Eugen Herrigel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Eugen Herrigel
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Parti politique

Eugen Herrigel (né le à Lichtenau et mort à Partenkirchen) était un philosophe allemand.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il enseigna un temps la philosophie à l'Université impériale de Tohoku à Sendai, au Japon, de à . Durant cette période, il crut possible d'approcher la pratique du Zen en s'initiant au tir à l'arc de cérémonie japonais (kyūdō), dans une variante de celui pratiqué dans les temples shintō appelée daishadōkyō. Il fit cet apprentissage auprès du fondateur de ce courant, maître Awa Kenzō.

Eugen Herrigel reste surtout connu non pour ses travaux en tant que philosophe spécialiste de Kant et Eckhart, mais pour l'ouvrage qu'il tira de son expérience du tir à l'arc, qui rencontrera un grand succès international, Le Zen dans l'art chevaleresque du tir à l'arc (1948).

Après sa mort, sa femme Gusty Herrigel rassembla et compila des textes sur le Zen rédigés par lui, mais jamais édités de la volonté même de Herrigel. L'ouvrage posthume qu'elle en tira fut publié en 1958 sous le titre Der Zen-Weg (La Voie du zen).

Éléments biographiques[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]


Liens externes[modifier | modifier le code]