine 1-bêta sur le tissu musculaire lisse des voies respiratoires humaines, ce qui pourrait indirectement expliquer son utilisation dans le traitement de l'asthme[4]. Son efficacité reste toutefois à démontrer.

Euphorbia stenoclada est parfois planté en ornement dans les régions tropicales, notamment à la Réunion[2].

Sous-espèces[modifier | modifier le code]

Deux sous-espèces sont considérées chez Euphorbia stenoclada :

  • Euphorbia stenoclada ssp. stenoclada
  • Euphorbia stenoclada ssp. ambatofinandranae

La première correspond à la forme classique générale, elle est assez commune dans le sud-ouest de Madagascar. La seconde possède une aire assez restreinte sur les hauts plateaux entre Antsirabe et Fianarantsoa, près de la localité d'Ambatofinandrahana ; elle est considérée en danger critique d'extinction par l'UICN [5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Centre d'échange d'informations de Madagascar : espèces endémiques de la zone écofloristique occidentale de basse altitude
  2. a et b Index de la flore vasculaire de la Réunion : Euphorbia stenoclada
  3. Sarah Caceres, Etude préalable pour le classement en réserve naturelle des îles Éparses, annexe 7
  4. (en) Chaabi et al., « Anti-proliferative effect of Euphorbia stenoclada in human airway smooth muscle cells in culture », Journal of ethnopharmacology, juillet 2006 (lien Pubmed)
  5. (en) IUCN red list : Euphorbia stenoclada ssp. ambatofinandranae

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :