Eugène Corneau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Corneau.
Eugène Corneau
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 82 ans)
PontaubertVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Eugène Corneau est un peintre et graveur français, né le à Vouzeron (Cher) et mort le (à 82 ans) à Pontaubert (Yonne).

Biographie[modifier | modifier le code]

Sa première exposition date de 1918, il commence à graver en 1920, année où il devient membre fondateur du groupe de la Jeune Peinture française, membre de la Société des peintres-graveurs français et de la Société de l'estampe en 1924.

Le prix Abd-el-Tif lui est attribué en 1925 et il séjourne chez Albert Marquet en 1925 à La Goulette. Il participe à la décoration de la grande pièce d'honneur du Pavillon de l'Algérie à l'exposition coloniale de 1931 et 1937.

Membre du Comité national du livre en 1947, et de celui du Salon d'automne en 1953, il est nommé professeur de gravure à l'École des beaux-arts d'Alger jusqu'en 1962.

Œuvres principales[modifier | modifier le code]

  • Musée national des beaux-arts d'Alger,
  • Bibliothèque nationale de France (cabinet des estampes),
  • Illustration de livres de Georges Marçais
  • Jules Renard, Ragotte, Crès et Cie Collection "Le Musée du Livre", 1931
    • Gabriel Audisio, Le hauthois d'amour, 1932 (pointe-sèche d'Eugène Corneau)[1]
    • Louis Hémon, Maria Chapdelaine, Éditions Rombaldi, 1939
    • Georges Marçais, Villes et campagnes d'Algérie 2005 (eaux-fortes originales de Jean-Eugène Bersier, Étienne Bouchaud, Eugène Corneau)[1]

Expositions[modifier | modifier le code]

  • 1929 : Paris, galerie Briant
  • 1935 : Pavillon de Marsan, Exposition artistique de l'Afrique française
  • 1944 : Londres, Royal Water-Color Society
  • 1975 : Saint-Jean-de-Monts, exposition rétrospective.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Élisabeth Cazenave, La Villa Abd El Tif, un demi-siècle de vie artistique en Algérie (1907-1962), Paris, éditions Abd El Tif, 1998.
  • Les Artistes de l'Algérie. Dictionnaire des peintres, sculpteurs, graveurs (1830-1962), Bernard Giovangeli éditeur, 2001 (ISBN 2-909034-27-5).
  • Bénézit, 1999

Liens externes[modifier | modifier le code]