Eugène Vieillard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Eugène Vieillard
Description de l'image defaut.svg.
Naissance
Décès
Nationalité française
Domaines botanique
Renommé pour récoltes en Nouvelle-Calédonie et à Tahiti

Eugène Vieillard ( - ) est un naturaliste, explorateur et botaniste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Eugène Vieillard est né le 9 avril 1819 à Périers (département de la Manche). Il a effectué ses études de médecine à l'école de médecine de Caen.

Employé comme médecin de marine sur un navire marchand de 1854 à 1857, il a récolté des plantes à Tahiti avec Jean Armand Isidore Pancher.

En 1861, il se rendit en Nouvelle-Calédonie, en faisant escale au cap de Bonne-Espérance, sur l'île de La Réunion, à Sydney et en Nouvelle-Zélande. De 1862 à 1867, il explora la Nouvelle-Calédonie où son travail l'y a conduit, et herborisa avec le naturaliste Émile Deplanche. Sa collection de plantes est importante : près de 12 000 spécimens qu'il ramena en France pour les distribuer à des botanistes européens.

Dans les années 1860, il publia de nombreux ouvrages sur les plantes de ces régions et devient un botaniste réputé. Il devint professeur de botanique et directeur du jardin botanique de Caen de 1871 à 1895.

Il mourut près d'Avranches, à Marcey-les-Grèves, le 7 novembre 1896. [1],[2].

Quelques publications[modifier | modifier le code]

  • Eugène Vieillard, Études sur les genres Oxerae et Deplancheae, Ed. A. Hardel, 1862.
  • Eugène Vieillard, Plantes utiles de la Nouvelle-Calédonie, Ed. L. Martinet, 1862.
  • Eugène Vieillard, Émile Deplanche. Essai sur la Nouvelle-Calédonie, Édition initiale : Ed. Challamel aîné, 1863, Réédition : Ed. L'harmattan. 2001.
  • Eugène Vieillard, Plantes de la Nouvelle-Calédonie, recueillies par M. E. Vieillard, Bulletin de la Société linnéenne de Normandie, Ed. F. Le Blanc-Hardel, 1865.
  • Eugène Vieillard, Notes sur quelques plantes intéressantes de la Nouvelle-Calédonie, Ed. F. Le Blanc-Hardel, 1866.
  • Eugène Vieillard, Étude sur les palmiers de la Nouvelle-Calédonie, Ed. F. Le Blanc-Hardel, 1873.
  • Eugène Vieillard, Notice sur la vie et les travaux d'Émile Deplanche, Ed. F. Le Blanc-Hardel, 1877.

Liste partielle des espèces qui lui ont été dédiées[modifier | modifier le code]

Les espèces végétales suivantes ont été nommées en son honneur :

Références[modifier | modifier le code]

  • McKee, ME; HS McKee; E Vieillard; E Deplanche. Collectors in N. Caledonia. En Histoire & Nature, 1981 - 17-18 : 49-68.
  • O. Lignier, Essai sur l'histoire du Jardin des Plantes de Caen, Bulletin de la Société Linnéenne de Normandie, 1905, sér. 5, 8: 130.
  1. Fiche Vieillard in JSTOR
  2. Prince Roland Bonaparte : Note ptéridologiques, Fascicule VII, page 405-406 - Paris, 1918

Liens externes[modifier | modifier le code]

Vieill. est l’abréviation botanique standard de Eugène Vieillard.

Consulter la liste des abréviations d'auteur ou la liste des plantes assignées à cet auteur par l'IPNI