Eugene Asa Carr

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Carr.

Eugene Asa Carr
Eugene Asa Carr

Naissance
Hamburg, comté d'Érié, État de New York
Décès (à 80 ans)
Washington
Allégeance Flag of the United States (1861-1863).svg Union
Grade Union Army major general rank insignia.svg Major-général
Conflits Guerre de Sécession

Guerres indiennes

Faits d'armes Pea Ridge
Distinctions US-MOH-1862.png médaille d'honneur

Eugene Asa Carr (né le dans le comté d'Érié, dans l'État de New York, et décédé le à Washington) est un major-général de l'Union.

Avant la guerre[modifier | modifier le code]

Eugene Asa Carr sort diplômé de West Point en 1850[note 1].

Il est breveté second lieutenant le dans le mounted rifle et est promu à ce grade le [1]. Il est alors affecté dans l'Ouest américain[2].

Le , il est sévèrement blessé par une flèche lors d'une escarmouche contre des Apaches près de Limpia au Texas[3]. Il est promu premier lieutenant le dans le 1st U.S. cavalry. Il est promu capitaine le . Avant le début du conflit, il est affecté au fort Washita (en) dans le Territoire indien.

Guerre de Sécession[modifier | modifier le code]

Eugene Asa Carr est affecté dans le 4th U.S. Cavalry le sous les ordres du général Nathaniel Lyon[1],[3]. Il participe à la bataille de Wilson's Creek où il est breveté lieutenant-colonel le pour bravoure et service méritant lors de la bataille de Wilson's Creek. Il est nommé colonel du 3rd Illinois cavalry le .

Lors de la bataille de Pea Ridge, Eugene A. Carr est blessé trois fois mais refuse de quitter le champ de bataille[3]. De la mitraille ricoche sur son poignet traversant sa manche et lui occasionnant une blessure similaire à une entorse ; une balle le frappe au cou le paralysant momentanément mais n'occasionnant pas de séquelles et il est enfin touché à la cheville[4].

Il est nommé brigadier général des volontaires le [1]. Il est promu commandant dans le 5th U.S. cavalry le . Lors de la bataille de Champion's Hill, il repousse les confédérés lors d'un assaut à la baïonnette[5]. En octobre 1862, il a une crise de malaria alors qu'il se trouve à Helena, en Arkansas[4]. Il est breveté colonel pour bravoure et service méritant lors de la bataille de Big Black River Bridge le . Le , il est breveté major-général des volontaires. Le , il est breveté brigadier général pour bravoure et service méritant lors de la capture de Little Rock Ark et major général pour bravoure et service méritant sur le champ de bataille lors de la guerre. Il participe à la campagne de Camden[4]. Il commande alors des troupes sous les ordres du major général Edward Richard Sprigg Canby lors du siège de Mobile[2].

Après la guerre[modifier | modifier le code]

Eugene Asa Carr quitte le service actif des volontaires le [1]. Lors de la bataille de Summit Springs, il combat et défait une force Cheyenne le dans le Colorado lors de la première campagne d'hiver de Sheridan en 1868-69[6]. Il est promu lieutenant-colonel le . Après la bataille de Little Bighorn, il participe à plusieurs actions contre les Sioux. Il est promu colonel le dans le 6th U.S. cavalry. Il combat alors les Apaches en Arizona et au Nouveau-Mexique[3].

À la suite d'un incident qui voit la mort d'un officier et de six soldat lors d'une tentative d'arrestation d'un prophète indien dans le village de Cibecue Creek, il demande une enquête pour laver son honneur des critiques qui ont vu le jour. L'enquête le blanchit mais il reste hanté par cet incident[3]. Il est nommé brigadier général le .

Le , il reçoit la médaille d'honneur pour bravoure distinguée lors de la bataille de Pea Ridge Ark le , en tant que colonel du 3rd Illinois cavalry alors qu'il dirigeait le déploiement de son commandement et qu'il tenait le terrain sous un feu vif de balles et d'obus et au cours de laquelle il a été plusieurs fois blessé[1].

Il prend sa retraite le .

Il meurt le à Washington et est enterré au cimetière de West Point[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Il est de la même promotion que les futurs généraux Richard Arnold, William Passmore Carlin, Cuvier Grover, Adam Jacoby Slemmer, Gouverneur Kemble Warren et William Lewis Cabell, Jean Jacques Alfred Alexandre Mouton, Nicholas Bartlett Pearce, Robert Ransom Jr., Lucius Marshall Walker, Charles Sidney Winder. Les cinq premiers ont combattu dans les rangs de l'Union et les six derniers dans ceux de la Confédération.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e Heitman 1903.
  2. a et b Tucker 2013.
  3. a b c d et e Ticker 2013.
  4. a b et c Welsh 2005.
  5. Smith 2006.
  6. (en) Johnston, Black sun : the battle of summit springs, 1869, St. Martin's Press, (ISBN 9781466849815, OCLC 865106483, lire en ligne)
  7. (en) « Eugene Asa Carr », sur Find a Grave

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • (en) Francis B. Heitman, Historical Register and Dictionary of the United States Army, from it's Organization, September 29, 1789, to March 2, 1903, Washington, Government Printed Office, (lire en ligne). 
  • (en) Spencer C. Tucker, American Civil War: The Definitive Encyclopedia and Document Collection [6 volumes]: The Definitive Encyclopedia and Document Collection

Gale virtual reference library, ABC-CLIO, , 2777 p. (ISBN 978-1-85109-682-4). 

  • (en) Timothy B. Smith, Champion Hill : Decisive Battle for Vicksburg, Casemate Publishers, , 520 p. (ISBN 978-1-61121-000-2). 
  • (en) Jack D. Welsh, Medical Histories of Union Generals, Kent State University Press, , 422 p. (ISBN 978-0-87338-853-5). 

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]