Eupalinos de Mégare

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Eupalinos de Mégare
Tunnel of Eupalinos.jpg

Tunnel d'Eupalinos

Biographie
Naissance
Époque
Activités

Eupalinos de Mégare est un ingénieur de la Grèce antique, célèbre pour la construction du tunnel de Samos (également appelé tunnel d'Eupalinos ou aqueduc eupalinien) au VIe siècle av. J.-C..

Biographie[modifier | modifier le code]

L'historien grec Hérodote décrit brièvement le tunnel dans son Enquête (3.60) et désigne Eupalinos de Mégare comme étant son architecte. Eupalinos peut donc être considéré comme le premier hydraulicien dont l'histoire ait conservé le nom[1]. Excepté cela, on ne connaît rien d'autre sur lui.

Le Tunnel d'Eupalinos[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Tunnel d'Eupalinos.

Long de 1 036 m, il faisait déboucher directement en ville l'eau d'une source abondante, située au nord de la colline de l'acropole.
Le tunnel, vraisemblablement achevé entre 550 et 530 av. J.-C.[2], est le deuxième tunnel connu au cours de l'histoire à avoir été creusé simultanément à partir de ses deux extrémités, et le premier ayant été réalisé ainsi de manière méthodique, et non « au hasard ». S'agissant également du plus long tunnel en son temps, le tunnel d'Eupalinos est considéré comme un des exploits de l'ingénierie antique.

Pour comparaison, le plus vieux tunnel connu ayant été construit par deux équipes en simultané est le tunnel d'Ezéchias à Jérusalem, achevé vers 700 av. J.-C. Néanmoins, de nombreux faux départs dans de mauvaises directions, qui rend nécessaire un parcours de 450 mètres pour franchir 300 mètres, indique que le creusement fut réalisé sans approche méthodique[3]. Au lieu de cela, les ouvriers suivirent probablement le cours souterrain de l'eau[1].

Utilisations de son nom[modifier | modifier le code]

  • Un important tunnel routier, baptisé du nom d'Eupalinos, a été récemment mis en service au pied des monts Geraneia à Corinthe, afin de faciliter la nouvelle connexion par voie rapide entre Athènes et Corinthe. Le tunnel Eupalinos est le plus long des trois tunnels qui s'enchaînent le long de cette voie rapide.
  • Paul Valéry est l'auteur d'un dialogue intitulé Eupalinos ou l'architecte (1923) (lien wikisource).
  • Les éditions Parenthèses, basées à Marseille, ont baptisée du nom d'Eupalinos leur collection d'ouvrages relatifs à l'architecture et à l'urbanisme.
  • Une villa située sur le territoire de la commune de Pully, en Suisse, a été nommée en son honneur par ses premiers propriétaires, grecs d'origine.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Apostol 2004, p. 33
  2. Evans 1999, p. 150
  3. Burns 1971, p. 173

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • (en) Alfred Burns, « The Tunnel of Eupalinus and the Tunnel Problem of Hero of Alexandria » [« Le tunnel d'Eupalinos et le tunnel problématique de Héron d'Alexandrie »], Isis, vol. 62, no 2,‎ , p. 172-185
  • (en) B. L. Van der Waerden, « Eupalinos and His Tunnel » [« Eupalinos et son tunnel »], Isis, vol. 59, no 1,‎ , p. 82-83
  • (en) Harry B. Evans, « Review of Hermann Kienast, Die Wasserleitung des Eupalinos auf Samos » [« Revue de L'adduction d'eau d'Eupalinos de Samos de Hermann Kienast »], American Journal of Archaeology, vol. 103, no 1,‎ , p. 149-150
  • (de) Hermann Kienast, Die Wasserleitung des Eupalinos auf Samos, Athènes, Deutsches Archäologisches Institut Athen
  • (de) Hermann Kienast, Die Wasserleitung des Eupalinos auf Samos (Samos XIX.), Bonn, Rudolph Habelt, (ISBN 3-7749-2713-8)
  • (en) June Goodfield et Stephen Toulmin, « How Was the Tunnel of Eupalinus Aligned? » [« Comment le tunnel d'Eupalinos a-t-il été visé ? »], Isis, vol. 56, no 1,‎ , p. 46-55
  • (en) Tom M. Apostol, « The Tunnel of Samos », Engineering and Science, no 1,‎ , p. 30-40 « lire en ligne » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), brisé le 4 septembre 2015

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]