Eugenio Fuentes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fuentes.
Eugenio Fuentes
Naissance (60-61 ans)
Montehermoso, province de Cáceres, Drapeau de l'Espagne Espagne
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Espagnol
Genres

Œuvres principales

  • Série Ricardo Cupido

Eugenio Fuentes, né à Montehermoso, dans la province de Cáceres, en 1958[1], est un romancier espagnol, auteur de roman policier.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1990, il crée le détective privé Ricardo Cupido dans un court roman (ou une longue nouvelle) intitulé Las batallas de Breda. Se déplaçant à vélo dans les rues de Breda, le personnage « exerce sa profession en bonne intelligence avec les autorités locales. »[2] Trois ans plus tard, il reprend ce héros dans le roman El nacimiento de Cupido, qui se déroule aux îles Canaries. C'est le second titre d'une série policière où l'auteur, en plus de s'adonner à une certaine critique sociale, porte un soin tout particulier à la psychologie de ses personnages, à la description de leurs relations et au déroulement temporel de l'intrigue.

Dans Meurtres en réserve (El interior del bosque, 1999), Cupido est chargé par un avocat madrilène de retrouver l'assassin de Gloria, sa maîtresse, dont le cadavre a été retrouvé sauvagement égorgé. Dans Les Mains du pianiste (Las manos del pianista, 2003), un musicien sans talent arrondit ses fins de mois en éliminant sur commande des animaux de compagnie dont les maîtres ne savent comment s'en débarrasser. Il a recours au service de Cupido quand il comprend que l'un de ses contrats pourrait l'impliquer dans le meurtre d'un homme d'affaires. Le récit, où alternent les points de vue du pianiste et des principaux personnages, étudie avec minutie tous les rouages de la spéculation immobilière.

En marge de la littérature policière, Eugenio Fuentes a également publié des essais.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

Série Ricardo Cupido[modifier | modifier le code]

  • Las batallas de Breda (1990)
  • El nacimiento de Cupido (1993)
  • Tantas mentiras (1997)
  • El interior del bosque (1999)
    Publié en français sous le titre Meurtres en réserve, traduit par Anne-Marie Meunier, Paris, Gallimard, coll. La Noire, 2003, p. 302 (ISBN 2-07-076062-6) (notice BnF no FRBNF38970523)
  • La sangre de los ángeles (2001)
  • Las manos del pianista (2003)
    Publié en français sous le titre Les Mains du pianiste, traduit par Marie Delporte, Louis Audibert éditions, 2004, p. 254 (ISBN 978-2847490459)
  • Venas de nieve (2005)
  • Cuerpo a cuerpo (2007)
  • Contrarreloj (2009)
  • Si mañana muero (2013)
  • Mistralia (2015)

Recueil de nouvelles[modifier | modifier le code]

Série Ricardo Cupido[modifier | modifier le code]

  • Vías muertas (1997)

Essais[modifier | modifier le code]

  • La mitad de occidente (2003)
  • Tierras de fuentes (2010)
  • Literatura del dolor, poética de la bondad (2013)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Eugenio Fuentes », sur Goodreads (consulté le 25 janvier 2015)
  2. Claude Mesplède, Dictionnaire des littératures policières, vol. 1, p. 794.

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]