Eugeniusz Kazimirowski

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Eugeniusz Kazimirowski
Kazimirowski Eugeniusz, Divine Mercy, 1934.jpg

Le Roi de la Miséricorde Divine par Eugeniusz Kazimirowski (1873-1939)

Naissance
Décès
Nationalité
Activités
Peintre, iconographeVoir et modifier les données sur Wikidata
Formation

Eugeniusz Kazimirowski (1893, Wygnanka en Podolie - 1939, Białystok) est un artiste peintre polonais célèbre pour avoir peint la première Icône de la Miséricorde divine selon les indications de sainte Faustine Kowalska, religieuse polonaise mystique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Eugeniusz Kazimirowski, fils d’August et de Maria Kossakowska, fréquenta plusieurs écoles de peinture européennes : en Pologne, Russie, France et Italie. De retour en Pologne à Cracovie, en 1898-1899, il étudia à l’Académie des Beaux-Arts sous la direction de Leon Wyczółkowski et en 1898, il exposa son premier tableau, intitulé « Studium d’un moine ». À partir de 1904 ses œuvres furent exposées à Cracovie et Varsovie, plus tard Vilnius et Białystok. Il résida à Cracovie. Il fit pour gagner sa vie, des travaux de peinture polychrome dans des églises et des paysages et des portraits, comme ceux de la famille Lednicki de Borek en 1910, de Józef Piłsudski, Jan Henryk Dąbrowski, et des peintures à thématique religieuse. En 1914, il vécut à Washington. En 1915, il fut professeur à l’Ecole des Enseignants et décorateur au Grand Théâtre et au Théâtre Polonais de Vilnius, puis membre de la société des artistes peintres de Vilnius et de la Société des artistes peintres indépendants.

En 1934, à la demande du père Michał Sopoćko, il peignit le premier tableau de Jésus Miséricordieux, qui le rendit célèbre, appelé aussi icône de la Miséricorde divine selon les indications de sainte Faustine - qui le trouva cependant le tableau moins beau que son apparition.

En 1936 sur il vécut à Białystok et s'occupa du tourisme[1]. Son œuvre disparut pendant la deuxième Deuxième Guerre mondiale sauf quelques tableaux conservés à Vilnius[2]. Une exposition lui fut consacrée au Muzeum Podlaskie de Białystok[3].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Michał Goławski, Eugeniusz Kazimirowski, Białystok. Przewodnik po mieście i okolicy.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]