Eugène Buland

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Eugène Buland
Jean-Eugene Buland photo.jpg
Naissance
Décès
Nom de naissance
Jean-Eugène Buland
Nationalité
Activité
Formation
Maître
Mouvement
Distinctions

Jean-Eugène Buland, né le à Paris et mort en 1926 à Charly-sur-Marne (Aisne), est un peintre français.

Il est le frère du graveur Jean-Émile Buland (1857-1938), lauréat du prix de Rome en 1880.

Biographie[modifier | modifier le code]

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (février 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Fils d'un graveur, Eugène Buland entre à École des beaux-arts de Paris dans l'atelier d'Alexandre Cabanel. Il débute par des peintures symbolistes figurant des scènes antiques, puis rapidement il se tourne vers la représentation de scènes de la vie quotidienne. S'inscrivant dans le mouvement des peintres naturalistes, il s'aidait de photographies pour peindre avec la plus grande exactitude.[réf. nécessaire]

Il obtient le second grand prix de Rome en 1878 et 1879. Sa participation au Salon est récompensée à plusieurs reprises : après une mention honorable au Salon de 1879, il reçoit une 3e médaille en 1884, puis une 2e médaille en 1887. Il est honoré d'une médaille d'argent à l'Exposition universelle de 1889. Enfin, il est décoré de la Légion d'honneur en 1894.

Eugène Buland bénéficie de commandes publiques au bénéfice de grandes institutions, comme le musée du Luxembourg à Paris et divers musées de province. Il peint plusieurs panneaux du Salon des sciences à l'Hôtel de ville de Paris et décore le plafond de l'hôtel de ville de Château-Thierry.

Le musée des beaux-arts de Carcassonne, qui conserve son œuvre Mariage innocent, lui consacra une rétrospective du au et édita pour cette occasion un catalogue.

Collections publiques[modifier | modifier le code]

En France
En Suède
À Taïwan

Galerie[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Cathy Pays, Eugène Buland 1852-1926 : Aux limites du réalisme, Éditions Panama Musées, octobre 2007, (ISBN 2755702818)
  • Noël Coret, Les peintres de la vallée de la Marne : autour de l'impressionnisme, Renaissance Du Livre, , 182 p. (ISBN 9782804603656, lire en ligne), p. 32

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :