Eugène Viala

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Viala.
Eugène Viala
Ev2.jpg

Eugène Viala dans son atelier

Naissance

Salles-Curan
Décès
(à 53 ans)
Salles-Curan
Nationalité
Drapeau de la France
Activités
Autres activités
Formation
École des beaux-arts, Académie Julian.
Élève
Renaud de Lévézou de Vézins
Mouvement
Mécènes
Maurice Fenaille
Distinctions
Prix Cabrol en 1909

Eugène Viala, né à Salles-Curan (Aveyron) le et mort le [1], est un aquafortiste français[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Eau-forte d'Eugène Viala[3]

Eugène Viala entre à l'École des beaux-arts de Montpellier en 1877, puis, en 1881, à l'Académie Julian[4] à Paris. Il épouse Berthe Ducroët de Saint-Geniez-d'Olt en 1888, et ont quatre enfants. Constituée d'huiles sur panneaux et d'aquarelles, son œuvre peinte est marquée par des supports pauvres, à la mesure de la situation sociale de l'artiste. Mais c'est surtout dans le domaine de la gravure qu'il excelle : petits formats de cartes postales, paysages hallucinés, entre romantisme et symbolisme. Remy de Gourmont fait partie des écrivains avec lesquels il entretient des relations.

En 1908 et 1909, il dirige Le Cri de la Terre, revue bimensuelle, régionale et illustrée, éditée par l’imprimerie Louis Loup-Forveille à Rodez, et qui publie treize numéros entre 1908 et 1909[5].

Un séjour chez son ami et mécène Maurice Fenaille lui permet d'éclaircir les tons naturellement sombres de sa palette. Il publie plusieurs ouvrages poétiques : Paysages, recueil constitué de poèmes en prose, et un recueil rédigé en vers, Loin des foules. Il publie également un roman intitulé La traversée du Rouergue. À Rodez, il devient photographe et publie quelques photos. En 1912, avec Maurice Fenaille, il crée un atelier à Neuilly. Il meurt l'année suivante à Salles-Curan des suites d'un accident de la circulation qu'il a eu à Paris en descendant d'un tramway.

Hommages[modifier | modifier le code]

Monument à Eugène Viala à Salles-Curan.

Une école, une rue et un square de son village natal où il est inhumé, ainsi qu'une rue de Rodez portent son nom.

Une association Les Amis d'Eugène Viala et du Lévezou[6] présidée par Serge Bories, membre de la Société des lettres, sciences et arts de l'Aveyron, existe à Salles-Curan depuis 1999. Elle développe des activités culturelles et organise des expositions. Elle a pour objectif la création d'un musée Eugène Viala dans le centre du Bourg de Salles-Curan[7]. L'association a fait rééditer deux recueils de poèmes d'Eugène Viala : un recueil de nouvelles appelé Paysages et un recueil de poèmes en vers appelé Loin des Foules[8]. Cette association publie annuellement une revue : "Murmures de notre terre" qui en 2015 verra paraître son 15° numéro.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (notice BnF no FRBNF12041719)
  2. (en)Benezit
  3. « Eugène Viala (1859-1913). », sur data.bnf.fr (consulté le 17 novembre 2014)
  4. « Elèves et professeurs de l'Académie Julian, lettre V », sur sites.google.com (consulté le 17 novembre 2014)
  5. « Eugène Viala, Le Cri de la Terre », sur patrimoni.macarel.net (consulté le 17 novembre 2014)
  6. « Association Les Amis d'Eugène Viala et du Lévézou », sur www.net1901.org (consulté le 17 novembre 2014)
  7. La Dépêche du Midi, « Salles-Curan. Pleins de projets pour les amis d'Eugène Viala », sur www.ladepeche.fr, (consulté le 17 novembre 2014)
  8. Association Les Amis d'Eugène Viala et du Lévézou et Serge Bories (dir.), Murmures de notre terre (Périodique), Salles-Curan, Association Les Amis d'Eugène Viala et du Lévézou, 2004-, n° : ill. ; 30 cm (ISSN 2115-2071, notice BnF no FRBNF42389152)

