Eudes de Toulouse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Eudes de Rouergue)
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une personnalité image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant une personnalité française.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Eudes de Toulouse
ou de Rouergue
Titre
Comte d'Albi
Prédécesseur Ermengaud d'Albi
Successeur Raimond II de Toulouse
Comte de Rouergue
Prédécesseur Bernard II de Toulouse-Rouergue
Successeur Ermengaud de Rouergue
Comte de Quercy et de Nîmes
Prédécesseur Bernard Plantevelue
Successeur Ermengaud de Rouergue
Comte de Toulouse
Prédécesseur Bernard Plantevelue
Successeur Raimond II de Toulouse
Biographie
Dynastie Raimondins
Date de naissance vers 840
Date de décès 918 ou 919
Père Raimond Ier de Toulouse-Rouergue
Mère Berthe
Fratrie Bernard II de Toulouse-Rouergue
Foucher de Limoges
Enfants Raimond II de Toulouse
Ermengaud de Rouergue
Comtes de Toulouse

Eudes de Toulouse ou de Rouergue (né vers 840 - mort en 918 ou 919) est un aristocrate du Midi du royaume de Francie occidentale. Il fut comte de Rouergue (877 - 918) et comte de Toulouse (886 - 918).

Biographie[modifier | modifier le code]

Né vers 840, Eudes est le second fils de Raimond, comte de Toulouse, de Rouergue, de Quercy et de Limousin, et il appartient donc aux premiers Raimondins. Les origines de sa mère, Berthe, restent mal connues. Entre 860 et 861, Eudes épouse Garsinde, fille du comte d'Albi, Ermengaud. À la mort de ce dernier, en 865, sans héritier mâle, Garsinde hérite du comté d'Albi et Eudes en reçoit la direction effective. Ils ont ensemble deux fils, Raimond et Ermengaud. En revanche, Eudes n'hérite d'aucun des comtés de son père, mort en 863 ː Toulouse, le Rouergue, le Quercy et le Limousin vont tous à son frère, Bernard.

À partir de 870, Bernard est impliqué dans un conflit qui l'oppose au comte d'Auvergne, Bernard Plantevelue. Cette opposition prend d'ailleurs l'allure d'une vengeance familiale qui oppose les Raimondins aux Guilhelmides, car le grand-père du premier, Frédolon, avait obtenu le comté de Toulouse suite à l'exécution du frère du second, Guillaume de Septimanie, décapité en 850 sur ordre du roi de Francie occidentale, Charles le Chauve. Bernard bénéficie cependant de la protection royale, puisque Charles le Chauve lui accorde en 872 les comtés de Carcassonne et de Razès, enlevés au comte Olibia II. Mais il ne les conserve que peu de temps car il est assassiné la même année par un vassal de Bernard Plantevelue. Étant mort sans héritier, ses possessions sont partagées ː Eudes reçoit le Rouergue, tandis qu'Olibia II recouvre les comtés de Carcassonne et de Razès, et que Bernard Plantevelue s'octroie Toulouse et le Limousin. Mais dans ce dernier comté, Foucher, frère d'Eudes et de Bernard, réussit à conserver le pouvoir à son profit.

En 876, Bernard Plantevelue est fait prisonnier à la bataille d'Andernach par le roi de Francie orientale, Louis III. Comme Bernard Plantevelue se trouve absent, Charles le Chauve décide en 877 de répartir ses comtés entre d'autres de ses fidèles, et Eudes obtient alors le Rouergue et le Quercy. Ce n'est cependant qu'à la mort de Bernard Plantevelue, en 886, qu'Eudes peut mettre la main sur le comté de Toulouse, achevant de recomposer le domaine de son père. Il laisse en revanche le comté d'Albi, qu'il confie à son fils Raimond.

En 910, il souscrit la charte de fondation de Cluny.

En 918, il abandonne probablement le gouvernement de ses différents comtés à son deux fils ː Raimond conserve les comtés d'Albi et de Toulouse, tandis qu'Ermengaud obtient les comtés de Rouergue et de Quercy. Il est probable qu'il soit mort peu de temps après, en 918 ou 919.

Mariage et descendance[modifier | modifier le code]

Eudes est le fils de Raymond Ier, comte de Rouergue et de Toulouse (852-863), comte de Limoges (841-863), comte de Quercy

Il se marie vers 860 avec Garsinde d'Albi, héritière de l'Albigeois, dont il eut:

Autre descendance hypothétique[modifier | modifier le code]

Garsinde, épouse de Guifred Borrell, comte de Barcelone

Le généalogiste Szabolcs de Vajay (de) a proposé, dans un article paru en 1980, de faire de la comtesse Garsinde, l'épouse du comte Guifred Borrell de Barcelone, une fille du comte Eudes de Toulouse et de son épouse Garsinde d'Albi. Il appuyait cette hypothèse sur des arguments onomastiques : d'abord, le prénom Garsinde, que l'épouse de Guifred Borrell partagerait alors avec sa prétendue mère, l'épouse d'Eudes; ensuite, le nom de Richilde que le couple comtal a donné à leur fille et qui aurait été inconnu jusqu'alors dans la famille barcelonaise : Vajay supposait à ce nom une origine albigeoise, donc maternelle[1]. La thèse de la provenance toulousaine de la comtesse Garsinde développée par Vajay a cependant été successivement rejetée par Martin Aurell[2] et Christian Settipani[3], qui ont rappelé que le prénom Richilde avait été auparavant porté par l'une des sœurs de Guifred Borrell.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Szabolcs de Vajay, « Comtesses d'origine occitane dans la Marche d'Espagne aux 10e et 11e siècles. Essai sur le rattachement de Richilde, de Garsende et de Letgardis, comtesses de Barcelone, et de Thietberge comtesse d'Urgel au contexte généalogique occitan », Hidalguía, vol. 28,‎ , p. 601-603
  2. Martin Aurell, « Du nouveau sur les comtesses catalanes (IXe-XIIe siècles) », Annales du Midi, vol. 109, no 219-220,‎ , p. 358
  3. Christian Settipani, La Noblesse du Midi Carolingien, Oxford, Linacre College, Unit for Prosopographical Research, coll. « Occasional Publications / 5 », , 388 p. (ISBN 1-900934-04-3), p. 22