Eugen Barbu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Eugen Barbu
Eugen Barbu.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 69 ans)
BucarestVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalité
Formation
Activités
Conjoint
Marga Barbu (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Parti politique
Membre de
Influencé par
Distinction

Eugen Barbu ( - ) est un romancier et journaliste roumain, lauréat du Prix Herder et membre correspondant de l'Académie roumaine. Sa personnalité et son œuvre ont donné lieu à différentes controverses, liées notamment à des accusations de plagiat et à des pamphlets nationalistes.

Biographie[modifier | modifier le code]

Eugen Barbu naît dans l'entre-deux-guerres à Bucarest. Son père Nicolae Crevedia est écrivain. Après avoir commencé par des études de Droit, il sort diplômé de la Faculté de Lettres de l'Université de Bucarest en 1947. Il débute sa vie professionnelle en tant que journaliste dans la presse communiste. Ses débuts littéraires sont marqués par la nouvelle Munca de jos (1955) et un premier roman Balonul e rotund (1956). Les romans Le grand dépotoir (Groapa, 1957) et Princepele (1969), romans à tendance néoréaliste, constituent son œuvre principale.

Son succès littéraire et sa proximité de Nicolae Ceaușescu lui valurent d'avoir un rôle actif dans la censure pratiquée par ce régime.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Le roman Groapa (1957), en français La Fosse, traduit du roumain par Léon Negruzzi et Mauriciu Floresco, Paris, Buchet / Chastel, 1966 et ensuite Le grand dépotoir, Paris, traduit du roumain par Laure Hinckel, Éditions Denoël (2012)
  • Le roman Princepele (1969)

Liens externes[modifier | modifier le code]