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Paul Ramadier, Eugène Viala, poète des solitudes, Rodez, Georges Subervie, , 21 p., In-16 (notice BnF no FRBNF31173710)
  • Pierre Jalabert et Armand Boutillier du Retail (Collecteur), Dossiers biographiques Boutillier du Retail : Documentation sur Eugène Viala (Coupures de presse), Paris, Le monde nouveau, , 1 pièce ; in-8 (notice BnF no FRBNF43716110)
  • Jehan d' Arvieux (préf. C. Gandilhon Gens d'Armes), Le Décor d'un rêve d'artiste (Eugène Viala) : 39 illustrations d'Eugène Viala, Rodez, Carrère, , 368 p., In-8° (notice BnF no FRBNF31735170)
  • Hommage à Eugène Viala : Inauguration du monument Eugène Viala, Rodez, 8 septembre 1930, Rodez, Carrère, (notice BnF no FRBNF34184762)
  • Jacques Viala, La pensée de Viala - L'art de Renaud de Vezins : Avec deux portraits de Jean Ferrieu, Rodez, P. Carrère, , 23 p., In-8° (notice BnF no FRBNF31569468)
  • Francis Carco, Bohème d'artiste, Paris, A. Michel, , 287 p., In-16 (notice BnF no FRBNF31906729), chap. XI
  • Bernard Combes de Patris, Jacques Bousquet et Paul Ramadier, Le centenaire d'Eugène Viala : Extrait de la Revue du Rouergue, n° 52, octobre-décembre 1959 (Discours), Rodez, Revue du Rouergue, , 1 pièce (paginé 364-401) ; in-8 (notice BnF no FRBNF40370503)
  • Albert Roussanne (préf. Jean Adhemar), Eugène Viala : graveur du fantastique, 1859-1913, Rodez, Subervie, , 366 p., 2 p. de pl.-14 f. de pl. : couv. ill. ; 21 cm (notice BnF no FRBNF34862931)
  • Chantal Lalle, Eugène Viala ou le cri du silence, Aguessac, Éd. asociatives Clapàs, coll. « Les ami(e)s à voix » (no 7), , 229 p., ill., couv. ill. en coul. ; 29 cm (ISBN 2-907813-14-5, ISSN 1159-9758, notice BnF no FRBNF36162824)
  • Association Les Amis d'Eugène Viala et du Lévézou et Serge Bories (dir.), Murmures de notre terre (Périodique), Salles-Curan, Association Les Amis d'Eugène Viala et du Lévézou, 2004-, n° : ill. ; 30 cm (ISSN 2115-2071, notice BnF no FRBNF42389152)
  • Serge Bories et Société des lettres, sciences et arts de l'Aveyron, Le préfet dans le décor d'un rêve d'artiste ou Jean Moulin chez Eugène Viala : Études aveyronnaises 2002 (Périodique), Rodez, Société des lettres, sciences et arts de l'Aveyron, , 24 cm (ISSN 1271-6081)
  • Chantal Lalle et Société des lettres, sciences et arts de l'Aveyron, Eugène Viala et le Lévezou : Études aveyronnaises 2002 (Périodique), Rodez, Société des lettres, sciences et arts de l'Aveyron, , 24 cm (ISSN 1271-6081)
  • Jean-Louis Aussibal et Société des lettres, sciences et arts de l'Aveyron, Intérieur, une nouvelle singulière d’Eugène Viala : Études aveyronnaises 2009 (Périodique), Rodez, Société des lettres, sciences et arts de l'Aveyron, , 24 cm (ISSN 1271-6081)
  • Serge Bories et Société des lettres, sciences et arts de l'Aveyron, Eugène Viala, rebelle et magnifique. Étude d’après une série de lettres d’Eugène Viala adressées à Denys Puech, de 1898 à 1912 : Études aveyronnaises 2012 (Périodique), Rodez, Société des lettres, sciences et arts de l'Aveyron, , 24 cm (ISSN 1271-6081)
  • Jean-Louis Aussibal, Serge Bories (dir.) et Association Les Amis d'Eugène Viala et du Lévézou, Les faneurs de rythmes ou le mystère des trois poètes (Étude d'une nouvelle d'E. Viala) : Murmures de notre terre nº14, Salles-Curan, Association Les Amis d'Eugène Viala et du Lévézou, , n° : ill. ; 30 cm (ISSN 2115-2071, notice BnF no FRBNF42389152)
  • Jean-Louis Aussibal, Serge Bories (dir.) et Association Les Amis d'Eugène Viala et du Lévézou, "Du côté de chez Eugène Viala, poète et aquafortiste : Inspirations Monastériennes et Ruthénoises" (Étude sur les productions picturales et poétiques que la ville de Rodez et de ses environs ont favorisés chez Eugène Viala) : in la revue "Murmures de notre terre no 15, Salles-Curan, Association Les Amis d'Eugène Viala et du Lévézou, 2015, n° : ill. ; 30 cm (ISSN 2115-2071).
  • Jean-Louis Aussibal et Société des lettres, sciences et arts de l'Aveyron, Eugène Viala à Rodez : un artiste dans la cité (1889-1911) : Études Aveyronnaises 2016 (Périodique) - p.69 à 100 -, Rodez, Société des Lettres, sciences et arts de l'Aveyron, 2017, 24 cm ( (ISSN 1271-6081)).
  • Jean-Louis Aussibal, Serge Bories (dir.) et Association Les Amis d'Eugène Viala et du Lévezou, "Excursions d'automne" : texte et analyse de la première nouvelle écrite par Eugène Viala (nov. 1903) : in la revue " Murmures de notre terre" n°17 , Salles-Curan, Association Les Amis d'Eugène Viala et du Lévezou - Juin 2017 - p.5 à 13 - n° : ill. ; 30 cm ( (ISSN 2115-2071)).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Collections publiques

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :