Eugène Milliès-Lacroix

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Eugène Milliès-Lacroix
Image dans Infobox.
Fonctions
Maire de Dax (d)
-
Maire de Dax (d)
-
Maire de Dax (d)
-
Président
Union sportive dacquoise omnisports
-
Léon Gischia (d)
Sénateur de la Troisième République
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 85 ans)
DaxVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Père

Eugène Milliès-Lacroix est un homme politique français né le à Dax (Landes) et décédé le dans la même ville.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de Raphaël Milliès-Lacroix, maire de Dax, président du conseil général des Landes de 1922 à 1924, sénateur et ancien ministre des Colonies, c'est tout naturellement qu'Eugène Milliès-Lacroix entre en politique. Conseiller municipal de Dax en 1907, il devient maire en 1929. Il est élu conseiller général en 1928 et succède à son père au Sénat en 1932.

En parallèle de ses débuts en politique, il s'investit également dans le milieu du sport : il est le deuxième président de l'US Dax, club omnisports de la ville, de 1913 à 1925[1].

Le 10 juillet 1940, il vote les pleins pouvoirs au maréchal Pétain, ce qui lui vaut d'être déclaré inéligible à la Libération, même s'il a été révoqué de ses mandats par le gouvernement de Vichy en 1941. Il se représente toutefois à la mairie de Dax en 1945, son élection est cassée par le Conseil d’État. Il se représente et est de nouveau élu en 1947 et 1949, deux élections à nouveau cassées par le Conseil d’État. À la suite de l'amnistie de 1953, il retrouve son fauteuil de maire de 1953 à 1959. Il reprend également son siège de conseiller général qu'il conserve jusqu'à sa mort.

En 1947, sa fille Marcelle (1909-1960), épousa en secondes noces le romancier Pierre Benoit.

Il est inhumé auprès de son père et de son grand-père au cimetière Saint-Pierre de Dax[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  • « Eugène Milliès-Lacroix », dans le Dictionnaire des parlementaires français (1889-1940), sous la direction de Jean Jolly, PUF, 1960 [détail de l’édition]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • [Dussarrat, Bordenave, Dussarrat et al. 2003] Étienne Dussarrat, Marcel Bordenave, Bernard Dussarrat et al. (préf. Pierre Albaladejo), Un siècle de sports : 1904-2004, Dax, Aquitaine Presse, , 192 p. (ISBN 2-9520620-1-3, lire en ligne) Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • Hubert Delpont, Dax et les Milliès-Lacroix, l'aventure thermale, Éditions d'Albret, 2011, 250 p.

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]