Eugène Accard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Eugène Accard
Naissance
Décès
Activité

Eugène Accard, né en 1824 à Bordeaux, et mort le [1] à Paris, est un artiste peintre français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né en 1824 à Bordeaux, il a été l'élève d'Abel de Pujol[2]. Élève également d'Abert, il a exposé au Salon de 1848 à 1887[3]. Initialement portraitiste, il est passé à la peinture de genre, réalisant des peintures moralisatrices telles que La jeune mère et L'enfant malade[3].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Musiciens nomades des environs de Naples[2]
  • Une visite sous Louis XV[2],[4]
  • L'Accompagnateur[2]
  • L'Enfant malade[2],[3]
  • Les Deux Sœurs[2]
  • La Jeune Mère[2],[3]
  • Charles IX chez Marie Touchet[2]
  • Seigneurs de la cour de Louis XIII félicitant le poète Racan après sa présentation au roi[2]
  • Le roi refuse à la duchesse de Bouteville la grâce de son mari, condamné à mort comme duelliste[2]
  • Arrestation de la duchesse de Marillac[2]
  • La Convalescente[2]
  • Coquetterie[2]
  • Contemplation[2]
  • Le Collier de perles[2]
  • Le Miroir[2]
  • Les Petits Appartements de Versailles, sous Louis XV[2]
  • La Lecture[2]
  • La Toilette[2]
  • La Demande indiscrète[2]
  • Scène Louis XIII, intimité[2]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Acte de décès no 696 de la vue 29 de 31 de Eugène Accard du registre coté V4E 5429 de l'année 1888 du 1er arrondissement de Paris L'acte a été rédigé le 29 août 1888 et il est décédé à l'âge de 62 ans le 28 août 1888, en ligne sur le site des archives de Paris.
  2. a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t et u Émile Bellier de La Chavignerie et Louis Auvray, Bellier et Auvray, vol. 1, (lire en ligne), p. 5
  3. a b c et d (en) « Eugène Accard », Extrait de la notice dans le dictionnaire Bénézit, sur Oxford Index, (ISBN 9780199773787)
  4. Catherine Granger, L'empereur et les arts: la liste civile de Napoléon III, École nationale des chartes, , 866 p. (ISBN 9782900791714, lire en ligne), p. 460

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]