Eugène Alliot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Eugène Alliot
Fonctions
Député de Seine-et-Oise
Groupe politique communiste
Conseiller général de Seine-et-Oise
canton de L'Isle-Adam
1945-1958, 1964-1967
Maire de Mériel
1944-1945 ; 1977-1980
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Saint-Quentin
Date de décès (à 89 ans)
Lieu de décès Labruyère
Nationalité Drapeau de la France France
Parti politique Parti communiste français
Profession Ouvrier des chemins de fer

Eugène Alliot, né le à Saint-Quentin (Aisne), mort le à Labruyère (Oise), est un homme politique français. Membre du parti communiste, il est député de Seine-et-Oise de 1948 à 1951.

Biographie[modifier | modifier le code]

Eugène Alliot sort de l'école sans diplôme[1]. Il entre en apprentissage. Mais à l'âge de 18 ans il est mobilisé et effectue la guerre dans l'infanterie. Il participe à la Bataille de Verdun, ce qui lui vaut d'être décoré de la Croix de guerre. Installé en Région parisienne après sa démobilisation il entre aux chemins de fer où il est « ouvrier leveur » et où il se syndique à la CGTU en 1924. Marié, il se fixe à Mériel, alors en Seine-et-Oise. À partir de 1933 il milite au Parti communiste français, qui le présente comme candidat lors d'élections locales.

Condamné en 1940 pour son appartenance au Parti communiste illégal, il est interné dans divers camp français : Aincourt, Voves, Pithiviers d'où il ne sort qu'à la Libération. Il poursuit alors une « carrière » politique, qui l'amène de 1948 à 1951 à la députation, dans son département de Seine-et-Oise, fonction où il succède à son camarade Antoine Demusois, élu sénateur. Il est élu municipal à Mériel, et conseiller général du canton de L'Isle-Adam. Il n'est pas réélu député en 1951, mais il est régulièrement candidat de son parti aux élections législatives et sénatoriales jusqu'en 1967.

Mandats électoraux[modifier | modifier le code]

Hommage[modifier | modifier le code]

Une école de Mériel porte son nom

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Notice « Eugène Alliot », dans le Dictionnaire biographique, mouvement ouvrier, mouvement social (Le Maitron), par Nadia Ténine-Michel

Voir aussi[modifier | modifier le code]